Le Grand Barrage des castors

Posté par othoharmonie le 7 décembre 2013

 

images (7)Le plus grand barrage actuellement construit par les castors a été découvert au Canada, dans la province de l’Alberta : un édifice de 850 m de long visible depuis les satellites d’observation de la Terre !

Environ 850 m de long, voici la taille exceptionnelle de ce barrage découvert dans le Nord de la province de l’Alberta par Jean Thie grâce à Google Earth, en octobre 2007. Celui-ci évaluait alors l’étendue de la fonte du permafrost (les terres gelées en permanence) dans le nord du Canada.

Ce barrage, situé au sud du lac Claire, à environ 190 km de Fort McMurray, dans le Parc national Wood Buffalo(1) est, jusqu’à preuve du contraire, le plus long barrage existant érigé par des castors.
Il existe depuis au moins 25 ans puisqu’il est visible sur des images satellites de Landsat (NASA) de 1990 et 2000. Cependant, des photos aériennes de la région prises en 1975 ne montrent pas l’existence de cet édifice. Des responsables de cette réserve naturelle, la deuxième plus grande du monde et plus grande du Canada, ont survolé le barrage à basse altitude en 2009 confirmant les interprétations des images satellites. Toutefois, ils n’ont pu se poser, la zone étant trop marécageuse, a indiqué un porte-parole du parc national, Mike Keizer.

Dans le monde, ces ouvrages atteignent au mieux 75 m de long pour 1 m de haut. Cependant, au Canada, il existe de nombreux barrages qui font plus de 500 m de long. Le précédent record était détenu par le barrage de Three Forks dans le Montana (Etats-Unis) avec une longueur de 652 m !

Le plus grand barrage érigé par des castors résulte clairement de la combinaison de deux barrages. Vu son ancienneté, plusieurs générations de castors ont participé à sa réalisation comme l’attestent les observations aériennes : la digue « est très ancienne. Lorsqu’une digue est récente, il y a plein de rondins fraîchement coupés. Or, sur celle-ci, l’herbe pousse, c’est tout vert« , a expliqué à l’AFP, M. Keizer.
Toutefois, le barrage continue d’être entretenu et voit sa taille augmenter comme l’indique Jean Thie : les castors sont en train de construire deux autres digues de chaque côté du barrage principal. D’ici dix ans, toutes ces structures pourraient n’en former qu’une seule, mesurant plus de 950 m !

Le rôle des barrages chez les castors

Le castor construit des barrages afin de retenir l’eau et d’élever son niveau, créant ainsi des zones dans lesquelles il peut se déplacer en toute sécurité et où il peut faire flotter sa nourriture et les matériaux de construction qu’il utilise. L’objectif premier du barrage est d’assurer une profondeur d’eau suffisante pour stocker sa nourriture. En effet, près de leur terrier (ou hutte), les castors aménagent, sous l’eau, un grand garde-manger, l’eau faisant office de réfrigérateur. Les barrages et les huttes sont construits avec du bois de différents diamètres, et le tout est colmaté avec de la terre que le castor tasse avec ses pattes avant (et non pas avec la queue). Enfin, le barrage constitue également un moyen d’échapper à ses prédateurs, comme les coyotes et les ours.

Poussé au bord de l’extinction par le commerce des fourrures aux XVIIe et XVIIIe siècles, le castor a été réintroduit dans ses anciens habitats en Amérique du Nord mais aussi en Europe avec le castor européen (ou castor fiber) qui recolonise petit à petit des territoires qu’il avait occupé sans encombre pendant des dizaines de milliers d’années.

Si les castors sont encore dénigrés pour leurs dégâts sur les arbres de cours d’eau et sur les berges, ils participent aussi au stockage du carbone issu des végétaux et à la régénération de la forêt. Et quand bien même, les dégâts occasionnés par les castors demeurent bien anecdotiques au regard de ceux engendrés par les activités humaines.

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello