• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 31 octobre 2013

La cigogne bleue

Posté par othoharmonie le 31 octobre 2013


La cigogne bleue  dans CIGOGNE telechargement-16Brandebourg, Allemagne – La célèbre cigogne bleue qui intrigue toute l’Allemagne depuis plusieurs semaines a eu quelques bébés… qui sont blancs comme leur mère.

L’oiseau bleu installé dans le village de Brandebourg intrigue beaucoup. Si une plume de l’animal n’a pour l’instant pu être récupérée avant de connaître l’origine de cette couleur bleu, la cigogne mâle a eu des petits, qui sont eux, blanc et noir. L’élu Manfred Wilke explique à l’AFP : « Pour l’instant, moi je n’en ai vu que deux, mais des témoins ont parlé de trois petits cigogneaux », tout en précisant que la couleur bleu de la cigogne mâle n’a jamais été considérée comme une mutation génétique, ce qui explique la couleur blanche des petits oiseaux. Et l’Agence France Presse de préciser que la présence de l’oiseau bleu a relancer le tourisme dans le village. 

INSOLITE

Depuis quelques jours, une curieuse cigogne, toute bleue, a fait son nid dans un village du Brandebourg, non loin de Berlin. Les experts s’interrogent sur l’origine de cette couleur.

 empty dans CIGOGNE

Une cigogne bleue a fait son nid cette semaine dans un village du Brandebourg, non loin de Berlin, où elle attire curieux et  experts qui s’interrogent sur l’origine de sa couleur, selon la mairie. « La cigogne bleue s’est installée ici depuis le lundi de Pâques« , a indiqué un responsable de la commune de Briesen.

« On ne sait pas d’où vient ce bleu mais il est exclu qu’il s’agisse d’une couleur naturelle« , a-t-il précisé. L’oiseau migrateur « s’est peut-être tâché dans une décharge, ou bien il pourrait s’agir d’une peinture de type paintball« , a-t-il précisé.

Impossible de l’attraper

« Beaucoup de gens viennent des environs » pour observer le mâle au surprenant plumage, et pour le plus grand bonheur des visiteurs, ce dernier a même « trouvé jeudi une partenaire« , une cigogne bien blanche, elle, qui s’est installée dans son nid.

Pour analyser le coloris artificiel de la nouvelle star de Briesen, des experts ont grimpé à l’aide d’une échelle jusqu’au nid, installé sur un bâtiment horticole, mais « ils n’ont pas réussi à récupérer de plume« , a expliqué la municipalité. Ils ne veulent plus désormais déranger les deux cigognes, en pleine saison des amours, selon la mairie, qui projette déjà de faire de la cigogne bleue une carte postale pour le village.

Son arrivée début avril à Biegen, village niché non loin de Berlin, avait été très remarquée. Que l’on en juge : une cigogne bleue,  voilà qui sort de l’ordinaire. Les espèces les plus connues sont la cigogne blanche et la cigogne  noire… mais ce genre de cigogne au corps azur finissant sur une queue noire était jusqu’alors inconnu des naturalistes. La couleur insolite de l’oiseau, attirant divers ornithologues et autres touristes, a en tout cas rapidement relancé l’activité locale, plus particulièrement l’activité de l’auberge-restaurant et des différentes boutiques souvenirs, par la vente de cartes postales et autres souvenirs, à l’effigie de la « Cigogne Schtroumpf ». Et un site internet lui a rapidement été consacré.

Mais de quelle couleur seraient donc les petits ? La question taraudait visiteurs et voisins du digne animal. Et depuis avril, les badauds se succédaient pour guetter la cigogne et son nid. La réponse est venue en ce lundi 7 Juin, avec l’éclosion tant attendue par les villageois et les touristes, dont certains venus des Pays-Bas.

Les explications possibles : polluants ou peinture bleue

images-21Déception : les trois petits cigogneaux sont très classiquement et banalement d’un plumage noir et blanc. Bien loin du bleu azur de leur déjà illustre géniteur. Malgré leur frustration, les habitants de Biegen n’en sont guère surpris : de nombreux spécialistes, amenés à témoigner sur la question, avaient déclaré que cette couleur inusitée n’était certainement pas due à une mutation génétique.  Et que par conséquent, elle avait peu de chances de se transmettre à sa descendance.

Parmi les raisons possibles de ce plumage coloré, les experts avancent celle d’un contact avec des produits polluants en provenance, par exemple, de décharges africaines (la cigogne passant les mois d’hiver en Afrique). Ou, plus simplement, situés au niveau de l’ancien emplacement du nid de la cigogne, au sommet d’une cheminée d’exploitation horticole. La théorie de la peinture laquée, bien que moins probable, n’est toutefois pas exclue. Un mystère qui ne devrait pas être élucidé avant plusieurs mois, lors de la repousse des plumes. Les habitants de Biegen et admirateurs de la cigogne bleue devront faire encore preuve de patience.

Publié dans CIGOGNE | Pas de Commentaire »

CIGOGNE de la Bible

Posté par othoharmonie le 31 octobre 2013


CIGOGNE de la Bible dans CIGOGNE images-20(héb. : ḥasidhah).

Le nom de cet oiseau est le féminin du mot hébreu signifiant “ fidèle, qui a de la bonté de cœur ”. (Voir 1S 2:9 ; Ps 18:25, note.) Ce nom convient tout à fait à la cigogne, car elle est connue pour la tendresse avec laquelle elle prend soin de ses petits et la fidélité que le mâle et la femelle se témoignent toute leur vie.

La cigogne est un grand échassier aux longues pattes, semblable à l’ibis et au héron. La cigogne blanche (Ciconia ciconia) a un plumage entièrement blanc, à l’exception de ses rémiges, qui sont d’un noir brillant. Une cigogne adulte peut mesurer jusqu’à 1,20 m de haut, avoir un corps de près de 1,20 m de long et une magnifique envergure de 2 m. L’oiseau se sert de son long bec rouge, large à la base et effilé à l’extrémité, pour fouiller dans la vase à la recherche de grenouilles, de poissons ou de petits reptiles. Outre de petits animaux aquatiques, la cigogne se nourrit de sauterelles, et parfois de charognes et de détritus. Cet oiseau figurait dans la liste des créatures impures qu’il était interdit aux Israélites de manger selon la Loi. — Lv 11:19 ; Dt 14:18.

Lorsque le prophète Jérémie réprimanda le peuple apostat de Juda, qui n’avait pas discerné le temps du jugement de Jéhovah, il attira son attention sur la cigogne et sur d’autres oiseaux qui ‘ connaissent bien leurs temps fixés ’. (Jr 8:7.) La cigogne migre régulièrement vers la Palestine et la Syrie après avoir quitté ses quartiers d’hiver en Afrique ; d’importantes bandes de cet oiseau apparaissent en mars et en avril. Des deux sortes de cigognes qu’on trouve en Israël, la cigogne blanche et la cigogne noire (Ciconia nigra), la première ne reste que rarement dans la région pour se reproduire ; elle bâtit d’ordinaire son nid dans les arbres, mais aussi sur des constructions humaines. La cigogne noire, ainsi dénommée parce qu’elle a la tête, le cou et le dos de cette couleur, est plus commune dans les vallées de Houlé et de Bet She’ân, où elle fait son nid dans les arbres, quand elle le peut. Le psalmiste signala que les cigognes nichent dans les grands genévriers. — Ps 104:17.

Opposant l’autruche, qui ne peut voler, et la cigogne qui, elle, vole très haut, Jéhovah posa cette question à Job : “ L’aile de l’autruche femelle a-t-elle battu joyeusement, ou a-t-elle les pennes de la cigogne et le plumage ? ” (Jb 39:13). Les pennes de la cigogne sont d’une largeur et d’une robustesse remarquables ; ses rémiges secondaires et tertiaires sont presque aussi longues que les primaires, ce qui donne à ses ailes une très grande surface et lui permet de voler en haute altitude et sur de longues distances. Il est impressionnant de voir une cigogne en vol, prenant son essor sur ses puissantes ailes, le cou en avant et les longues pattes étendues derrière elle. Dans la vision de Zekaria (Ze 5:6-11), deux femmes portent un épha contenant la femme appelée “ Méchanceté ” ; ces deux femmes sont représentées avec “ des ailes comme les ailes de la cigogne ”. La mention du ‘ vent dans leurs ailes ’ (v. 9) concorde également avec le bruissement produit par l’air qui passe à travers les pennes de la cigogne. En vol, les rémiges primaires sont étendues de façon à former des fentes à l’extrémité des ailes, ce qui maîtrise l’écoulement d’air au-dessus des ailes et accroît leur portance.

Publié dans CIGOGNE | Pas de Commentaire »

CIGOGNE de l’Antiquité

Posté par othoharmonie le 31 octobre 2013

CIGOGNE de l'Antiquité dans CIGOGNE images-19Dans l’Antiquité, pour railler une personne ou lui témoigner du mépris, on tendait vers elle son index et on le courbait et relevait rapidement, comme un cou de cigogne : geste dont on ignore d’ailleurs l’origine et l’explication. Au Moyen Age, on utilisait, pour puiser de l’EAU, une machine constituée d’une longue poutre pivotant autour d’une fourche verticale, qu’on appelait « cigogne », car elle rappelait le cou de cet échassier. Une machine semblable servait d’instrument de siège : montée sur roues, elle comportait au bout de sa longue poutre une sorte de nacelle où prenait place un soldat qui franchissait ainsi les murs des CHÂTEAUX FORTS.

La cigogne est un échassier MIGRATEUR de la famille des ciconiidés dont on connaît 9 espèces répandues en Europe, Asie, Afrique et Amérique du Sud. La cigogne blanche a des pattes et un long bec rouge, un plumage blanc et des ailes blanches à bout noir, d’une envergure de 2 m. Elle construit son nid de branchages sur le faîte des maisons et les cheminées. Elle faisait vraiment partie du paysage en Alsace et en Hollande où son apparition, au PRINTEMPS, était signe de joie et de renouveau; malheureusement, elle s’y fait de plus en plus rare, depuis plusieurs ANNÉES. La cigogne se nourrit de rongeurs, de REPTILES, d’INSECTES et de vers de terre.

 

Publié dans CIGOGNE | Pas de Commentaire »

Max la cigogne

Posté par othoharmonie le 31 octobre 2013

Max est une cigogne blanche née en mai 1999 à proximité de la commune d’Avenches en Suisse.

Max la cigogne dans CIGOGNE telechargement-14Baguée et équipée d’une balise Argos le 5 juillet 1999, les cycles de migration de Max sont suivis par le Musée d’histoire naturelle de Fribourg. La Cigogne blanche « Max » est née autour du 20 mai 1999. Elle a été baguée (N°6215) et munie d’une balise Argos le 5 juillet 1999 et peut, depuis lors, être suivie par des satellites. Au nid, il n’est pas possible de déterminer le sexe. Cette cigogne a été baptisée « Max » en hommage à M. Max Bloesch (1908-1997) qui depuis 1948, a réintroduit à Altreu (SO) de jeunes Cigognes provenant d’Alsace et d’Europe de l’Est. De 1955 à 1961, 262 jeunes Cigognes provenant d’Algérie ont été introduites en Suisse. En 1960, un couple non captif nicha à nouveau pour la première fois en Suisse et depuis, la population a augmenté. De fait, notre cigogne balisée Max est une femelle.

Max a pour mère une cigogne née à Mannheim (D). Cette dernière avait été baguée le 19.6.1997 (Radolfzell / Germania / 06407) et, lors de sa migration, avait fait halte à Bulle où, affaiblie, elle avait été capturée, le 4.9.1997. Placée dans la station de soins pour animaux sauvages du Musée d’histoire naturelle de Fribourg, elle avait été soignée, puis relâchée, le 12.9.1997 au Haras national d’Avenches. Elle devint sédentaire, nicha pour la première fois en 1999 et éleva un jeune (Max).

Quant à Max, elle a niché pour la première fois en 2002 et a depuis lors élevé 25 jeunes: Max est migratrice et a franchi le détroit de Gibraltar à 16 reprises mais depuis 2008, Max a choisi l’Espagne pour ses quartiers d’hiver. Néanmoins, chaque année, elle revient à Tüfingen (D) pour nicher. En 2010, Max détient le record mondial de longévité d’un animal équipé d’un équipement de suivi.

Max est arrivé le 18 mars 2002 à Mühlhofen, au nord du lac de Constance. Bien qu’elle y a trouvé un partenaire, elle avait quitté cet endroit pour se rendre 6 km plus au nord, vers le « Affenberg », près de Salem. Elle a trouvé un nouveau partenaire et a occupé un nid existant sur un arbre – le seul nid dans cette région qui est surveillé par une caméra vidéo! Des copulations ont été observées le 20 mars. La ponte des oeufs a commencé à partir du 1 avril. Des 3 oeufs sont éclos 2 jeunes (le 2 et le 4 mai) dont 1 mourra le 7 mai. Le 8 mai, une autre jeune cigogne qui était née à Böhringen (à l’endroit ou la cigogne balisée « Uli » était déjà né!) a été mis au nid avec le seul jeune restant. Les deux jeunes se portaient bien et étaient régulièrement nourris par Max et le deuxième parent.

telechargement-15 dans CIGOGNEEn septembre 2002, Max s’est de nouveau rendu au Maroc pour y passer l’hiver. En février 2003, Cette Cigogne, une femelle, est revenue au nord du lac de Constance et elle y a encore élevé des jeunes. Le 2 septembre 2003 elle est partie pour la cinquième fois vers le sud. Elle a encore passé un hiver au Maroc. En 2004, elle a quitté son quartier d’hiver déjà le 31 janvier. Par l’Espagne et la France, elle est de nouveau revenue à Salem où elle a élevé 3 jeunes. L’hiver 2004/05, elle est restée fidèle à son site d’hivernage au Maroc, mais déjà le 13 janvier 2005, elle a traversé le détroit de Gibraltar. Le 15 février 2005, elle se trouvait au nord-est de l’Espagne, tout près de la frontière française.

A voir la suite des déplacements sur la colonne de droite.

La Cigogne Max a péri vers le 10 décembre 2012 près de Madrid. Son histoire ici 

Publié dans CIGOGNE | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello