La nutrition des deux pandas français

Posté par othoharmonie le 18 décembre 2013

 

 

images (3)Yuan Zi et Huan Huan sont nourris quasi-exclusivement avec du bambou, comme leurs congénères sauvages. Entre 30 et 50 kilos leur sont offerts quotidiennement. Cependant, pour les zoos qui hébergent des pandas, l’approvisionnement en bambous est un défi logistique et financier, et le zoo de Beauval ne fait pas exception à cette règle.

Ainsi, le zoo d’Edimbourg révélait en novembre 2011 qu’il avait contractualisé avec un horticulteur allemand pour fournir à Tian Tian et Yang Guang des bambous issus d’une plantation située dans la banlieue d’Amsterdam (Pays-Bas) pour un total de 18 000 kilos par an et un budget de 80 000 euros par an.

Le zoo de Madrid s’approvisionne quant à lui depuis 2008 chez une bambouseraie française, RezO-Plant, située à Montauriol dans le Lot-et-Garonne.

Pour l’approvisionnement en bambous pour nourrir ses deux pensionnaires, le zoo de Beauval s’appuie actuellement principalement sur deux fournisseurs :
  – la bambouseraie des Marmettes, à Fontguenand (Indre).
  – la bambouseraie Ambiances et bambous, à Faverelles (Loiret).

Le zoo de Beauval faisait également appel au départ à un troisième fournisseur, RezO’Plant (à Montauriol dans le Lot-et-Garonne), que j’avais questionné en janvier dernier (lire l’article) ; mais l’éloignement géographique de cette bambouseraie a conduit le zoo à suspendre pour l’instant ses commandes à ce fournisseur.

Le mardi 7 février 2012 après-midi, j’ai rencontré Jean Rête, le fondateur et responsable de la bambouseraie des Marmettes, située à une vingtaine de kilomètres du zoo de Beauval (lire l’article). Jean Rête m’a expliqué que le zoo de Beauval s’était rapproché de lui au premier semestre 2011 pour assurer une partie de son approvisionnement en bambous pour ses nouveaux pensionnaires noir et blanc. Juste après l’arrivée des deux pandas en France, Zhang Hao, le soigneur chinois, est venu à la bambouseraie sélectionner quelques espèces. « Il a choisi des échantillons de différentes variétés, pour les faire goûter petit à petit aux pandas », m’a expliqué Jean Rête. Et c’est ainsi qu’actuellement une fois par semaine des employés du zoo viennent chercher la commande de 300 kilos qu’ils ont en général passé la veille. Après des essais de plusieurs espèces de bambous, le zoo commande notamment 3 espèces à Jean Rête : Phyllostachys humilis,Phyllostachys bissetii et Phyllostachys dulcis. Une fois coupés au ras du sol, la totalité des bambous est conditionnée en fagots de 10 kilos et de 3 mètres de long et triée par espèce. Le zoo lui a prêté une balance afin de calibrer les fagots. Jean Rête cultive ses bambous sans apport en nitrate et sans pesticide.

Lire la suite ici …. http://www.pandas.fr/index.php/pandas-en-france-.html#La nutrition des deux pandas français

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello