Le Dodo apparenté au Pigeon

Posté par othoharmonie le 28 septembre 2013


Le Dodo apparenté au Pigeon dans PIGEON - COLOMBE 170px-dodomansur Le Dronte de Maurice , plus connu sous le nom de dodo même si ce n’est pas la seule espèce dont le nom vernaculaire soit dodo, est une espèce de grand oiseau endémique de l’île Maurice. Apparenté aux pigeons et appartenant à la famille des raphidés, ce dronte vivait dans les forêts ou les plaines. Il mesurait environ un mètre pour une masse moyenne de 10,2 kilogrammes, selon l’étude récente de la Française Delphine Angst. Découvert en 1598, il était décrit comme lent, ne fuyant pas l’homme, gros et presque cubique. Son plumage bleu gris était pourvu d’ailes atrophiées jaunes et blanches, ainsi que d’un panache de quatre ou cinq plumes de mêmes couleurs en guise de queue. Ses pattes jaunes comportaient quatre doigts (trois à l’avant et un à l’arrière) ornés de grands ongles noirs. Son bec crochu avait une tache rouge caractéristique à son extrémité. Sa tête noire ou grise possédait deux plis importants à la base du bec.

Le dodo s’est éteint moins d’un siècle après sa découverte, à la fin du xviie siècle avec l’arrivée des Européens. Il est aujourd’hui souvent cité comme un archétype de l’espèce éteinte car sa disparition, survenue à l’époque moderne, est directement imputable à l’activité humaine.

Les premières descriptions connues du dodo ont été faites par les Hollandais. Ils l’avaient initialement appelé walgvogel (littéralement, « oiseau répugnant »), faisant allusion à son goût. Bien que, par la suite, de nombreux écrits affirmeront que la viande du dodo est mauvaise, les premiers journaux mentionnent uniquement que la viande est ferme mais bonne, bien que pas aussi bonne que celle des pigeons, disponible en abondance2. Le nom « walgvogel » a été utilisé pour la première fois dans le journal du vice-amiral Wybrand van Warwijck, qui a visité l’île en 1598 et qui lui a donné son nom actuel, Maurice, en l’honneur du prince néerlandais Maurice de Nassau.

L’étymologie du mot dodo n’est pas claire. Il pourrait être issu du néerlandais dodars ou dodoors, qui signifie « paresseux ». Il pourrait aussi provenir du néerlandais dodaars (« fesses nouées »), faisant référence à la forme de nœud que prennent les plumes de l’extrémité postérieure du dodo. La première apparition du terme dodaerse se trouve dans le journal de Willem van Westsanen, en date de 16023. Thomas Herbert a utilisé le mot dodo en 16274, mais il n’est pas certain que ce soit la première apparition du mot. Les Portugais avaient déjà visité l’île en 1507, mais dans les écrits que l’on possède actuellement, ils n’avaient pas fait mention de l’oiseau. Néanmoins, selon le dictionnaire Encarta, le Chambers Dictionary et le Van Dale étymologique, « dodo » est un mot qui dérive du portugais doudo (actuellement doido), qui signifie fou, stupide6. Cependant, le mot portugais actuel pour l’oiseau, dodô, est tiré du mot utilisé internationalement, dodo.

David Quammen avait émis l’hypothèse que « dodo » renvoyait à une approximation de l’onomatopée du cri caractéristique de l’espèce, un son ressemblant à « dou-dou ».

En 1606, Cornelis Matelief de Jonge a écrit une importante description du dodo ainsi que d’autres oiseaux, plantes et animaux de l’île Maurice.

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello