• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 14 décembre 2013

LA DERNIÈRE CHANCE DU GRAND PANDA

Posté par othoharmonie le 14 décembre 2013

 

220px-Pandas_du_zoo_de_BeauvalL’élevage du panda en captivité est une chose, sa protection dans la nature en est une autre. Il faut essayer de combiner les deux, mais l’essentiel reste probablement de protéger les montagnes où habitent, dans des réserves, les derniers pandas sauvages.

   Les13 réserves créées entre les années 1960 et 1990 hébergaient environ 60 % des 1 000 pandas vivant à l’état sauvage à l’époque en Chine. Malheureusement, même au sein de ces réserves, les animaux paraissaient considérablement éparpillés en petites sous-populations. Les défrichements entrepris pour augmenter les surfaces cultivables, les routes de plus en plus nombreuses, les vallées occupées par l’homme ne permettaient plus aux animaux de circuler librement d’une montagne à l’autre et les isolaient les uns des autres. Des effectifs trop restreints n’étaient pas viables. Par les simples lois du hasard, ces groupes pouvaient réunir trop de mâles ou trop d’animaux âgés ; ils étaient à la merci d’une brusque chute de la reproduction, et les risques d’extinction étaient grands pour de nombreux petits groupes. Or, pour les spécialistes de la conservation des espèces, quand une espèce sauvage descend au-dessous du seuil de 1 000 individus, les dangers de disparition complète deviennent presque inévitables

   La réserve de Wolong, suivie pendant une  quinzaine d’années, est un bon exemple des menaces réelles qui pèsent sur les pandas. Au milieu des années 1970, on évaluait sa population à 130-140 animaux. En 1986, le spécialiste américain George Schaller estimait le total à seulement 72 individus. Pour lui, cette diminution s’expliquait par une pression humaine toujours plus forte, quelques morts accidentelles de pandas dans des pièges installés pour capturer des chevrotins porte-musc et le retrait des animaux en mauvais état pendant la disette de 1983 et 1984. C’est pourquoi le gouvernement chinois, en collaboration avec le WWF, a créé de nouvelles réserves et pris des mesures pour la conservation de l’habitat naturel du panda. En 2007, on comptait 59 réserves abritant environ 1 100 pandas sur les 1 500-1 600 recensés.

   La gestion des réserves doit donc tenir compte de tous ces paramètres. La question de la mort régulière des bambous n’est un problème que depuis que l’habitat des pandas est réduit et morcelé. Autrefois, il suffisait aux animaux de changer de vallée pour trouver soit une autre espèce de bambou, soit la même que celle qui disparaissait, mais à un stade plus jeune. Les deux espèces les plus importantes de bambou, le bambou flèche (Sinarundinaria, récemment rebaptisé Bashania) et le bambou parapluie (Fargesia), couvrent beaucoup moins de surface qu’autrefois. Leur floraison, qui précède la mort, intervient de manière naturelle tous les quarante ans environ et les pousses mettent dix ans pour retrouver le stade végétatif utile pour les pandas.

  159px-Panda4_Beauval Une solution pour contrebalancer le morcellement des massifs forestiers consiste à planter des couloirs de bambous entre les réserves, afin de permettre aux pandas de circuler d’un massif isolé à un autre, quand les pousses se sont raréfiées ou ont disparu. Le but est double : augmenter les chances de rencontre, donc de reproduction, et diminuer les risques de disparition pour cause de pénurie alimentaire localisée. Depuis des millénaires, bambous et pandas cohabitent. Les pandas peuvent consommer 21 espèces différentes de bambous et le rythme de reproduction de ces plantes ne les avait jamais menacés. Le risque actuel est lié à la présence humaine. En Chine, on compte un panda pour un million d’hommes ! Malgré ce passé commun ancien, l’homme n’a commencé à vraiment connaître le panda que récemment. Ce sont les études de l’équipe sino-américaine, dans la réserve de Wolong, qui ont rapporté l’essentiel de ce que nous savons maintenant. Des animaux ont été capturés, équipés de colliers émetteurs, suivis nuit et jour, très attentivement observés. Grâce aux mesures de conservation, les estimations du nombre de pandas à l’état sauvage ont été révisées à la hausse au début des années 2000.

Publié dans PANDA | 1 Commentaire »

la Protection du Panda

Posté par othoharmonie le 14 décembre 2013

290px-Grosser_PandaEn Chine, la population des pandas est aujourd’hui protégée ce qui est tout à fait positif.
Malheureusement, le problème est plus complexe.
Le panda est tributaire des bambous. Si l’espèce par elle-même est aujourd’hui protégée, c’est son habitat qui est menacé. La déforestation intensive a déjà détruit en 20 ans plus de la moitié de son habitat.
Pan Wenshi déclare avec raison : « A quoi bon protéger et multiplier l’espèce en captivité si l’on ne protège pas son habitat naturel ? ».

De plus, les méthodes d’élevage ne sont pas concluantes. Les pandas deviennent impuissants, mélancoliques et agressifs en captivité.

Les mères captives refusent d’élever leurs petits qui meurent avant leur maturité. On recense encore aujourd’hui environ 100 pandas en captivité

Il est évident que seule la protection de leur environnement évitera l’extinction de l’espèce.
La bonne nouvelle c’est que notre « papa panda » comme on le surnomme projette de lâcher dans la nature, vers 2005, les pensionnaires des réserves en surnombre.
Ce mélange éviterait la consanguinité qui est une autre menace pour l’espèce

En 1989, le WWF publia un programme pour la protection des grands pandas :

Création de 14 réserves naturelles 
* Formation de gardes 
* Plantation de couloirs bordés de bambous reliant les 13 réserves existantes 
* Mise en liberté de jeunes individus nés en captivité 

En 2005, la survie du grand panda n’est toujours pas assurée. Si son habitat est aujourd’hui préservé, c’est le faible taux de reproduction qui pose problème.

A Wulong, la population était de 55 individus en 2003 contre 20 en 1998. Les pandas de la vallée de Jiuzhaigou, estimés à 17 individus en 1996, sont sans doute moins nombreux aujourd’hui.

Malgré les efforts des scientifiques, la population des grands pandas n’augmente pas. Les tentatives de reproduction en captivité n’ont donné que de maigres résultats. Seule l’insémination artificielle porte quelques fruits

sources texte, videos : Dinosoria

Publié dans PANDA | Pas de Commentaire »

Panda est aussi une voiture Fiat

Posté par othoharmonie le 14 décembre 2013

 

280px-Fiat_Panda_front_20071205La Fiat Panda est une automobile citadine produite par le constructeur italien Fiat Auto de 1980 à 2003.

Dans la gamme, au niveau encombrement et habitabilité, la Panda se situe entre les Fiat 126 - Cinquecento et les Fiat 127 - Uno - Punto.

Sa grande notoriété est due à sa robustesse, sa longévité (23 ans de production), à son très faible coût d’achat comme d’entretien et sa version quatre roues motrices, très prisée en montagne.

Dessinée par Giorgetto Giugiaro, la Fiat Panda peut être considérée comme une interprétation moderne de la Citroën 2CV. Une voiture moderne, simple, facile à utiliser et à entretenir. Présentée en février 1980 et commercialisée immédiatement, la Panda a été bien notée pour son style novateur, développé deux ans plus tard lors de la conception de la Fiat Uno. L’assemblage de la Panda utilise la banque d’organes Fiat, comme les moteurs et la transmission dérivés de la Fiat 127.

Beaucoup de dispositifs ont contribué au rôle de « voiture de ville » de la Panda : la banquette arrière pouvait être pliée à plat pour en faire un lit rudimentaire, voire être enlevée entièrement pour augmenter l’espace de charge. Tous les sièges étaient recouverts de tissus démontables pour être lessivés, de même pour le dessous du tableau de bord. Certaines Panda possédaient même un toit en toile pour la transformer en cabriolet.

La Panda sera la première voiture de grande série du groupe Fiat Auto dont l’ingénierie de la carrosserie sera confiée à un prestataire extérieur, certes de renom comme Giugiaro.

Versions

Pendant les 23 années de sa commercialisation, la Panda a peu évolué, tant en options qu’en versions. Il y a eu deux séries (1980-1986 et 1986-2003), et un restylage (en 1992).

Première série (1980 – 1986)

La Panda voit le jour au mois de février de l’année 1980, avec les deux modèles : Panda 30 (non importée) et 45. Une année plus tard, est commercialisée la Panda 34 en provenance d’Espagne, fabriquée dans la filiale Fiat de l’époque, Seat. En septembre 1981, Fiat lance la Panda 45 avec toit en toile, au salon de Paris 1982, apparaît la version Panda Super qui inaugure la nouvelle calandre Fiat aux 5 barres inclinées, puis, en juin 1983 viendra la Panda 4×4.


Deuxième série, première version (1986 – 1992)

La Panda, deuxième série, apparaît en février 1986. Bien plus qu’un simple restylage, c’est quasiment une refonte complète du modèle avec de nombreuses modifications intérieures et extérieures, mais surtout structurelles. Une version équipée du moteur diesel de 1 301 cm3 - 37 ch des Fiat 147 et Fiat Uno sera proposée sur certains marchés européens comme l’Italie.

De nombreuses modifications sont apportées :

  • à l’intérieur : le tableau de bord est plus large; les nouveaux cadrans sont plus lisibles; nouvelles poignées de portes intérieures et aérateurs.
  • à l’extérieur : les pare-chocs sont plus larges; à l’arrière, il inclut la plaque d’immatriculation. Les phares et feux sont légèrement retouchés pour être plus enveloppants. La calandre en tôle est remplacée par une calandre en plastique qui arbore en gros le logo Fiat à barres inclinées sur toute la calandre : « //// »; nouveaux rétroviseurs. Dorénavant, les bas de portière sont lisses et de couleur carrosserie. La plaque d’immatriculation arrière est placée dans le pare-chocs.
  • mécanique : l’ancienne plateforme avec suspension arrière à essieu rigide et ressorts à lames est remplacée par le développement mis au point pour l’Autobianchi Y10, avec une suspension à essieu déformable et ressorts hélicoïdaux, dit essieu Omega. Elle est équipée des nouveaux et très modernes moteurs FIRE 750 et 1 000 cm³.

Publié dans PANDA | Pas de Commentaire »

Panda Security est un anti-virus

Posté par othoharmonie le 14 décembre 2013

 

téléchargement (6)Panda Security SL, anciennement Panda Software, est une entreprise de sécurité informatique créée en 1990 en Espagne. À l’origine spécialisée dans l’offre de logiciels antivirus, l’entreprise a étendu sa gamme de produits et techniques pour intégrer désormais, entre autres, des protections pare-feu (firewall), des systèmes de filtrage du spam, des logiciels espions et des contenus indésirables, des appliances de protection périphérique et des solutions de gestion de la sécurité, tant pour les entreprises que pour les particuliers.

Les solutions de sécurité Panda pour le grand public et pour les entreprises incluent une protection contre les cybercriminels et tous les types de logiciels malveillants susceptibles d’affecter les ordinateurs et les systèmes d’information : virus, chevaux de Troie, vers, logiciels espions, spam, numéroteurs, canulars, contenus web indésirables, pirates, intrusions WiFi, etc. Les technologies propriétaires TruPrevent sont un ensemble de technologies préventives conçues pour bloquer les virus inconnus et les intrusions. En 2007, Panda Security a introduit un nouveau modèle de sécurité dans ses produits, l’intelligence collective, qui repose sur le grid computing pour recueillir, identifier, classer et désinfecter automatiquement les nouvelles menaces informatiques.

Considéré comme le premier éditeur de solutions de sécurité à avoir exploité le potentiel du « cloud computing », Panda Security a présenté en novembre 2009 des nouveaux services de sécurité « in-the-cloud » pour les particuliers et les entreprises.

 

Panda Security a été fondée en 1990 sous le nom de Panda Software par l’ancien PDG Mikel Urizarbarrena dans la ville de Bilbao, en Espagne. L’entreprise a annoncé le 24 avril 2007 la vente de 75 % de son capital – alors détenu à 100% par Mikel Urizarbarrena – au fonds d’investissement européen Investindustrial et à la société de financement par capitaux propres Gala Capital. Le 30 juillet 2007 l’entreprise a changé de nom, passant de Panda Software à Panda Security et M. Urizarbarrena a été remplacé par Jorge Dinares. Un an plus tard, le 3 juin 2008, le conseil d’administration a décidé du remplacement de M. Dinares par Juan Santana au poste de PDG.

Avec une part de marché de 3,2 %, Panda Security est le 4e éditeur antivirus mondial, selon un classement de 2005. L’entreprise a été classée parmi les 500 entreprises européennes à la plus forte croissance à plusieurs reprises depuis 1997. Panda Security est leader sur le marché espagnol et en 2008, l’entreprise est devenu le premier développeur de logiciels antivirus d’Europe. Panda Security est classé comme le premier éditeur de logiciel espagnol dans l’édition 2009 du Truffle 100.

Panda Security est présent sur les cinq continents, via un réseau de franchises et de filiales dans 56 pays parmi lesquels l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, l’Espagne, les États-Unis, la Finlande, la France, le Japon, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et la Suède. Les produits Panda sont disponibles en plus de 23 langues et commercialisés à des millions d’utilisateurs de 195 pays dans le monde.

Panda Security a été classé par le cabinet d’analyse Gartner comme un innovateur technologique. L’histoire de l’entreprise a été jalonnée d’innovations technologiques, parmi lesquelles le lancement de solutions de sécurité reposant sur le concept du SaaS (“Security as a Service”) et apportant une protection “in-the-cloud” (cloud computing) grâce à l’Intelligence Collective Antimalware de Panda, un modèle de sécurité novateur introduit sur le marché en 2007.

Selon son PDG, le principal avantage de ce modèle de sécurité est qu’il permet d’analyser automatiquement les menaces et non plus de les analyser manuellement comme le font d’autres entreprises, ce qui rend la détection des codes malveillants plus rapide et efficace.

Panda Security a comme concurrents sur le marché antivirus les entreprises SymantecKasperskyMcAfee et Trend Micro, entre autres.

En 2009, Panda Security a noué un partenariat avec Against Intuition pour permettre une navigation sur Internet plus sûre avec l’extension WoT

Publié dans PANDA | Pas de Commentaire »

Les logos du Panda

Posté par othoharmonie le 14 décembre 2013

logoPartage de contenu du Panda du WWF

Nous vous encourageons à utiliser et à partager notre contenu

Les propos, ce sont les vôtres, mais non les photos. Nous vous demandons de mentionner la source du WWF et d’inclure un lien vers notre site Web, de préférence un lien renvoyant directement à la page d’où vous avez puisé les propos que vous citez. D’autres conditions s’appliquent dans des circonstances particulières. Veuillez donc prendre connaissance des sections qui suivent.

Utilisation d’images

Le WWF est appuyé par un merveilleux groupe de généreux photographes qui nous prêtent leurs œuvres pour nous aider à faire la promotion de notre travail. Dans bien des cas, ils nous prêtent leurs œuvres même s’ils en dépendent pour gagner leur vie. C’est pour cette raison que nous ne pouvons vous autoriser à utiliser les images sur ce site.

Cependant, si vous souhaitez utiliser une photo à une fin donnée, prière de communiquer avec notre photothécaire, Cathy Thompson : clthompson@wwfcanada.org.

Utilisation du symbole/logo du panda

Le symbole du panda du WWF est une marque de commerce déposée et son utilisation est donc assujettie aux restrictions du droit d’auteur. Les lettres « WWF » sont aussi une marque de commerce déposée et ni ces lettres ni le symbole du panda ne doivent être utilisés pour appuyer tout produit ou service, ou en faire la promotion, d’aucune façon.

Aucune utilisation ou reproduction n’est permise sans autorisation expresse.

Cependant, si le WWF a déjà intégré son logo dans une image, bannière ou présentation flash, l’utilisation est alors permise. Par contre, vous ne devez jamais utiliser le logo du WWF pour appuyer votre site ou vos produits ou encore en faire la promotion.

Voici la mention légale qui accompagne le logo :

© 1986 WWF-Fonds mondial pour la nature (aussi connu sous le nom de World Wildlife Fund), symbole du panda.

® « WWF » et « Planète vivante » sont des marques de commerce déposées du WWF.

Des possibilités de licenciation et de partenariat vous sont offertes, comme vous pouviez vous y attendre. Prière de communiquer avec Monica Da Ponte (mdaponte@wwfcanada.org) pour plus de détails.

Lire la suite ici….  http://www.wwf.ca/fr/politique/partage_contenu.cfm

Publié dans PANDA | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello