Pigeon, Oiseau de la famille des Columbidés.

Posté par othoharmonie le 2 octobre 2013


Pigeon, Oiseau de la famille des Columbidés. dans PIGEON - COLOMBE telechargement-12Domestiqué depuis les temps néolithiques, le Pigeon, animal sacré, symbole dans de nombreuses civilisations antiques, est déjà apprécié pour sa chair par les Romains.

Les colombophiles exploitent de nos jours l’instinct voyageur de l’animal. Les amateurs sélectionnent certaines races pour leur beauté.

Les producteurs de Pigeons de chair n’arrivent pas à satisfaire la demande bien que celle-ci demeure faible. La production traditionnelle, consistant à laisser les oiseaux se nourrir tout seuls dans la nature à partir des tours et pigeonniers de ferme, se tarit, cependant qu’une production rationnelle se développe. Les progrès les plus importants ont été accomplis aux États-Unis. En France, les élevages de plus de 1 000 couples sont encore très rares. Les races pures demeurent les plus exploitées :Mondain, Carneau, Royale, King. L’espèce est monogame, avec un dimorphisme sexuel très peu prononcé, ce qui accroît l’intérêt des variétés autosexables (King, Texan). L’ovulation est provoquée par l’accouplement. L’exploitation commence vers 8 ou 10 mois et dure de 3 à 4 ans ; au-delà, la fécondité décroît. Un premier œuf est pondu une dizaine de jours après l’accouplement, un second dès le lendemain. Les œufs sont couvés alternativement par le mâle et la femelle et donnent naissance, à l’issue d’une incubation de 17 à 18 jours, à deux pigeonneaux, incapables de se nourrir seuls pendant le premier mois. Avec la participation du père, qui donne la becquée à la femelle, celle-ci termine la préparation des aliments dans son jabot, qui est le siège de sécrétions importantes, et distribue le « lait de pigeon » qui s’enrichit progressivement de grains simplement ramollis. Les jeunes sont vendus généralement au bout d’un mois, à un poids de 400 à 600 g. Les couples les plus productifs commencent la nichée suivante 10 jours après une éclosion, ce qui donne un rythme de reproduction mensuel. En réalité, il est difficile d’obtenir une production annuelle supérieure à 8 ou 10 couples.

Le Pigeon est granivore. Une bonne ration est constituée de 50 p. 100 de céréales, 45 p. 100 de légumineuses et 5 p. 100 de graines oléagineuses. Un aliment complet ou complémentaire de céréales, en granulés durs de 3,5 mm de diamètre, peut aussi être utilisé. Le logement des Pigeons consiste en volières où chaque couple dispose d’un demi-mètre carré pour s’ébattre et d’une double case de 40 cm sur ses trois dimensions, de préférence grillagée, placée au-dessus d’une planche à crottes et munie de deux nids. Des perchoirs monoplaces complètent l’installation.

G. Lissot, le Pigeon (Flammarion, 1960).

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello