L’homme responsable du déclin des autruches

Posté par othoharmonie le 9 juin 2013

L'homme responsable du déclin des autruches dans AUTRUCHE - EMEU autruceDu fait de l’élevage, l’autruche n’est pas menacée en tant qu’espèce, mais, sous la pression de l’homme, elle n’a cessé de voir son aire de répartition reculer. Depuis l’introduction des armes à feu, la chasse en a été un grand responsable. La sous-espèce d’Afrique du Nord (Struthio camelus camelus), autrefois largement répandue, a ainsi vu son déclin s’amorcer au cours de la seconde moitié du XIXesiècle. Après avoir disparu d’Égypte et de Libye, elle s’est éteinte en Algérie et au Maroc aux alentours de 1900. Sa situation dans la partie occidentale du Sahara, où elle subsiste aujourd’hui, est extrêmement précaire. Il est à craindre que l’autruche d’Afrique du Nord ne disparaisse totalement, connaissant le même sort fatal que l’autruche d’Arabie (Struthio camelus syriacus). Celle-ci habitait la moitié nord de l’Arabie Saoudite, la Jordanie, la Syrie, l’Iraq et l’ouest de l’Iran. Soumise à une chasse intensive, cette sous-espèce a été exterminée d’Arabie vers 1900. Elle est parvenue à se maintenir ailleurs jusque vers 1914. Par la suite, son déclin s’est accentué très rapidement, et la dernière autruche d’Arabie a été abattue en 1941…

   Les autres sous-espèces (Struthio camelus massaicus en Afrique de l’Est, Struthio camelus australisdans le sud du continent et Struthio camelus molybdophanes dans le nord-est) sont surtout confrontées à la réduction de leur habitat où la présence de grands troupeaux domestiques perturbe les oiseaux nicheurs. Toutefois, son aire de répartition reste étendue, et elle demeure commune dans les régions où elle vit, raison pour laquelle elle est inscrite dans la catégorie « préoccupation mineure » sur la Liste rouge des espèces menacées.

Traditions africaines

Les Bochimans, qui habitent le désert du Kalahari, au sud-ouest de l’Afrique, chassent l’autruche à l’arc, pour les quelque 100 kilos de viande que fournit l’oiseau. Les Bochimans recherchent aussi les œufs, dont ils font des omelettes et conservent les coquilles. Coupées en deux, elles servent de bol pour puiser l’eau ; percées d’un simple trou, elles font un récipient ; fragmentées, elles deviennent des bijoux. Les œufs sont aussi des cadeaux funéraires appréciés.

   Pour les Massais, l’autruche a, plus encore, une valeur symbolique. Après avoir chassé eux-mêmes l’oiseau mâle, les jeunes guerriers se confectionnent avec ses plumes noires une coiffure auréolant la tête, qu’ils portent lors de l’Eunoto, grande cérémonie initiatique de l’époque guerrière.

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello