Signes particuliers d’une Hermine

Posté par othoharmonie le 10 mai 2013

Signes particuliers d’une Hermine dans HERMINE - VISON- BELETTE hermine1

ŒIL ET OREILLE

L’ouïe est bien développée dans les basses fréquences : de 1 à 61 kHz et surtout de 1 à 16 kHz. Sa face relativement plate assure à l’animal une bonne vision binoculaire devant et un large champ monoculaire de chaque côté. L’hermine voit sans doute le rouge et peut-être le jaune, le vert et le bleu. Elle voit bien en lumière faible grâce au tapetum lucidum, couche réfléchissante située derrière la rétine, qui donne aux yeux, la nuit, un reflet vert brillant.

TERRIERS ET ABRIS

Chaque hermine dispose d’un terrier et d’une série d’abris, qui sont d’anciennes galeries creusées par les campagnols ou les lapins, des anfractuosités de roches, des pierriers ou des restes de meules de foin. Elle les tapisse en hiver des peaux de ses proies, ce qui lui permet de conserver la chaleur interne.

CRÂNE

Puissant et allongé, le crâne abrite une boîte crânienne assez développée, sur laquelle sont attachés des muscles de mastication puissants. L’articulation mandibule/crâne ne rend possible que les mouvements de haut en bas.

DENTS

L’hermine possède 34 dents, soit par demi-mâchoire : I 3/3, C 1/1, PM 3/3, M 1/2. Les carnassières (dernière prémolaire supérieure et première molaire inférieure) découpent comme des ciseaux la chair de la proie après que les canines lui ont brisé la nuque d’un seul mouvement. Les autres dents servent moins.

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello