Population de Tortues Imbriquées

Posté par othoharmonie le 12 janvier 2014

 

290px-Eretmochelys_imbricata_01En 2007, il n’existe plus au monde que cinq grands sites de rassemblement annuel de plus de mille tortues qui se situent aux Seychelles, au Mexique et deux au nord de l’Australie.

Depuis les années 1990, les prélèvements intensifs d’œufs en Indonésie ont fait fondre de 90% les effectifs.

Les sites de rassemblement d’Indonésie, des Seychelles et un des deux d’Australie sont d’ailleurs en relatif déclin. Partout, la population de tortues imbriquées a diminué de plus de 80% au cours des cent dernières années et quelquefois en moins de cinquante ans (Nicaragua, Panama, Cuba, Madagascar, Sri Lanka, Thaïlande, Malaisie, Indonésie et Philippines). L’espèce a complètement disparu de nombreux endroits, ou presque comme dans l’Atlantique Est. À ce titre, elle est inscrite sur la Liste rouge de l’UICN de l’UICN depuis 1968 et comme étant en danger critique d’extinction depuis 1996.

Les efforts de protection des années 1980 n’ont porté leurs fruits que dans de rares endroits où l’on constate une stagnation. Cependant, point positif, une légère augmentation des effectifs a été observée au Yucatán, à Isla Mona et sur l’île Cousin.

Il est très difficile de connaître très précisément les stocks en raison de deux comportements. D’une part le comportement migrateur des tortues ne nous permet pas de déduire leur nombre des observations localisées, leur densité, pouvant varier en fonction des lieux, des périodes, etc. D’autre part, on ne peut déduire le nombre de femelles en surveillant les pontes, car leur fréquence de ponte varie fortement en fonction des lieux et de l’âge des tortues. Le grand nombre de plages où elles vont pondre, leur grande longévité, ainsi que le temps important avant d’atteindre la maturité sexuelle, ont permis à l’espèce de résister aux prélèvements massifs opérés par les humains. Cependant, lorsque ces prélèvements atteignent une taille critique, la population de tortues chute et peut mettre plusieurs dizaines d’années avant de croître à nouveau.

La tortue imbriquée est représentée sur le dos des billets de 20 Bolívar vénézuélien de 2008 et de 2 réal brésilien de 2001.

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello