• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 31 août 2013

Le hérisson de Roujan

Posté par othoharmonie le 31 août 2013

Le hérisson de Roujan dans HERISSON 220px-2008_hedgehog_1020932L’origine du hérisson de Roujan semble assez confuse et confond deux légendes. La première légende fait référence à sainte Marthe et à la Tarasque de Tarascon. Sainte Marthe, partie chasser la Tarasque, aurait amené avec elle une armée de hérissons. La Tarasque n’étant pas venue, les hérissons retournèrent chez eux, sauf un. Ce dernier resta au village où il fut nourri et devint l’animal fétiche des Roujanais. La deuxième légende se situe chronologiquement autour de l’An Mille. Le seigneur de Roujan invite un étranger à sa table. Mais cet étranger n’est qu’un espion venu se rendre compte des moyens défensifs du village en cas d’attaque. Il avait passé son après-midi à questionner moult villageois sur la défense des lieux. Une fois qu’il eut rassemblé tous les renseignements qu’il jugeait nécessaires, il quitta le village pour livrer ses informations à ses complices. Quittant Roujan, l’homme posa malencontreusement son pied sur un hérisson. L’espion se mit donc à râler et crier (en occitan, râler se dit romegar). Les cris réveillent alors le seigneur de Roujan et celui-ci alerte la garde. Ainsi, quand les assaillants se présentent le lendemain matin devant les murs du village, tous les habitants de Roujan sont déjà prêts à se défendre, armés jusqu’aux dents. Les assaillants renoncent alors à leur assaut et préfèrent fuir. Plus tard, le seigneur de Roujan narrait cette histoire en occitan. Et disait « A romegat e me soi levat ! ». Ce que les Roujanais interprétèrent comme étant une référence au hérisson, qui avait crié quand l’homme l’avait écrasé. . Depuis, l’animal totémique de Roujan porte le nom de « Romegaire » ).

Publié dans HERISSON | Pas de Commentaire »

Hérisson de Madagascar

Posté par othoharmonie le 31 août 2013


Hérisson de Madagascar dans HERISSON 220px-tenrec_family_2Seule espèce du genre Tenrec, le Tangue (Tenrec ecaudatus) est un petit mammifère terrestre qui appartient au groupe polyphylétique des « insectivores ». Originaire de Madagascar, il ressemble au hérisson commun. Il a été introduit dans certaines des îles de l’Océan Indien comme La Réunion, Maurice, les Comores ou encore les Seychelles comme source de nourriture.

Il est appelé aussi Tanrec, Hérisson de Madagascar, Hérisson malgache ou encore Trandraka.

Il ne faut pas confondre cette espèce avec les tenrecs.

C’est un animal principalement nocturne et solitaire qui ne s’apparie que brièvement lors de la saison de reproduction, et parfois pendant l’hibernation.

C’est le plus gros représentant de sa famille (poids 1 à 2kg). Il est également considéré comme un des mammifères les plus prolifiques du monde avec des portées d’une trentaine de jeunes observées en captivité.

 À Madagascar, on le trouve dans un large éventail d’habitats.

À la Réunion et à Maurice, le tangue est un mets très apprécié. Il est consommé en carri ou en civet. Comoriens et Malgaches le consomment également.

Les chasseurs de tangue sont souvent accompagnés d’un chien qui leur permet de repérer plus facilement le terrier des tangues.

Les périodes d’ouverture et de fermeture de la chasse sont fixées par Arrêté préfectoral.

À la Réunion, pour la saison cynégétique 2007-2008 l’AP n°07-1411-SG/DRCTCV ouvre la chasse au Tangue (Tenrec ecaudatus) du 16 février 2008 à 7 heures du matin au dimanche 13 avril 2008 au soir.

À Mayotte, sa capture est autorisée du 20 février au 30 mars de chaque année par l’AP n°041/DAF/2006 qui fixe la liste des espèces animales dont la capture est autorisée à Mayotte.

Publié dans HERISSON | Pas de Commentaire »

Hérisson à grandes oreilles

Posté par othoharmonie le 31 août 2013

 

Il comprend plusieurs espèces appelées « hérissons oreillards », facilement reconnaissables à leurs pavillons auditifs plus développés que chez le hérisson commun. Ils sont appelés aussi pour cette raison hérissons à longues oreilles ou encore hérissons à grandes oreilles.

Il ne faut pas confondre ces espèces avec le Hérisson oreillard d’Éthiopie , classé par la suite dans un genre distinct.

Hemiechinus auritus est une espèce de hérissons de la famille Erinaceidae reconnaissable, comme l’autre espèce du même genre, à des pavillons auditifs plus développés que chez le hérisson commun. On les appelle en français « Hérisson à grandes oreilles » comme toutes les espèces de ce genre ou « Hérisson oreillard »

Hérisson à grandes oreilles dans HERISSON long_eared_hedgehog1

Publié dans HERISSON | Pas de Commentaire »

Tangue ressemble au hérisson

Posté par othoharmonie le 31 août 2013

Tangue ressemble au hérisson dans HERISSON tanrekSeule espèce du genre Tenrec, le Tangue (Tenrec ecaudatus) est un petit mammifère terrestre qui appartient au groupe polyphylétique des « insectivores ». Originaire de Madagascar, il ressemble au hérisson commun. Il a été introduit dans certaines des îles de l’Océan Indien comme La Réunion, Maurice, les Comores ou encore les Seychelles comme source de nourriture.

Il est appelé aussi Tanrec, Hérisson de Madagascar, Hérisson malgache ou encore Trandraka.

Il ne faut pas confondre cette espèce avec les tenrecs.

Nomenclature et systématique

Il appartient à la famille des Tenrecidae qui comprend 10 genres regroupés en plusieurs sous-familles dans lesquelles se répartissent 29 espèces différentes. Tenrec ecaudatus (sous-famille des Tenrecinae) appartient au genre Tenrec dont il est le seul représentant.

Il est appelé aussi tanrec (ou « tenrec »), du malgache tandraka, ou encore hérisson de Madagascar.

À la Réunion et à Maurice, on le nomme « tangue » ou encore « landra » à Mayotte.Description de l’espèce

C’est un animal principalement nocturne et solitaire qui ne s’apparie que brièvement lors de la saison de reproduction, et parfois pendant l’hibernation.

C’est le plus gros représentant de sa famille (poids 1 à 2kg). Il est également considéré comme un des mammifères les plus prolifiques du monde avec des portées d’une trentaine de jeunes observées en captivité.

À Madagascar, on le trouve dans un large éventail d’habitats.

Le tangue est très probablement porteur de la leptospirose, des anticorps anti-leptospire ayant été retrouvés dans leur sang lors d’une étude à la Réunion (Sigaud et al, 2008) et son rôle en tant que réservoir est donc suspecté. Mais aucune étude à l’heure actuelle ne l’a démontré.

À la Réunion et à Maurice, le tangue est un mets très apprécié. Il est consommé en carri ou en civet. Comoriens et Malgaches le consomment également.
Les chasseurs de tangue sont souvent accompagnés d’un chien qui leur permet de repérer plus facilement le terrier des tangues.
Les périodes d’ouverture et de fermeture de la chasse sont fixées par Arrêté préfectoral.

À la Réunion, pour la saison cynégétique 2007-2008 l’AP n°07-1411-SG/DRCTCV ouvre la chasse au Tangue (Tenrec ecaudatus) du 16 février 2008 à 7 heures du matin au dimanche 13 avril 2008 au soir.

À Mayotte, sa capture est autorisée du 20 février au 30 mars de chaque année par l’AP n°041/DAF/2006 qui fixe la liste des espèces animales dont la capture est autorisée à Mayotte.

Publié dans HERISSON | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello