• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 8 juillet 2013

Hamster de Chine

Posté par othoharmonie le 8 juillet 2013

Hamster de Chine dans HAMSTER - COBAYE chineLe Hamster de Chine est une espèce de Hamsters qui est originaire des déserts du nord de la Chine et de la Mongolie. Le statut d’espèce du hamster de Chine est très discuté. Pour de nombreux auteurs, les études génétiques ne permettent pas de prouver qu’il ne s’agit pas que d’une sous-espèce de Cricetulus barabensis.

Le Hamster de Chine est aussi appelé Hamster nain de Chine ou Hamster rayé.

Les proportions du corps du hamster chinois, comparé à celles des autres hamsters domestiques, apparaissent longues et minces et ils ont, pour des hamsters, une queue relativement longue. Les mâles ont un scrotum relativement gros et c’était eux qui étaient, autre fois, gardés pour les recherches scientifiques.

Les hamsters chinois ne sont pas associés aux hamsters nains. Le terme « nain » est souvent utilisé pour faire appelle aux hamsters de type Phodopus.

La couleur sauvage est brun-gris avec une raie noire sur le dos et un ventre blanchâtre. Cette coloration, combiné à leur minceur et à leur longue queue les fait davantage ressembler à des souris, mais en fait, ils font partie du groupe des hamsters. Issue de la couleur sauvage, on retrouve une mutation tachetée, qui montre diverses taches blanches sur le dos du hamster.

Caractère en Captivité

Ils ont un tempérament doux et se maintiennent facilement en main; un de leurs traits attachants est leur habitude à s’accrocher à un doigt de notre main avec leurs quatre pattes. Les hamsters chinois peuvent être nerveux lorsqu’ils ne sont pas apprivoisés, mais ils sont calmes et doux de nature.

Publié dans HAMSTER - COBAYE | Pas de Commentaire »

Hamster d’Europe ou Cochon des blés

Posté par othoharmonie le 8 juillet 2013

Hamster d'Europe ou Cochon des blés dans HAMSTER - COBAYE europeLe Hamster d’Europe est une petite espèce de rongeur de silhouette massive et d’aspect robuste, qui se rencontre en Europe et en Asie. C’est la seule espèce du genre Cricetus. C’est aussi la seule espèce qui vit à l’état sauvage en Europe mais, malgré des mesures de protection et de réintroduction, ce hamster compte en 2009 parmi les « mammifères les plus menacés d’Europe », notamment dans l’est de la France, en Alsace, ainsi qu’en Belgique, où il est au bord de l’extinction en raison de la destruction de son habitat par l’agriculture intensive et l’urbanisation. L’espèce est en revanche toujours bien représentée en Europe de l’Est et en Asie.

Il est appelé aussi Hamster tout court, Grand hamsterHamster communCochon de seigle ou encore Cochon des blés.

Le hamster d’Europe a été surabondant à certaines époques, en Russie on en capturait 16 millions en 1953 et 12 millions entre 1952 et 1956 en ex-RDA pour leur fourrure.

En Europe de l’Ouest cette espèce pullulait encore dans les années 1960. Des campagnes d’éradication, dans le but de protéger les cultures, ont été lancées. À l’aide de pièges, de produits chimiques ou en les noyant. Ces opérations, avec parfois l’octroi de primes, ont été si efficaces que ce hamster a pratiquement disparu de ces pays. Les pouvoirs publics essaient au contraire maintenant de préserver les populations restantes.

En France, il semble que les principales causes de régression de l’espèce soient l’artificialisation, la dégradation et la fragmentation écologique des paysages, par le drainage, l’eutrophisation, les routes, et surtout la culture intensive du maïs qui a envahi près de 80 % de la plaine d’Alsace en quelques décennies. La périurbanisation est un autre facteur, de même peut être que les pesticides, la dégradation croissante de l’environnement nocturne par la pollution lumineuse, certains microbes ou parasites véhiculés par des populations de tiques, elles-mêmes favorisées par une surabondance de sangliers et chevreuils et certains déséquilibres écopaysagers.

Après avoir été considéré comme « nuisible » et à éliminer par de nombreux agriculteurs alsaciens, le Hamster d’Europe est protégé depuis 1993, mais il compte en 2009 parmi des « mammifères les plus menacés d’Europe » selon la Commission européenne ; en effet le nombre de terriers a encore chuté (de 1.167 en 2001 à 161 en 2007 et cette tendance s’est poursuivie jusqu’en 2009. À ce jour, le nombre d’individus semble légèrement augmenter avec une population estimée passée de moins de 200 individus en 2007 à 800 individus en 2011. Une nette baisse du nombre de terriers a été relevée en 2012, la situation reste extrêmement critique.

Publié dans HAMSTER - COBAYE | Pas de Commentaire »

Protection du Hamster

Posté par othoharmonie le 8 juillet 2013


Protection du Hamster dans HAMSTER - COBAYE hamsterSur le plan juridique, le hamster commun  est :

  • inscrit à l’annexe IV de la Directive de l’Union européenne 92/43/CEE du conseil du 21 mai 1992 concernant la conservation des habitats naturels ainsi que de la faune et de la flore sauvages
  • inscrit à l’Annexe II (révision 2002) de la Convention relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l’Europe du 19 septembre 1979, dite Convention de Berne.
  • Aux Pays-Bas : un plan de restauration s’appuie sur un programme de réintroduction, lancé début mai 2002.
  • En Belgique : La Région flamande a entrepris en 1998 le financement de la cartographie précise des populations de hamsters et la Région wallonne envisage aussi un recensement.
  • En France, il est inscrit sur la liste rouge de la faune menacée en France dans la catégorie « rare » , il est théoriquement protégé au titre des articles L411-1 et L411-2 du code de l’environnement.

La première illustration naturaliste est une gravure sur bois datée de 1546, due au médecin strasbourgeois Herret le grand naturaliste Conrad Gessner signale à cette époque le rongeur dans la région de Strasbourg.

Encore très abondant en Alsace dans les années 1960, parfois appelé grand hamster d’Alsace ou marmotte de Strasbourg, le hamster d’Europe a été pourchassé et piégé avec tant d’efficacité qu’il a disparu de 90 % de son aire de répartition au xxe siècle.

On n’atteste plus sa présence que dans quelques communes proches de Strasbourg. Le défi est donc maintenant de reconstituer son habitat menacé par des cultures industrielles ou inappropriées (maïsiculture en particulier), l’urbanisation et la périurbanisation galopante et le développement routier qui détruisent et morcellent son territoire.

Depuis 1998 de nombreuses actions coordonnées entre la région et les associations de protection de la nature ont été engagées en Alsace pour sa sauvegarde et celle des cultures où il niche (jachères en particulier ).
Un plan de conservation a été élaboré sous l’égide du Ministère français de l’écologie. Il planifie les actions à mener pour la période 2007-2011. Il s’agit par exemple d’encourager les agriculteurs à cultiver la luzerne dont le hamster se nourrit.

La Commission européenne a attaqué la France devant la Cour européenne de justice pour son manque d’action en faveur du Grand Hamster. La France, en dépit des injonctions de la Commission, n’a pas su ou voulu protéger les 240 000 hectares nécessaires à la survie de la population relictuelle alsacienne de Grand Hamster, mais seulement 3 490 hectares, pendant qu’ailleurs les habitats ruraux continuaient à se dégrader sous la pression d’une agriculture de plus en plus intensive.

En 2011 on estime que le hamster d’Europe est présent dans seulement 22 communes d’Alsace, celles de Geispolsheim, Obernai et Elsenheim abritant les deux tiers des terriers. Voir le tableau ci-contre.

Publié dans HAMSTER - COBAYE | Pas de Commentaire »

Domestication du hamster

Posté par othoharmonie le 8 juillet 2013

Domestication du hamster dans HAMSTER - COBAYE hams1Seules quelques espèces de hamsters sont élevées en captivité. D’abord animaux de  Laboratoires, ils ont été adoptés par la suite comme animaux de compagnie. En élevage on trouve les Hamster doré, Hamster russe, Roborowski, Campbell et Hamster chinois.

Les Hamster doré est l’espèce la plus répandue dans les élevages, il est aujourd’hui considéré comme domestiques au regard de la législation de nombreux pays, notamment en France.

Plus récemment d’autres espèces ont été adaptées à la captivité. Plus petits ces animaux remportent un grand succès dans les commerces, car leur petite taille plait énormément aux enfants comme aux adultes. Plus vifs, ils sont en générale plus difficile à manipuler et apprivoiser. On voit aujourd’hui apparaître, notamment en Europe des élevages de ces espèces naines qui proposent des animaux avec des standards, couleurs et caractères spécifiques. Les animaux ainsi obtenus se révèlent parfaitement adapté à la vie en captivité et tout aussi manipulable que les hamsters dorés.

Les éleveurs sont aussi parvenus à créer des hybrides en croisant des hamsters russes avec des hamsters de Campbell, seules espèces capables de se reproduire entre elles et de donner naissance à quelques individus difficilement viables et fertiles.

voici une annonce de recherche pour vous peut-être…..  

Publié dans HAMSTER - COBAYE | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello