• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 10 octobre 2013

une légende de la cigogne

Posté par othoharmonie le 10 octobre 2013


une légende de la cigogne  dans CIGOGNE 220px-ciconia_ciconia_-iglesia_de_san_isidoro_ciguenas_en_el_campanario_salamanca_spain-18june2006Symbole de fertilité dans l’imagerie populaire d’Alsace, la cigogne est un oiseau de bon augure, et sa symbolique la plus célèbre l’associe aux naissances.

D’après D. Lerch, la première trace de la légende de la cigogne porteuse de bébés remonterait à 1840. Elle nous est parvenue grâce à l’imagerie populaire du graveur J.-F. Wentzel : « Storick, Storick, stipper di Bein / Bring de Mamme a Bubbela heim […] » qui signifie « Cigogne, Cigogne cabre-toi / Apporte à maman un joli marmot.[…] » (voir la rubrique « un brin de poésie »)

Les Germains font de la cigogne la messagère de la déesse Holda, dont le rôle est de renvoyer dans le monde des vivants les âmes des défunts en les réincarnant. La cigogne, émissaire de la déesse serait chargée d’apporter des bébés aux parents qui en auraient exprimé le désir.

Après avoir passé commande, la future maman doit mettre quelques morceaux de sucre sur le rebord de la fenêtre pour attirer la cigogne. « L’oiseau va alors chercher le bambin auprès d’une source ou d’une mare, là où les lutins ramènent des profondeurs de la terre les âmes tombées du ciel avec la pluie, et réincarnées en nouveau-nés. Il semble que les cigognes, fréquentant les zones humides pour leurs besoins alimentaires, aient ainsi remplacé depuis le siècle dernier les lutins, qui étaient dans des temps plus anciens préposés à la livraison des bébés. »

Les légendes permettent parfois de travestir de façon poétique des sujets délicats à aborder pour certains parents, comme celui de la conception. Les enfants pouvaient ainsi s’entendre dire que leur maman avait été mordue par une cigogne lorsqu’ils demandaient pourquoi elle était alitée après la naissance du bébé.

Une autre croyance voudrait qu’elle ait volé autour de Jésus lors de sa crucifixion. Elle serait ainsi devenue un symbole de résurrection, de régénération. C’est dans ce sens qu’une cigogne qui volerait au-dessus d’une maison ou y construirait son nid serait annonciatrice d’une futur naissance.

« Si une cigogne s’est posée sur votre maison, elle devient votre porte-bonheur dans presque tous les domaines: fécondité et fidélité en premier lieu, mais aussi richesse, santé, protection contre la foudre, bénédiction de la ville entière où elle a élu domicile, etc. Cette quantité de vertus lui a sans doute été attribuée dans les siècles passés parce qu’elle débarrassait les champs et marécages des serpents et d’autres animaux peu appréciés par les habitants. »

Toujours est-il que de l’Alsace, la légende de la cigogne s’est répandue dans toute la France et au-delà des frontières, et qu’aujourd’hui, l’oiseau migrateur tient toujours une place de choix sur nos faire-part de naissance et dans l’imaginaire populaire.

Ça se passe où ?

Strasbourg, chef-lieu du département du Bas-Rhin et de la région Alsace sur l’Ill, près du Rhin. L’Alsace comprend deux départements : le Bas-Rhin et Haut-Rhin. Son nom provenant de« Elsass » et « Ill » signifie « lieu où se trouve la rivière Ill ».

Un brin d’évasion

Les premières légendes européennes sont bien plus anciennes. C’est en 400 avant J.-C. que les Grecs associent la cigogne, « pelargos », à la piété filiale, car on prétend qu’elle nourrit ses vieux parents. De là découla une loi du nom de « Pelargonia » qui obligea les enfants à s’occuper de leur parents.

Au Japon, la cigogne se confond avec la grue et apparaît comme un symbole de longévité voire d’immortalité. Elle pourrait atteindre un âge fabuleux. A 600 ans, elle arrêterait de manger et se contenterait de boire. A 2000 ans elle deviendrait noire. Avec le lièvre et le corbeau elle est un animal cher aux taoïstes.

Au Maroc, la croyance populaire considèrerait la cigogne comme un porte-bonheur. La légende raconte « que la cigogne serait un imam, un homme saint habillé de deux burnous, l’un noir et l’autre blanc. Un jour, au Sahara, l’imam manqua d’eau nécessaire à ses ablutions […]. Afin de ne pas manquer la prière, il utilisa le petit lait pour faire sa toilette commettant de ce fait un grave péché -le petit lait étant béni parce que rare dans ce pays désertique. Le Tout Puissant le métamorphosa en cet oiseau paisible et l’expédia […] au Maroc pour expier son péché. »

Publié dans CIGOGNE | Pas de Commentaire »

Hunawihr, centre de réintroduction des cigognes

Posté par othoharmonie le 10 octobre 2013

Hunawihr, centre de réintroduction des cigognes dans CIGOGNE telechargement-8

« Alors qu’en 1900 les cigognes se comptaient par milliers en Alsace, il n’en restait que 2 couples en 1982 ! Les lignes à hautes tensions, la sécheresse et sa chasse au Mali mais aussi l’emploi de pesticides très puissants visant à éliminer les criquets dans ce pays constituent les causes majeures de la disparition de la Cigogne.

Situé en Alsace, sur la route des vins, le Centre de Réintroduction des cigognes et des loutres a été créé en 1976 au coeur d’anciens marais. Il est situé plus précisément dans le petit village d’Hunawihr (Riquewihr et Ribeauvillé)[…].

Le parc abrite en permanence plus de 150 cigognes, dont une soixantaine de couples niche dans le parc ; une population atteignant plus de 250 individus après la naissance des jeunes. Tout a été mis en oeuvre pour aménager au mieux l’espace naturel dans lequel les cigognes vivent en liberté et, quelque soit la période de l’année, il y a toujours de l’activité au sein du parc (construction des nids, accouplement, nourrissage et élevage des jeunes, vol en plein ciel). Créé en 1991 le Centre d’élevage des loutres est le premier centre français de reproduction et de réintroduction de la loutre européenne. Une partie du centre est ouvert au public. […]

[La disparition des cigognes] étant due à une destruction pendant leur migration, le premier travail du Parc des Cigognes est de leur enlever l’instinct migratoire tout en leur permettant de voler et de se reproduire sur les villages alsaciens dès que cet instinct a disparu. Ce programme de réintroduction passe par le prélèvement et l’élevage à la main de plusieurs dizaines de cigognes par an. »

Publié dans CIGOGNE | Pas de Commentaire »

L’ENCLOS A CIGOGNES

Posté par othoharmonie le 10 octobre 2013


Dés 1444 et ensuite au XIXème siècle, on relate la présence de cigognes en Meurthe et Moselle. En août 1976, une quarantaine de cigognes en migration font étape sur les tours de la basilique et les cheminées de la Brasserie.
En mai 1992, des cigognes étaient de nouveau de retour à l’endroit même où l’enclos à cigognes a été installé. Ainsi le 27 octobre 1994, a été inauguré le 1er enclos de réintroduction de la cigogne blanche de Meurthe & Moselle. L’intention de réintroduire la cigogne blanche correspond bien à une réalité historique cohérente avec le biotope ambiant. La qualité de l’environnement portois permet naturellement la réimplantation et le développement de cet oiseau emblématique, symbole vivant. A l’ouverture de l’enclos – 17ème en France – il y avait 4 couples. On dénombre, à ce jour, 41 cigognes dont 9 petits. Ainsi, prés de 30 naissances ont eu lieu sur le territoire de la commune de Saint Nicolas de Port depuis la création de l’enclos.
En levant les yeux, vous pourrez trouver 8 nids implantés à l’extérieur de l’enclos et visibles par la population portoise et les touristes.

 L'ENCLOS A CIGOGNES dans CIGOGNE images-7

Leur espace de vie

Dans l’enclos, les cigognes sont chez elles, dans leur domaine. Elles vivent et s’alimentent dans une enceinte protégée des prédateurs.
Leur enclos est constitué de trois parties :
L’enclos fermé peut accueillir 20 cigognes sur un espace de 600m2 en plein air. Elles sont carnivores et se nourrissent de souris, lézards, lombrics, poissons, insectes, etc… Les adultes sont nourris une fois par jour, les petits 5 à 6 fois. Le sas permet l’intervention de personnes habilités à donner des soins éventuels ou à effectuer les lâchers sans perturber les pensionnaires.
L’enclos ouvert aux abords immédiats protège les cigognes libres au moment du nourrissage.

Remerciements

La ville de saint Nicolas de Port remercie les personnes bénévoles assurant le suivi journalier des cigognes (soins, nourriture…)

Attention

La cigogne est une espèce protégée par la convention de Washington (1973).Tout acte de vandalisme ou d’agression sur cet animal est réprimé par la loi (amende de 305 à 6100 € )

Adresse de l’enclos à cigognes: Rue du Jeu de Paume – 54210 St Nicolas de Port

Publié dans CIGOGNE | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello