• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 7 septembre 2013

Les origines du hérisson

Posté par othoharmonie le 7 septembre 2013


Les origines du hérisson dans HERISSON glis_glis_edible_dormouse_in_winter_sleepLa famille du hérisson aurait vu le jour il y a environ 60 millions d’années avant notre ère. On a découvert il y a 35 ans le fossile du Zalambdalates en Asie. Cet ancêtre serait à l’origine du hérisson. On a retrouvé des fossiles sur presque tous les continents et même en Amérique d’où les hérissons ont disparu par la suite.

On considère que les différentes espèces de hérissons n’ont que très peu changé depuis plus de 15 millions d’années.

Les Anglais l’appellent « hedgehog » ce qui signifie « cochon de haie ». Le mot français « hérisson » à donné « hérissé ». Il désigne des outils à pointes metalliques, comme la brosse à ramoner les cheminées.

C’est un opportuniste qui chasse tout ce qui lui tombe sous le museau : scarabées, araignées, larves, coléoptères, serpents, scorpions …

Avec l’expansion des villes, on trouve de plus en plus de hérissons dans les décharges publiques. Ils sont très friands des restes de poissons.
Le hérisson peut être également charognard et se délecter d’oiseaux morts qu’il peut avaler en moins d’une heure.

Ces animaux sont appréciés car ils sont intelligents et propres. De plus, en captivité, ils n’hibernent pas, sauf s’ils sont placés dans une pièce froide. Cependant, souhaitons que nos hérissons continuent à vivre dans la nature en résistant à la pollution et aux changements climatiques.

Seuls les hérissons africains à ventre blanc sont reconnus comme nouveaux animaux domestiques, et ce uniquement aux Etats-Unis et au Canada. Des élevages locaux ont fait place aux importations.

Toutes les autres espèces de hérissons sont protégées dans le monde entier : si l’on peut attirer un hérisson au jardin et s’en faire un copain, il est interdit de capturer, détenir en captivité, transporter, tuer ou faire le commerce des hérissons, quels qu’ils soient. Seuls les animaux malades ou blessés disposent d’une dérogation pour être amenés dans un centre de soins spécialisé.

Infatigable vagabond nocturne, le hérisson est un véritable petit athlète. Son aspect de jouet mécanique ne doit pas nous faire oublier que le hérisson est issu d’une des plus vieilles lignées de mammifères : les insectivores.
Cet animal populaire ne craint aucun prédateur et est doué d’une remarquable faculté d’adaptation. Malheureusement, le hérisson est victime de la modernité et on assiste à une véritable hécatombe sur les routes.

Publié dans HERISSON | Pas de Commentaire »

Histoire du Hérisson

Posté par othoharmonie le 7 septembre 2013


Histoire du Hérisson dans HERISSON heriLes hérissons seraient apparus sous leur forme actuelle il y a 15 millions d’années environ, au cours du miocène, bien avant des mammifères plus impressionnants, comme le rhinocéros laineux, les tigres à  dents de sabre ou les mammouths, à  la plupart desquels ils ont survécu. Pendant les grandes périodes glaciaires, les hérissons ont migré, délaissant le nord des continents pour se réfugier plus au sud. Puis, avec le radoucissement, ils ont recolonisé les zones tempérées.

   Comme la plupart des insectivores, considérés comme les plus primitifs de tous les mammifères, les hérissons actuels ont assez peu évolué par rapport à  leurs ancêtres, dont ils ont conservé les piquants et la denture peu spécialisée. Leur évolution a été plutôt écologique, s’adaptant au milieu dans lequel ils vivaient. Les oreilles des hérissons du désert, par exemple, se sont allongées pour servir d’organes de thermorégulation. Les hérissons européens, quant à  eux, ont acquis la faculté d’hiberner pour survivre aux hivers des zones tempérées froides. Leur capacité à  se mettre en boule leur permet d’échapper à  de nombreux prédateurs.

   Aujourd’hui, les hérissons européens, qui peuplent largement le « Vieux Continent », sont souvent sacrifiés par bêtise ou par inattention. Ils ont plus à  craindre des hommes et de leurs automobiles que de prédateurs naturels, qui se méfient de leur armure de piquants.

Les jeunes font leur première sortie à  trois semaines, accompagnant leur mère en promenade nocturne, la suivant de près en file indienne et apprenant à  connaître les invertébrés terrestres comestibles. Pendant une ou deux semaines, ils retournent tous les matins vers le nid pour se nourrir du lait maternel, car la mère ne les allaite jamais au dehors. Il leur faudra encore attendre une dizaine de jours avant de pouvoir sortir seuls. A l’âge de deux mois, ils deviennent véritablement indépendants et la famille se disperse. Les jeunes pèsent alors 250 g environ, soit dix fois leur poids de naissance. S’ils sont nés au début de l’été,  il leur reste plusieurs mois pour engraisser avant l’arrivée de l’hiver et atteindre 450 g, poids minimal pour survivre à  la période d’hibernation.

   Mais certaines femelles peuvent avoir une seconde portée en octobre ou en novembre. Elles aménagent alors un autre nid de mise-bas et attendent le sevrage de cette nouvelle portée pour hiberner. Ces petits ne sortiront du nid que vers le mois de décembre pour trouver une nourriture de plus en plus rare. Peu d’entre eux survivront.

Publié dans HERISSON | Pas de Commentaire »

Hérissons sauvage

Posté par othoharmonie le 7 septembre 2013


Hérissons sauvage dans HERISSON images-8Un hérisson en général est identifié le plus généralement comme un petit mammifère avec un manteau des canettes raides et pointues qui couvre leurs dos. Ils ont les nez pointus, et les yeux légèrement en renflement place des côtés du visage. Leurs oreilles sont typiquement arrondies, cependant dans quelques espèces, elles sont haute aux côtés de la tête. Elles ont des queues, mais elles sont petites et tronquées, et ne sont pas très fonctionnelles. Ils peuvent s’enrouler dans une boule quand il y a un menace.

Au contraire à une certaine croyance, hérissons ne sont pas des rongeurs. Ils appartiennent à une groupe d’animaux qui s’appellent les insectivores, avec des animaux tels que des taupes, des musaraignes, et des campagnols. Ils ne sont pas connexes aux porcs-épics, quoique les traits quelque peu semblables mènent beaucoup de personnes confondre des hérissons avec des porcs-épics de bébé. Il y a beaucoup de types d’hérissons, mais ceux le plus généralement gardés comme animaux domestiques sont du groupe de  » Atelerix « . 

Il y a beaucoup de différents types des hérissons, partout de l’Europe dispersée, de l’Asie, et d’Afrique. Presque tous les hérissons maintenus comme animaux familiers dans l’Amérique du Nord sont du même type.

Tandis qu’il est vrai que les hérissons soient des espèces tout à fait récemment domestiquées, les hérissons que nous avons ne sont techniquement pas les animaux sauvages. Nos hérissons  animal familier sont un mélange de deux types différents de hérissons, et ne sont pas une variété naturelle.

Où habitent les hérissons dans le sauvage ? -

Essentiellement, à travers un pourcentage large de l’Europe, de l’Asie, de l’Afrique, et de l’Australie. Il n’y a aucune espèce de hérisson qui sont indigène en Amérique du Nord ou en Amérique du Sud. Les hérissons qui le plus généralement sont gardés pendant que les animaux familiers sont typiquement d’Afrique. Nos hérissons vivent typiquement dans les régions de plaines, dans les secteurs qui sont souvent chauds et secs.

Des hérissons sont considérés les insectivores, ainsi il signifie que leur régime principal est les insectes de divers types. Aussi bien, les hérissons semblent être quelque peu opportunistes, et sont disposés à manger de petits rongeurs, reptiles, oeufs et débutants moulus d’oiseau d’emboîtement, et le peu occasionnel des matières végétales telles que des légumes et des fruits.


Les hérissons sauvages sont typiquement les animaux solitaires, autre que des mères avec la progéniture, et les paires pendant l’accouplement. Ils ont souvent un territoire à la maison où ils basent leurs maisons Les femelles partageront souvent le territoire, restant cependant dans leurs propres habitudes et comportements séparés. Les mâles peuvent être plus territoriaux, et moins tolérants d’autres mâles qui veut habiter le même territoire. Les hérissons ne se creusent pas, mais ils semblent avoir plaisir à tirer profit des terriers pré-creusés qui ont été créés par d’autres animaux tels que des lapins, des lièvres, des blaireaux, et d’autres animaux creusant. Ils rayent souvent ces terriers avec des herbes et des feuilles, créant une espèce confortable où ils dorment pendant le jour. Les hérissons sont principalement nocturnes, faisant leur chasse et errant entre les heures du crépuscule et l’aube. Ils sont les animaux relativement lents, cependant ils sont capables des éclats courts de vitesse, mais ils ont été connus pour voyager deux ou trois milles dans une seule nuit tout en recherchant la nourriture. Leur mouvement lent typique, et leur tendance à rouler dans une boule quand ils ont peur causes soucis à leur « prédateur » primaire dans beaucoup d’habitats.

Publié dans HERISSON | Pas de Commentaire »

Le hérisson

Posté par othoharmonie le 7 septembre 2013

 

On prétend que cet animal remonterait à l’époque des dinosaures et que son apparence physique n’aurait pas beaucoup changé. En Egypte, des peintures murales le représentent car selon la croyance, le hérisson protégeait les morts.

Au fur et à mesure de mes recherches, j’ai souvent trouvé une relation entre le porc épic et le hérisson. Il faut savoir que si aujourd’hui le hérisson est devenu le nom de l’animal que l’on connaît tous, la définition du hérisson est, et je cite : « Le terme **hérisson** désigne divers animaux disposant de piquants. Ce nom dérive du latin *ericius*. »

Voilà la raison pour laquelle porc épic et hérisson seront souvent associé au Moyen-âge.

Le hérisson dans HERISSON igel

•••••••••◊ Durée de vie ◊•••••••••

Vous l’aurez peut-être remarqué, du moins si vous habitez la campagne, que le hérisson se fait de plus en plus rare.
Indépendamment du fait qu’il a le don de se faire écraser sur les routes, les utilisations de pesticides tuent également bon nombre de hérissons mais les débroussailleuses ou encore les feux de branchages ou de tas de feuilles où il aime se cacher.

Sachez que d’après les statistiques, 50% des hérissons disparaissent chaque année. Ce sont principalement des mâles itinérants à la recherche de femelles ou les petits de l’année à la recherche de nourriture.
Seuls 9% des hérissons seront tués par leurs prédateurs naturels, à savoir les renards, les fouines, les chouettes, le blaireaux, …

Et si avant le hérisson peuplait les villages c’est que son espérance de vie était d’environ 9 ans. Pas étonnant que nos ancêtres l’aient côtoyé alors qu’aujourd’hui un hérisson qui survit à tous ces pièges ne vivra que 2 ans !
Sur 100 hérissons né dans l’année, seuls 4 ont une chance de survivre.
Et c’est pour rendre hommage à cette petite bébête que j’écris cet article :)

•••••••••◊ Au Moyen-âge ◊•••••••••

Mais ne faisons pas de généralités trop hâtives !
L’homme d’hier ne prenait pas toujours soin de « monsieur piquant ». Car s’il était fréquent d’en trouver, l’homme l’utilisa pour diverses raisons. Ainsi le hérisson servait tantôt de mets, tantôt de concoctions médicinales.

*The Hague, Bestiary. And other texts France 1450*a1308 dans HERISSON

**SOURCES**
http://www.recettes-de-cuisine-autrefois.com/viandes/herisson.html
http://vivre-au-moyen-age.over-blog.com/categorie-10139631.html
http://www.moyenageenlumiere.com/image/index.cfm?id=114
http://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9risson
http://www.herissons.be/accueil.htm
http://jlfornain.free.fr/page11.html
http://www.blason-armoiries.org/heraldique/h/herisson.htm
http://mediaephile.com/forum/cgi-bin/yabb2/YaBB.pl?num=1213775336

Publié dans HERISSON | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello