Hippopotame et Origines

Posté par othoharmonie le 5 avril 2014

 

1001181-HippopotameL’hippopotame passe ses journées dans l’eau et ses nuits à terre. Il est amphibie, mais il se nourrit de l’herbe des prairies. Apparemment, il a choisi une vie calme, où l’effort essentiel consiste à bâiller largement de temps à autre et à brouter une herbe abondante et facile à trouver. Il n’a peut-être pas toujours vécu ainsi.

La famille des hippopotamidés est probablement issue d’un tronc commun avec les lignées qui ont ensuite donné d’une part les suidés (porcs et autres sangliers) et, d’autre part, les ruminants (cervidés, bovidés…). Durant l’ère tertiaire, plusieurs rameaux d’hippopotames ont divergé. Ils n’ont plus, aujourd’hui, que deux descendants : l’hippopotame (Hippopotamus amphibius) et l’hippopotame nain (Choeropsis liberiensis), qui est resté bien plus proche des formes anciennes. L’aire de répartition de ces deux espèces montre de nos jours une nette tendance à la réduction.

 

   Ainsi, pendant le pliocène et le pléistocène, il y a 2 à 3 millions d’années, de nombreuses espèces d’hippopotames ont rayonné en Asie (Sri Lanka comprise), en Europe et en Afrique (Madagascar comprise), le seul continent où elles se sont maintenues. Trois ou quatre espèces ont cohabité, parmi lesquelles Hippopotamus gorgops qui vivait dans une eau plus profonde que l’amphibie actuel. Il y a encore 120 000 ans, des hippopotames pataugeaient dans les larges rivières de ce qui est devenu l’Angleterre… La Crète et Chypre ont hébergé, jusqu’à il y a 10 000 ans, un hippopotame pygmée (Phanourios minutus). Des fouilles, faites entre 1980 et 1987 à Chypre, montrent des restes d’hippopotames associés à des traces d’activité humaine. Peut-être est-ce l’homme qui a accéléré la disparition de l’animal de ces îles ? À Madagascar aussi, on a trouvé des vestiges d’un petit hippopotame (Hippopotamus lemerlei), qui existait encore il y a seulement 2000 ans environ. On pense qu’une importante variation climatique l’aurait fait disparaître, juste au moment où l’homme est arrivé sur l’île, au début de l’ère chrétienne. Il était le seul ongulé indigène à l’île.

 

   Les hippopotames habitaient jadis la basse vallée du Nil. Pour les anciens Égyptiens, leur silhouette arrondie et généreuse évoquait une déesse de la Fécondité, et ils furent souvent représentés sous cette forme sur les bas-reliefs. Aujourd’hui, en Afrique, l’hippopotame continue à jouer un rôle important dans la vie des gens, des fleuves et des lacs. Et ce rôle n’est pas seulement nourricier : il a, en effet, pénétré la culture des groupes ethniques qui les côtoient. Ainsi, dans le delta du Niger, à l’occasion du festival de l’eau de Owu, des participants posent sur leur tête un masque en forme d’hippopotame.

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello