Dromadaire Landais

Posté par othoharmonie le 13 avril 2013

 

De 1803 à 1865, une expérience consista à acclimater des dromadaires dans les Landes de Gascogne afin de leur faire réaliser divers travaux.

Dromadaire Landais dans CHAMEAU - DROMADAIRE dromadaireAvant la loi d’assainissement des Landes de Gascogne et la fixation des dunes d’Aquitaine, les Landes ont souvent été comparées au désert africain, plus ou moins assimilées à une colonie, une terre sauvage, propre à toutes sortes d’expérimentations. Ceci expliquerait peut-être l’idée d’adapter des dromadaires à la région des Landes, autour du bassin d’Arcachon. Déjà une première expérience exotique avait été développée en 1801 : le préfet avait tenté d’implanter la culture de l’arachide, ce qui se solda par un rapide échec.

Dès 1803, des membres de la société d’agriculture se penchent sérieusement sur la question des chameaux. Les grands travaux de nettoyage de la forêt pourraient tirer profit de ces solides bêtes. Ils seraient très utiles pour tirer aisément des tonnes de branchages destinés à protéger les jeunes semis de pins maritimes.

Antoine de Sauvage, grand propriétaire landais, se lance dans l’aventure en 1827. Il devient alors à la mode d’investir dans le dromadaire landais. Les bordelais voient défiler au cœur de leur ville les premiers animaux du désert, fraîchement débarqués d’Égypte, et sûrement fort désorientés. D’autres propriétaires forestiers en font venir d’Algérie. Les animaux vont accomplir le travail que l’on attend d’eux : tirer de fortes charges, se reproduire et même promener les touristes sur les dunes, donnant au littoral des airs de Sahara. L’expérience va se poursuivre une quarantaine d’années.

Que deviennent ces déracinés ? Quelques-uns finissent dans un cirque. D’autres subsistent en un maigre troupeau jusqu’en 1865, date à laquelle les dernières bêtes périssent, affaiblies, mourant de froid, rongées par l’humidité et décimées par la tuberculose. Ce sont ensuite de malheureux buffles qui sont acheminés dans les Landes mais la population ne supporte pas cette nouvelle idée des conseillers agricoles. Les animaux sont tous massacrés, accusés de porter malheur.

Lorsque, récemment, on retrouva des ossements de dromadaires vers Parentis-en-Born, on crut exhumer un dinosaure.

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello

TESTING