• Accueil
  • > TORTUE
  • > Ressources ancestrales de la Tortue Imbriquée

Ressources ancestrales de la Tortue Imbriquée

Posté par othoharmonie le 14 janvier 2014

 

220px-Tortue_imbriqueeld4Des vestiges de ces reptiles sont associés aux activités humaines dans le monde et ont souvent accompagné les rites funéraires. La tortue imbriquée est retrouvée dans des représentations anciennes comme les peintures, les statuettes, les sculptures, les poteries, les pièces de monnaie, les hiéroglyphes, les poèmes, les légendes et les mythes. C’est sûrement l’espèce de tortue marine qui a le plus subi la prédation humaine.

Cette espèce de tortue est surtout mangée au Japon et en Chine même si la viande, et surtout la peau, s’est fréquemment avérée toxique. Cette pratique, y compris pour la tortue imbriquée, est attestée depuis au moins le Ve siècle av. J.‑C.. L’usage de l’écaille de tortue imbriquée est attesté entre la Chine et la Rome antique. L’écaille de tortue est une des marchandises citées dans Le Périple de la mer Érythrée du Ier siècle.

En raison des pratiques de chasse à la tortue pour la consommation, pour la médecine traditionnelle, pour les écailles et la confection de parfums et de produits de beauté (japonais), elle est devenue une espèce rare. En outre, il faut ajouter le ramassage massif des œufs, les conséquences de la pêche (comme la prise dans les filets de pêche) et de la dégradation de l’environnement en général (dégradation de la qualité de l’eau et ingestion de sacs plastiques qui provoquent des occlusions intestinales).

Une seule tortue produit entre 0,75 et 1,5 kilogramme d’écailles avec un rendement moyen d’environ un kilogramme. L’écaille présente des couleurs chaudes et, dans les mains d’artisans habiles, elle peut être soudée, moulée, découpée et sculptée.

Les Japonais appellent les écailles de tortue bekko, les Chinois les nomment tai mei. La tortue a été utilisée pour décorer de nombreux objets, pour faire des pendentifs, des bagues, et tout objet personnel allant jusqu’à la fabrication de montures de lunettes. Le prix actuel de certains objets en écaille en font l’un des produits d’animaux les plus précieux. L’industrie du bekko reste active au Japon, mais en principe, continue sur les stocks d’écailles existants puisqu’il y est interdit d’exploiter des écailles d’animaux tués après la signature de la convention de 1992.

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello