• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 28 janvier 2014

Tortues étoilées terrestres

Posté par othoharmonie le 28 janvier 2014

 

220px-Indian_Star_TortoiseLa tortue étoilée d’Inde est une tortue terrestre que l’on trouve dans tout le sous-continent indien ainsi qu’au Sri Lanka. Elle est utilisée comme animal de compagnie. De nombreux spécimens sont exportés d’Inde illégalement et aucune étude n’a été produite quant à l’impact de ce commerce. La taille moyenne est de 20 cm de long pour le mâle et 30 cm pour la femelle.

La tortue étoilée de Madagascar, encore appelée tortue rayonnée, est une tortue se trouvant dans le sud et le sud-ouest de Madagascar. Le nom de étoilé ou rayonné vient des motifs en rayons ou en étoile sur sa carapace. La tortue étoilée de Madagascar est un animal de compagnie particulièrement apprécié à l’île de la Réunion. La presse locale a déjà eu l’occasion d’indiquer qu’un foyer réunionnais sur deux possédait une ou plusieurs tortues de cette espèce descendant de spécimens importés il y a plusieurs générations. La déclaration de ces animaux aux autorités est désormais obligatoire

 

La tortue étoilée de Birmanie est une autre tortue originaire de Birmanie et en voix d’extinction. Elle est consommée par les populations locales et est, bien que cela soit interdit, toujours vendue illégalement aux chinois. Elle mesure 28 cm de long à l’âge adulte. Elle vit dans la forêt sèche et à feuilles caduques. Cette tortue peut facilement être distinguée de la tortue étoilée d’Inde en comparant les plastrons des deux espèces. Elle est parfois appelée tortue à dos plat. Elle est consommée par les populations locales et est, bien que cela soit interdit, toujours vendue illégalement aux chinois.

C’est une tortue terrestre en voie d’extinction. Elle est inscrite à l’annexe II du CITES, l’UICN la considère comme étant en danger.

Description de cette image, également commentée ci-après

Manouria est un genre de tortues comptant deux espèces originaires d’Asie. On les trouve au Bangladesh, au Cambodge, en Chine, en Inde, en Malaisie, au Myanmar, en Thaïlande, en Indonésie à Sumatra et à Bornéo.

Publié dans TORTUE | Pas de Commentaire »

TORTUES GEANTES

Posté par othoharmonie le 28 janvier 2014

 

220px-Washington_DC_Zoo_-_Aldabra_Tortoise_1La tortue géante des Seychelles se trouve sur l’ilot très sec et inhabité d’Aldabra aux Seychelles. Ce petit atoll corallien a une énorme concentration en tortues, puisque leur nombre est estimé à 150 000 individus. C’est la plus grosse tortue terrestre, puisqu’elle peut atteindre 1,2 m pour 300 kg (chez les mâles), soit un peu plus que les 250 kg de la Tortue géante des Galapagos. Les femelles sont un peu plus petites, mesurant en moyenne 90 cm.

On pense que la longévité peut dépasser 150 ans. Esmeralda, tortue emblématique de l’île de Bird aurait plus de 200 ans car née en 1771. Compte tenu du climat brûlant de l’île, les tortues sont surtout actives le matin, essayant sinon de se rafraîchir à l’ombre de quelques arbustes ou dans des flaques boueuses.

 

La Galapagos, c’est la plus grosse tortue terrestre, puisqu’elle peut atteindre 1,2 m pour 300 kg (chez les mâles), soit un peu plus que les 250 kg de la tortue géante des Galapagos. Les femelles sont un peu plus petites : 90 cm.

Les Tortues géantes des Galápagos sont un complexe de dix espèces, elles sont si proches que certains les considèrent comme des sous-espèces d’une espèce unique Chelonoidis nigra au sens large. Elles constituent l’un des animaux les plus emblématiques de la faune des îles Galápagos. Cette tortue terrestre plus communément appelée Galápago peut atteindre, suivant l’espèce, jusqu’à une masse record enregistrée de 422 kg, mais en moyenne autour de 220 kg et mesure 1,2 m long. Bien que l’espérance de vie maximum d’une tortue sauvage soit inconnue, on estime leur espérance de vie moyenne de 150 à 200 ans. Elles sont endémiques de neuf îles de l’archipel.

Les îles plus petites et plus sèches telles Española et Pinta abritent des tortues avec des carapaces élevées en forme de « selle ». Cette carapace est élevée au niveau du cou, évasée ou retournée au-dessus des pattes de derrière. Les membres sont plus longs et plus minces. Ceci semble leur permettre de s’alimenter avec une végétation plus différenciée. Sur ces îles plus sèches, le cactus, qui est pour elle une source d’eau importante, a évolué pour devenir plus grand démontrant ainsi la course aux armements évolutionnaires entre le cactus et les tortues. Ces tortues sont plus petites aussi, les femelles pèsent en moyenne 27 kg et les mâles 54 kg.

Il existe également plusieurs types intermédiaires avec certaines caractéristiques des deux types extrêmes. La population sur les côtes du Sierra Negra le volcan de l’île d’Isabela est notable pour ses carapaces différentes et dites « tabulaires ». Il y a peu de variations de couleur (brun mat) des carapaces ou du cuir entre les différentes espèces.

Dans le passé, les zoos prenaient les animaux sans connaître leur île d’origine. Les zoos, en multipliant les programmes d’échange, ont permis à des tortues des espèces différentes de se reproduire. Depuis toutes les tortues des Galápagos des zoos sont des hybrides viables et fertiles et ont perdu leur spécificité adaptative. Cela est un argument pour considérer qu’il s’agit de sous-espèces et non pas d’espèces différentes.

Description de cette image, également commentée ci-aprèsLa recherche a prouvé qu’il y avait au minimum dix espèces dans les îles Galápagos, selon certains auteurs une quinzaine. Seule huit espèces existent toujours, dont deux sur l’île d’Isabela, et six sur Santiago, Santa Cruz, San Cristóbal, Pinzón, Española et Pinta. On ne connaît qu’un seul spécimen de l’espèce de Pinta, la tortue Lonesome George. Cette espèce disparaîtrait donc à la mort de la tortue Lonesome George.

Des restes de tortue ont été trouvés sur les îles de Rábida et de Santa Fe et ont été considérés comme de nouveaux taxons, mais ils sont regardés maintenant comme douteux car pouvant avoir été introduits par des humains, les tortues étant utilisées comme réservoirs de nourriture par les marins.

Publié dans TORTUE | Pas de Commentaire »

Tortues célèbres des Galapagos

Posté par othoharmonie le 28 janvier 2014

 

220px-Geochelone_nigra3Les îles Galápagos sont situées à l’ouest de l’Équateur en Amérique du Sud.

La population des tortues des Galápagos était estimée à 250 000 spécimens avant que les îles soient découvertes en 1535 par un bateau espagnol après une navigation houleuse en provenance de Panamá et pour le Pérou. Toutes les îles de l’archipel possédait des tortues à leur découverte.

Aujourd’hui environ 15 000 spécimens survivent, principalement en raison des prises effectuées par les baleiniers et les pirates qui les utilisaient comme réserve de viande fraîche au XVIIIe siècle et XIXe siècle. Immobilisée en la retournant, la tortue vivait plusieurs mois sans eau ni nourriture. Leur urine diluée a pu également être employée en tant qu’eau potable. En outre, l’introduction d’espèces d’origine étrangère telles que des chèvres sur quelques îles ont eu pour résultat la destruction de la végétation qui compose le régime alimentaire des tortues, ce qui a eu pour conséquence la chute de la population.

Toutefois, les stocks sont distribués très différemment selon les différentes espèces. Les plus nombreuses sont les Chelonoidis vicina, Chelonoidis porteri et Chelonoidis becki avec plus de 1 000 adultes. Les tortues sont inscrites à l’annexe A de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction. La fondation Charles Darwin a, depuis 1960, sauvé plus de 2 500 jeunes animaux. Elle lutte aussi contre les espèces introduites qui pillent les nids et détruisent la faune comme les rats, les cochons, les chèvres.

En 2007, cent tortues géantes d’Española ont été capturées, équipées de micro-puces et transférées sur l’île volcanique de Pinta. Interdite d’accès aux visiteurs, Pinta a été débarrassée de ses chèvres pour permettre cette opération inédite de conservation « par substitution de taxon ».

La durée de vie n’est souvent que d’une dizaine d’années en captivité.

Le spécimen vivant connu le plus âgé était Harriet la tortue, une tortue femelle qui fut amenée dans un zoo du Queensland en Australie, un spécimen peut-être connu de Charles Darwin. Harriet est morte le 23 juin 2006, âgée de 176 ans. Sa date de naissance estimée est 1830, et elle était censée être l’animal vivant le plus ancien dans le monde après la mort Tortues célèbres des Galapagos dans TORTUE 220px-Harriet_fg1d’Adwaita, une tortue géante des Seychelles. Lonesome George est la dernière tortue de l’espèce de l’île de Pinta. Découvert en 1971, George a été placé en zoo où les chercheurs ont tenté sans succès de le faire se reproduire avec l’une des sept autres espèces de tortues géantes de l’archipel. Le zoo du Caire a honoré l’un de ses plus vieux pensionnaires, une tortue des Galápagos, âgée selon leurs estimations de 260 ans le 21 août 2002.

La tortue géante des Galapagos est l’un des animaux les plus symboliques de la faune des Îles Galápagos. Cette tortue terrestre peut atteindre, suivant la sous-espèce, jusqu’à un poids record enregistré de 422 kg, mais en moyenne autour de 220 kg et mesure 1,2 m long. Bien que l’espérance de vie maximum d’une tortue sauvage soit inconnue, on estime leur espérance moyenne à 150 à 200 ans. C’est la plus grande tortue vivante, endémique aux neuf îles de l’archipel.

Publié dans TORTUE | Pas de Commentaire »

SORTES DE TORTUES Terrestres

Posté par othoharmonie le 28 janvier 2014



La tortue charbonnière à patte rouge est une tortue américaine.

Description de cette image, également commentée ci-après

La tortue charbonnière à pattes jaunes est la troisième plus grande espèce de tortue terrestre du monde (hors espèces fossiles) et la plus grande d’Amérique du Sud. La taille moyenne est de 40 à 50 cm de long mais certains individus de 70 cm ont été observés.

Gopherus est un genre de tortues terrestres originaires des régions désertiques d’Amérique du Nord.

La tortue sillonnée est une tortue que l’on trouve dans une étroite bande en Afrique sahélienne : Mauritanie, Sénégal, Mali, Niger, Tchad, Soudan et Éthiopie. Elle mesure, à l’âge adulte, 80 cm de long pour un poids d’une centaine de kilogrammes. Les femelles sont plus petites et ne dépassent pas les 60 kg.

 

La tortue léopard est une tortue que l’on trouve dans le centre-est et du sud de l’Afrique. Elle mesure 70 cm de long à l’âge adulte. Sa longévité est d’au moins 50 ans. Cette espèce de tortue est exclusivement herbivore.

 

220px-Geochelone_denticulataLa tortue de Kleinmann ou tortue d’Égypte (Testudo kleinmanni) est une tortue d’Afrique.

Malacochersus tornieri est une espèce de tortue. Dans les pays anglo-saxons, on l’appelle pancake tortoise ou tortue crêpe, du fait que sa carapace est très plate. Elle vit en Tanzanie et au Kenya.

La tortue à soc d’Afrique du Sud est une espèce africaine.

Publié dans TORTUE | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello