• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 25 septembre 2013

REVER DE PIGEON

Posté par othoharmonie le 25 septembre 2013

 

Le pigeon, dans le langage populaire, c’est celui qui se fait plumer. Le plus souvent, il symbolise donc un homme trop gentil, qui se fait pigeonner.

A l’inverse, le pigeon des villes est un parasite. Il se nourrit des déchets de l’homme. Mais il en produit plus qu’il n’en consomme. Sa présence est mal tolérée par ceux qu’il envahit

Ainsi, le pigeon de nos rêves peut être un parasite psychique. Il symbolise un personnage – ou plusieurs – qui vit à nos dépens, qui envahit votre esprit au point d’en devenir dérangeant.

REVER DE PIGEON dans PIGEON - COLOMBE 250px-man_feeding_pigeonsBouc émissaire, gogo, homme trop gentil, parasite.

L’emblème de la paix est dans vos songes. Et comme nous le savons pertinemment, il y a toujours un message dans un rêve. Cette fois, c’est le pigeon qui l’apporte. Il existe plusieurs interprétations pour ce mot ou cet oiseau, quand il est dans un rêve. Tout d’abord, le rêve que vous faites signifie une amitié réciproque. Apercevoir des pigeons migrateurs annonce des informations à propos d’un proche. Si vous voyez un pigeon mort dans le rêve, cela indique que vous allez perdre une amitié, et manger les pigeons annonce une bonne nouvelle sur le plan relationnel. Vous allez faire la connaissance d’une personne et vous allez en être très ravi. Mais il se peut aussi que manger un pigeon soit synonyme de problème familial. Par contre si vous les attrapez, cela n’annonce pas une bonne nouvelle. Un rêve pareil signale des chagrins et des problèmes. Il représente une perte. Si le pigeon est devant un temple, c’est un présage de noce. Quelqu’un de votre famille a trouvé son pair et prononcera ses vœux. Et si vous donnez à manger à un pigeon dans le rêve, cela veut dire que vous faites un acte généreux dans la vie réelle. Et enfin, si vous donnez la mort à un pigeon dans votre rêve, une personne qui vous a été loyale vous abandonnera.

Voir voler un pigeon à grands coups d’ailes: Présage des nouvelles d’un être cher.

S’il se pose devant vous: Les nouvelles seront telles que vous les désirez.

Capturer un pigeon ou entendre son cri: Annonce des fiançailles, un mariage.

Un pigeon qui vous échappe juste au moment où vous le touchez: Présage une rupture de projet, d’une union ou d’un divorce.

L’homme qui rêve qu’il coupe les ailes à un pigeon: Aura du désagrément à cause d’une grossesse commise par lui. 

 Que l’on entend roucouler : On recevra un bon conseil que l’on devrait absolument suivre; également, présage de l’union de deux personnes qui s’aiment.

Que l’on voit perché ou courant : On fera la connaissance de personnes jouissant de beaucoup de considération, chez lesquelles on sera le bienvenu.

Auquel on donne à manger : Il faut faire plaisir, d’une manière ou d’une autre, à des connaissances jouissant de beaucoup de considération, car on en sera largement récompensé.

Que l’on effraie, capture, tue ou mange : On perdra par sa faute la bienveillance de connaissances jouissant de beaucoup de considération.

Que l’on voit voler : Grâce aux relations que l’on a avec des personnes jouissant de beaucoup de considération, on se fera de nouvelles connaissances importantes.

Voir deux pigeons se caresser le bec : Amourette ou amitié.

Voir beaucoup de pigeons : Bonheur au foyer.

Marchand de pigeons : Une période de joie approche.

Pigeonnier:  Gain.

Publié dans PIGEON - COLOMBE | Pas de Commentaire »

Le Pigeon

Posté par othoharmonie le 25 septembre 2013


Le Pigeon dans PIGEON - COLOMBE 250px-pigeon_in_flight_dtabLes pigeons  sont des oiseaux de la famille des Columbidae, vivant à l’origine dans les milieux terrestres mais s’étant répandus, pour certaines espèces, en plaine et dans les villes, et se nourrissant principalement de graines, mais avec un régime très élargi autour des lieux où les déchets alimentaires leur sont disponibles, ce qui les fait parfois qualifier d’éboueurs urbains.

Pesant en moyenne de 500 à 800 g, ces oiseaux appartiennent à plusieurs espèces. On les trouve dans tous les continents. Le pigeon vit entre 5 et 10 ans et (en général) forme des couples stables. Le mâle et la femelle partagent toutes les tâches, y compris celle de nourrir les pigeonneaux avec le lait de jabot qu’ils produisent à l’aide d’une glande de leur jabot.

Le Pigeon domestique   est élevé pour sa chair, mais aussi pour la colombophilie et la colombiculture. C’est aussi un oiseau commensal des centres villes où l’on est obligé de limiter sa reproduction.

Depuis un certain nombre d’années, les villes et collectivités se dotent de pigeonniers. C’est particulièrement le cas en Ile-de-France où l’on en décompte en octobre 2009 dans plusieurs dizaines de villes : Bagneux, Boulogne-Billancourt, Châtillon, Clamart, Courbevoie, Fontenay-sous-Bois, Meudon, Montrouge, Paris, Puteaux, Suresnes, Versailles… Leur objectif est d’abord de réguler les populations, mais parfois aussi de développer de l’animation au cœur de la ville. Ces pigeonniers sont gérés en régie municipale, par des sociétés spécialisées ou des associations d’insertion.

Les espèces du genre Patagioenas sont par certains auteurs, considérées comme appartenant au genre Columba.

En villes, de nombreux habitants se plaignent des pigeons ou d’une surpopulation de pigeons. Le grief le plus courant est la dégradation des maisons ou immeubles par les déjections, celles-ci étant particulièrement acides.

Pour lutter contre ces volatiles, plusieurs méthodes sont employés, parmi lesquelles les pigeonniers contraceptifs ou la capture et stérilisation.

  • 2007. À l’Université de Francfort (Allemagne), l’équipe de Gerta Fleissner a mis en évidence une structure nerveuse complexe dans la peau de la partie supérieure du bec du pigeon.

Cette structure contenant des particules de magnétite et de maghémite (deux oxydes de fer) serait sensible au champ magnétique terrestre, servant ainsi de magnétomètre au pigeon lors de son vol.

  • Depuis 2007, 6 laboratoires d’universités d’Ile-de-France et de Liège en Belgique et trois associations travaillent sur des programmes de recherche-action sur le pigeon en ville.

Publié dans PIGEON - COLOMBE | Pas de Commentaire »

La Colombe Dans La Mythologie Grecque

Posté par othoharmonie le 25 septembre 2013

La Colombe Dans La Mythologie Grecque dans PIGEON - COLOMBE black-winged_ground-dove

La colombe dans la mythologie grecque Colombe. – Cet oiseau fut, pour les Assyriens et les Babyloniens, la représentation de la reine Sémiramis, qui en avait pris la forme, disaient-ils, pour disparaître de la terre. Les femmes juives, quand elles allaient au Temple après leurs couches, devaient offrir à Dieu un agneau et une colombe. Des colombes nourrirent Zeus, selon la mythologie grecque; d’autres rendirent des oracles à Dodone et en Lybie. La colombe était l’oiseau favori d’Aphrodite.   

La constellation de la Colombe sera introduite par Bayer en 1603 sur les cartes célestes en référence à ce mythe. Les Grecs n’avaient pas pensé pour leur part à placer cet oiseau parmi les astres. Bien qu’ils aient placé l’aigle, oiseau de Zeus et le corbeau, celui d’Apollon, au rang des constellations. La colombe, qui était pourtant l’oiseau d’Aphrodite a dû laisser sa place à des… poissons. La domestication des pigeons remonte à la plus haute Antiquité : Aristote, déjà, qui vivait 3 siècles avant J.-C., parle des pigeons de Grèce   Le pigeon a toujours été considéré comme un animal sacré, souvent messager de paix. Dans la Grèce Antique, la colombe était symbole de douceur et de constance. Les Hébreux les offraient souvent en sacrifice dans le temple de Jérusalem. L’instinct et la volonté qui poussent nos pigeons à revenir vers leur point de départ sont connus et utilisés depuis les premiers temps de la civilisation.

Les Égyptiens, les Perses, les Chinois et les Grecs, utilisaient les pigeons voyageurs comme messagers lors de leurs campagnes de guerre, ou pour la politique et le commerce. Des serviteurs colombophiles étaient spécialement affectés à leurs soins et à leur transport. Après sa victoire aux jeux olympiques, un athlète de l’île d’Égine, lâcha un pigeon porteur d’un ruban pourpre qui repartit vers son île annoncer sa victoire.   Les Romains comprirent dès le début de leurs conquêtes les avantages qu’ils pourraient en tirer. Ils bâtirent d’énormes pigeonniers pouvant…

pour connaître la suite de ces écrits, s’inscrire ici… http://www.dissertationsgratuites.com/dissertations/La-Colombe-Dans-La-Mythologie-Grecque/151345.html

Publié dans PIGEON - COLOMBE | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello