• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 17 février 2014

Habitat du Paon

Posté par othoharmonie le 17 février 2014

320px-Pavo_cristatus_-Oak_Mountain_Petting_Zoo,_Alabama,_USA_-colour_mutant-8À l’état sauvage, il vit en Inde en toute liberté dans les jungles, dans les fermes, ville, montagne et au Sri Lanka dans les forêts et les bois. En Europe, il est surtout répandu dans les parcs, zoos et les grands jardins, souvent en semi-liberté.

Il mange des graines et céréales, fruits et baies, fleurs, insectes, petits mammifères et jeunes reptiles.

Comme la majorité des Phasianidés et malgré sa taille imposante, le paon peut voler, mais c’est de préférence un animal terrestre qui marche, grimpe et court plutôt que de prendre son vol.

En dehors de la saison des nids, les paons vivent en petits groupes de 1 à 3 mâles pour jusqu’à 5 femelles. Ils mangent tôt le matin ou au crépuscule et ils passent la journée dans l’ombre. Pendant la saison des nids, le mâle parade. Il monte la garde autour de la troupe.

Au moment de la couvaison, les mâles ne s’éloignent jamais beaucoup du nid et montent la garde en donnant l’alerte par un cri sonore au moindre changement de l’environnement.

Fait exceptionnel chez les oiseaux, les mâles et parfois les femelles présentent un comportement assimilable à un jeu en se poursuivant autour d’un buisson ou autres objets apparemment sans but spécifique et hors des périodes de reproduction.

Les paons sont très curieux et analysent les changements environnementaux avec soin. Par exemple, à proximité de l’homme, il passe un long temps à regarder les nouvelles constructions, les couleurs vives par exemple sur les murs l’attirent tout particulièrement et il se regarde dans des miroirs nouvellement posés pendant de longs moments.

Cri

Le mâle a un cri très reconnaissable que l’on associe souvent, chez les francophones, aux prénoms Léon ou Théo. On dit qu’il braille, criaille ou paonne.

Publié dans PAON | Pas de Commentaire »

Les plumes de paon

Posté par othoharmonie le 17 février 2014

199px-Pavo_cristatus_feather-mxCe sont des flabella. L’usage de ces éventails se retrouve en Égypte antique, où sous le nom de nékhekh, ils faisaient partie des attributs du pharaon. Dans l’Église catholique, ces éventails étaient portés devant le pape, jusqu’à la simplification des cérémonies induites par le dernier Concile sous le pontificat de Paul VI. Les plumes de paon dont ils étaient confectionnés, à cause de leurs ocelles, symbolisaient le regard, et donc la vigilance du pape sur l’ensemble de l’Église. 

Mais le paon peut représenter plusieurs symboles: pour les premiers chrétiens, il est considéré de façon bienveillante car sa chair passait pour être imputrescible comme le corps du Christ au tombeau. La chute et la repousse de ses plumes au printemps était interprétée comme symbole de renouveau et de résurrection. Il faut donc voir le paon comme symbole d’immortalité.

Selon une croyance populaire, le sang du paon passait aussi pour écarter les démons. Le paon a souvent été représenté sur les images de la nativité. Deux paons buvant à une coupe indiquent la renaissance spirituelle, la dualité harmonisée et l’initié libéré des désirs et du pouvoir de l’égo et les ailes des anges sont souvent en plumes de paon. 

La plume, symbole de justice chez les Égyptiens, dont le poids suffit à rompre l’équilibre, est associée à un symbole lunaire représentant la croissance de la végétation. Symbole de puissance aérienne, la force ascensionnelle de la plume libère l’homme des pesanteurs de ce monde. Mais aussi symbole solaire, lié au déploiement de sa queue en forme de roue. Par la multitude de ses « yeux », et les couleurs de ses plumes, c’est la manifestation d’un principe de totalité, de plénitude solaire. 

Les Égyptiens appelaient aussi la plume « le traceur de tout ». C’est le symbole de l’expression de la parole divine délivrée par l’écriture. Mais, comme la plume est l’attribut exclusif des oiseaux, elle symbolise aussi des vertus anthropomorphiques prêtées à certaines espèces d’oiseaux comme l’aigle, qui est symbole de sagesse et messager spirituel entre les dieux et l’homme. Pour les peuples nord-amérindiens, la plume d’aigle apporte la sagesse à celui qui la porte. 

Dans la Religion romaine antique, des bijoux à base de plumes ou des plumes étaient déposés dans les sanctuaires de Junon. Cette tradition, venue vraisemblablement d’Orient, était équivalente à celle retenue pour le culte grec d’Héra. Dans la mythologie, c’est Junon/Héra qui a placé les ocelles sur les plumes du paon. À Rome, les plumes de paon symbolisaient Junon (IVNO REGINA) puisque justement sa beauté résidait, paraît-il surtout dans ses yeux.

Publié dans PAON | Pas de Commentaire »

Paon, Constellation

Posté par othoharmonie le 17 février 2014

 

300px-Pavo_HeveliusLe Paon est une constellation de l’hémisphère sud, peu lumineuse à l’exception d’une étoile de première magnitude. Il s’agit de l’une des constellations les plus méridionales de la voûte céleste et elle est quasiment invisible au nord de l’Équateur.

La constellation du Paon était trop au sud pour être connue par les astronomes antiques du pourtour méditerranéen. La première mention de cette constellation revient aux navigateurs néerlandais Pieter Dirkszoon Keyser et Frederick de Houtman à la fin du XVIe siècle. Comme une douzaine d’autres, elle fut popularisée par Johann Bayer dans son Uranometria en 1603.

L’inspiration pour le nom de la constellation proviendrait de l’animal consacré à Héra, la femme de Zeus dans la mythologie grecque.

L’étoile la plus brillante de la constellation (α Pavonis) est appelée justement Paon ou Étoile du Paon — peut-être plus connue sous son nom anglais de Peacock. C’est une sous-géante bleue, environ 5 fois plus massive que le Soleil et 4 fois plus large que celui-ci. Avec une magnitude apparente de 1,94, c’est la 46e étoile la plus brillante du ciel.

C’est également une étoile double : son compagnon, de magnitude 9,20, distant d’à peu près 0,21 ua — donc très proche de la principale, orbite en seulement 11,8 jours

La constellation du Paon contient l’amas globulaire NGC 6752, distant de 20 000 années-lumière, la galaxie spirale barrée NGC 6744 et les deux galaxies en interaction NGC 6872 et IC 4970, situées à 300 millions d’années-lumière.

 

Publié dans PAON | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello