Systématique et évolution du Dodo/pigeon

Posté par othoharmonie le 28 septembre 2013

Systématique et évolution du Dodo/pigeon dans PIGEON - COLOMBE dodo_1Le dodo est un parent proche des pigeons modernes. Les analyses du génome mitochondrial et des séquences d’ADN du dodo suggèrent que ses ancêtres ont divergé de ceux de son plus proche parent connu, le Dronte de Rodriguez (aussi éteint), aux environs de la frontière Paléogène-Néogène. Comme les îles Mascareignes sont d’origine volcanique et sont vieilles de moins de 10 millions d’années, les ancêtres des deux espèces sont probablement restés capables de voler durant un certain temps après la séparation de leurs lignées. La même étude a aussi été interprétée de façon à montrer que le Nicobar à camail est le plus proche parent vivant du dodo et de l’Ibis de la Réunion.

Cependant, la phylogénie proposée est légèrement discutable concernant les relations avec les autres taxons11 et doit donc être considérée comme hypothétique jusqu’à de nouvelles recherches ; en regard des données biogéographiques, il est probable qu’elle soit erronée. Tout ce qu’on peut actuellement affirmer avec certitude est que les ancêtres du dodo et du dronte de Rodriguez sont des pigeons d’Asie du Sud ou deWallacea, ce qui s’accorde avec l’origine de la plupart des oiseaux des Mascareignes. On ignore encore si le dodo et le dronte de Rodriguez sont plus proches du Nicobar à camail ou d’autres groupes de la même lignée telles que les groupes Ducula, Treron ou Goura.

Pendant longtemps, le dodo et le dronte de Rodriguez ont été placés dans une famille qui leur est propre, la famille des Raphidae, car leurs relations avec d’autres groupes d’oiseaux (comme les rallidés) devaient encore être résolues. Depuis peu, il semble plus justifié de voir le dodo et le dronte de Rodriguez comme formant une sous-famille des columbidés.

On suppose désormais que le supposé « dodo blanc » décrit par Willem IJsbrantsz Bontekoe sur La Réunion est basé sur des mauvaises interprétations de l’Ibis de la Réunion, ce qui a conduit à des peintures de dodos en apparence albinos, d’autant qu’aucun squelette proche de l’espèce Mauricienne n’a été découverte à La Réunion; la fréquence de l’albinisme ayant tendance à augmenter occasionnellement chez les espèces insulaires.

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello