l’AUTRUCHE Egyptienne

Posté par othoharmonie le 2 juillet 2013

 

l'AUTRUCHE Egyptienne dans AUTRUCHE - EMEU autrucheL’autruche est connue pour être un oiseau agressif, comme l’illustrent ses combats d’appariement. Il faut peut-être y voir la raison pour laquelle ses plumes étaient, dès le début de l’histoire de l’Egypte, ainsi qu’en témoigne l’art prédynastique, associé de manière emblématique aux guerriers et à leurs commandants (Behrens 1986b: 78).

 L’exemple des chasseurs au chef emplumé de la Palette de la Chasse montre qu’il y avait déjà pendant le prédynastique une relation entre l’autruche et la guerre ou la chasse. Mais, malgré le fait que tout ceci peut facilement être mis en rapport avec le champ sémantique du mot dšr, jamais ce mot n’est employé à propos de l’autruche – il ne ressort nulle part dans les textes une relation directe entre le mot dšr et l’autruche.

 Les plumes des autruches symbolisent aussi le divin dès la première dynastie (Behrens 1986b: 79). Pendant les premières dynasties, le mot dšr a pu qualifier une fête religieuse, seulement attestée sur la pierre de Palerme. On n’en connait pas le caractère exact, mais le bateau y jouait certainement un rôle important (Wilkinson 1999: 302). La relation entre dšr et le bateau est confirmée par l’expression “šd m dšr”,“to build a boat” (Jones 1988: 228, n° 115) dans les mastabas de Rahotep, Ti et Nianchchnoum. On peut facilement supposer que cette fête remontait aux temps prédynastiques. Sur la céramique Decorated, la relation entre les bateaux et les oiseaux est évidente. Des 65 vases complets à provenance connue sur lesquels figurent des oiseaux (tab. 1), 35 sont aussi décorés de bateaux. Pour les 30 autres, les oiseaux, en rangées ou isolés, sont quasiment toujours les seuls motifs clairement figuratifs. On peut en conclure que malgré la relation avec le bateau, les oiseaux avaient aussi une signification propre.

 Prenant toutes ces données en considération, il semble possible de formuler une hypothèse sur la signification des représentations d’oiseaux sur les vases Decorated.

 L’autruche, qui est à l’origine de ces dessins, renvoie dès le début de l’histoire égyptienne, c.à.d. entre deux et trois siècles après la fabrication des vases Decorated, à une symbolique militaire et religieuse. Cette combinatoire n’est certainement pas étonnante vu le lien étroit entre le pouvoir religieux et militaire en Egypte. Si on accepte qu’il y a une confusion intentionnelle entre l’autruche et le flamant, ce dernier permet de faire le lien avec la fête dšr et cette façon d’associer les oiseaux aux bateaux sur les vases Decorated.

 Ces bateaux à leur tour renvoient certainement au pouvoir politique et religieux, dont témoignent les scènes de la peinture de la tombe 100 à Hiérakonpolis et du lin décoré de Gebelein (cf. Williams & Logan 1987). On aurait alors une iconographie politique et religieuse standardisée qui se laisse parfaitement intégrer dans le cadre du développement de la royauté, au moins à partir du Naqada IIC. Comme bien d’autres éléments iconographiques de cette période, on en retrouve la trace dans les représentations formelles des premières dynasties.

 Issu des Cahiers Caribéens d’Egyptologie n°1, février/mars 2000 par Stan Hendrickx

Autruches et flamants – les oiseaux représentés sur la céramique  prédynastique de la catégorie Decorated

 

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello