• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 26 septembre 2013

Nourrissage nuisible aux Pigeons (?)

Posté par othoharmonie le 26 septembre 2013

 Nourrissage nuisible aux Pigeons (?) dans PIGEON - COLOMBE images-4

Le nourrissage effectué par les nombreux “amis des animaux” dans Paris est souvent à l’origine de ces concentrations qui suscitent les plaintes des riverains… Alors qu’ils croient bien faire, les nourrisseurs de pigeons ignorent les conséquences de leur geste.

En nourrissant les oiseaux aux mêmes endroits et aux mêmes heures, ils favorisent leur concentration et la surpopulation. Ceci occasionne l’accumulation de fientes, provoquant des dégâts considérables sur les biens publics et privés.

Ces rassemblements contribuent à la transmission des maladies et des parasites entre les pigeons et accroissent l’agressivité entre les individus.

Pour éviter d’être verbalisés, certains nourrisseurs distribuent la nourriture de nuit, entraînant des troubles comportementaux chez cet oiseau diurne et attirant d’autres espèces animales non désirées, notamment les rats.

La réglementation interdit le nourrissage de tous les animaux sauvages (corneilles, oiseaux d’eaux, ragondins, rats…) cette pratique pouvant avoir des conséquences néfastes sur leur comportement et leur santé. Règlement sanitaire du département de Paris Art 41 ter : Les propriétaires doivent grillager les ouvertures susceptibles de permettre l’entrée des rongeurs, pigeons et autres animaux. Art 120 (extrait) : Il est interdit de jeter ou déposer des graines ou nourriture en tous lieux publics susceptibles d’attirer les animaux errants, sauvages, ou redevenus tels, notamment les chats ou les pigeons.

Publié dans PIGEON - COLOMBE | Pas de Commentaire »

Le pigeon, messager depuis toujours

Posté par othoharmonie le 26 septembre 2013


Le pigeon, messager depuis toujours dans PIGEON - COLOMBE telechargement-51Le pigeon messager est déjà cité dans la Bible. En effet, après quarante jours de déluge, Noé lâche une colombe qui revient en tenant dans son bec un brin d’herbe qui prouve que les eaux se sont retirées.

Trois mille ans avant Jésus-Christ, les pigeons sont utilisés par les navigateurs Égyptiens pour annoncer leur arrivée au port plusieurs jours à l’avance. Plus tard, les Grecs les utilisent pour annoncer les résultats des Jeux Olympiques. Jules César informe le Sénat des ses victoires par pigeon voyageur.

En 732, Charles Martel annonce ainsi la victoire de Poitiers sur les Sarrasins.

Au cours des siècles qui suivent, les pigeons continuent à être employés pour acheminer l’information dont la maîtrise est un facteur de puissance et souvent de richesse.

Avant l’abolition des privilèges du 4 août 1789, seuls les nobles et le clergé ont le droit de posséder des colombiers.

Le 18 juin 1815, Napoléon est défait à Waterloo. Ce jour-là le télégraphe de Chappe n’est pas opérationnel à cause du brouillard. L’un des fils du banquier Rothschild est installé à Londres. Par pigeon voyageur privé, il est informé de la défaite française avant le gouvernement anglais. Il spécule sans risque en achetant massivement à la Bourse et réalise des plus-values considérables.

Au début des deux conflits mondiaux, les Allemands s’empressent d’interdire la possession de pigeons voyageurs dans les territoires occupés et la punissent de mort.

L’idée de recourir aux pigeons voyageurs dans les opérations militaires remonte à l’Antiquité. En 43 avant Jésus-Christ, les légions d’Antoine assiègent Modène. Decimus Brutus, qui défend la cité, envoie à Hirtius, au camp des consuls, des lettres attachées aux pattes de pigeons. Pline en conclut: « Que servaient donc à Antoine ses retranchements profonds, la vigilance de ses sentinelles et même les filets tendus à travers le fleuve, quand il est possible de communiquer avec l’extérieur par la route du ciel?« .

Le pigeon voyageur a toujours joué un rôle primordial dans les guerres de siège, parfois au détriment des assiégés. En 1098, lors de la Première Croisade, Godefroi de Bouillon s’épuise en faisant le siège du fort d’Hajar, dans la plaine de Saint-Jean-d’Acre. Il s’apprête à lever le camp, quand un pigeon abattu en plein vol lui apprend que les assiégés sont au bord de la capitulation.

Publié dans PIGEON - COLOMBE | Pas de Commentaire »

Colombophilie militaire en France

Posté par othoharmonie le 26 septembre 2013

Colombophilie militaire en France dans PIGEON - COLOMBE col_mtval

 La guerre franco-prussienne de 1870-1871 met en lumière l’importance du pigeon voyageur. C’est le seul moyen de communication avec l’extérieur pour Paris assiégé. Plus de 1 500 pigeons voyageurs ont été mis en place par des patriotes du nord de la France dans l’éventualité d’un siège de la capitale. Dans le sens Province-Paris, cette précaution n’a pas été prise. Les pigeons sont sortis de Paris par ballon. Sur 358 pigeons ainsi acheminés, une cinquantaine seulement réussit à revenir en raison du froid intense et du manque d’entraînement. Dans le même temps, l’efficacité du pigeon voyageur est augmentée par l’invention de la microphotographie qui permet de placer de nombreuses dépêches sur un seul support. Ce dernier est lu à l’arrivée sur un écran de projection. L’utilité militaire du pigeon voyageur est désormais démontrée. Des colombiers militaires sont créés. Les élevages et les entraînements sont rigoureux.

Vers 1895, Le 24e bataillon du 5e régiment du génie réuni les personnels colombophiles et télégraphistes militaires, et prend garnison au Mont-Valérien, puis passe au 8e régiment de génie, en 1912.

Pendant la Première Guerre mondiale, plus de 30 000 pigeons sont utilisés par les armées françaises. Ils sont d’une fiabilité totale sur les courtes distances qu’ils doivent parcourir. Ils accomplissent leurs missions malgré les bombardements, la fumée, les projectiles, la brume et la poussière, alors que les liaisons téléphoniques sont constamment interrompues, que les estafettes (pts camions) sont retardées par les obstacles et les signaux optiques sont inopérants. Des actes d’héroïsme sont enregistrés et récompensés comme tels et justifient leur devise: Franchir ou mourir.

Une autre activité a été confiée aux pigeons, celle de prendre des photos des dispositifs ennemis grâce à des appareils légers à déclenchement automatique fixés sur leur poitrine. Certains ont rapporté des clichés magnifiques et du plus grand intérêt opérationnel.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les pigeons voyageurs sont à nouveau utilisés, mais la vitesse de l’avance allemande, puis l’occupation désorganisent les colombiers. Lorsque la Résistance s’organise, elle a également recours à ces volatiles. Plus de 16 500 pigeons anglais sont parachutés en France. Ils permettent aux patriotes français de renseigner Londres de manière très efficace, grâce à leur entraînement dans des concours internationaux avant la guerre.

Beaucoup de pigeons reçoivent les plus hautes distinctions militaires. L’un des pigeons les plus célèbres est Le Vaillant. Pendant quatre jours, le fort de Vaux, est soumis sans répit à une formidable offensive des Allemands qui tirent contre lui plus de 8 000 obus par jour. Le 4 juin 1916, à 11h30, Le Vaillant transporte l’ultime et pathétique message du commandant Raynal. Le Vaillant est cité à l’ordre de la Nation et reçoit le diplôme de la Bague d’Honneur.

Dernier message du commandant Raynal: »4-6-16 11h30: Nous tenons toujours mais nous subissons une attaque par les gaz et les fumées très dangereuses. Il y a urgence à nous dégager. Faites nous donner de suite communication optique par Souville qui ne répond pas à nos appels. C’est mon dernier pigeon. Raynal.

Au début du XXIe siècle, il existe un musée colombophile militaire situé dans la Forteresse du Mont-Valérien en région parisienne.

Publié dans PIGEON - COLOMBE | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello