Castor, Le meilleur nageur

Posté par othoharmonie le 1 décembre 2013

 

250px-Castor_canadensisAvec ses pattes postérieures palmées, sa large queue aplatie et son épaisse fourrure étanche, le castor peut nager sous la glace en hiver, dans une eau proche de 0 °C. Capable de rester aisément 4 à 5 minutes en apnée, le record pouvant aller jusqu’à 15 minutes, il lui arrive de parcourir 750 m sous l’eau sans réapparaître. Son nez et ses yeux affleurent la surface pour respirer et voir sans être vu.

   En surface, le castor nage essentiellement avec des mouvements alternés des pattes postérieures. Sa queue lui sert de propulseur en cas de démarrage brusque et de nage rapide. S’il est poursuivi, le castor à la recherche d’un abri peut avancer à la vitesse moyenne de 5 km/h, mais ses vitesses de pointe sont de l’ordre de 2 m/s, soit 7 km/h. En plongée, il utilise sa queue comme un gouvernail de profondeur.

   Le castor est certainement le rongeur le mieux adapté physiquement et physiologiquement à la vie aquatique. Pour que l’eau ne pénètre pas lorsqu’il est en plongée, les narines et les oreilles sont obturées par des valvules et ses lèvres peuvent se fermer derrière ses incisives. De plus, une troisième paupière, la membrane nictitante, lui assure une vision claire sous l’eau, tout en protégeant ses yeux. Enfin, grâce à la disposition particulière de la partie postérieure de la langue et de l’épiglotte, il peut fermer son orifice commun bucco-pharyngé et respirer ainsi normalement par les narines en restant la bouche ouverte. Cet atout lui est indispensable lorsqu’il construit un barrage, édifie sa hutte, ou stocke ses réserves.

Dans l’eau, cependant, il est un nageur gracieux et un plongeur excellent.
Le castor est bien adapté à son habitat aquatique. Durant la nage, une fine pellicule transparente recouvre ses petits yeux ronds et lui permet de voir aussi bien dans l’eau qu’en dehors. Les narines et les oreilles, petites elles aussi, se ferment pour permettre à l’animal de nager sous l’eau.

La queue, dans l’eau, lui sert de gouvernail. Sur la terre elle lui sert d’appui quand il s’assoit. Elle le tient en équilibre et le supporte lorsqu’il marche sur ses pattes de derrière pour transporter, avec celles de devant, ce dont il a besoin.

Ses pattes de derrière portent cinq longs orteils griffus, elles sont palmées pour la nage. Le castor utilise griffes pour entretenir son pelage.

Son épaisse fourrure brune consiste en une couche de duvet et en une toison extérieure de gros poils protecteurs.
En peignant et en huilant continuellement son pelage dense, le castor lui conserve son imperméabilité; il peut ainsi rester dans l’eau pendant six ou sept minutes.

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello