Libellules du Poitou

Posté par othoharmonie le 12 avril 2013

 

 Libellules du Poitou dans LIBELLULE libel1Vous pouvez visualiser à titre personnel quelques pages du livre « Libellules du Poitou-Charentes » au format PDF correspondant aux images ci-dessous. Pour cela, cliquez sur les images.

Vous pouvez aussi avoir un aperçu du sommaire.

Attention, ce livre n’est pas libre de droits de reproduction !
Au format 20 x 27 cm, avec 256 pages, plus de 500 illustrations, cet ouvrage paru fin 2009 et est maintenant en vente au prix de 20 € au lieu de 39 € prix initial. 

Pour le commander, téléchargez le bon de commande au format PDF, ou au format Word, complétez-le et renvoyez le nous avec votre règlement.

Extrait : Les libellules dans le monde

Existant avant la dérive des continents, capables d’effectuer de grands déplacements pour coloniser de nouveaux milieux, les libellules sont présentes dans la quasi-totalité des terres émergées non gelées de la planète.

 Environ 6 000 espèces de libellules ont été décrites à ce jour (Schorr et al., 2009). La répartition de ces espèces n’est pas homogène à l’échelle planétaire. La plus grande diversité spécifique se trouve dans les régions tropicales n’ayant jamais subi l’influence des glaciations. En Europe, une succession de périodes glaciales impliquant une série de processus de disparitions et de recolonisations a fortement limité la diversité spécifique. A chaque période froide, les odonates ont dû refluer dans le sud du continent, se retrouvant coincés dans de petits espaces relictuels des péninsules ibérique, italienne et balkanique, où les espèces les plus sensibles n’ont pas pu se maintenir.

 En Amérique du Nord, les libellules ont pu échapper au froid en régressant vers le sud. La faune nord-américaine, composée de 433 espèces, est donc beaucoup plus riche que la faune européenne (135 espèces). A titre d’exemple, le Québec, avec 138 espèces, abrite deux fois plus d’espèces que l’ouest de la France (Pilon & Lagacé, 1998).

 Certaines régions isolées abritent des odonatofaunes parfois très riches. L’Australie héberge à elle seule 324 espèces dont beaucoup d’endémiques, c’est-à-dire qu’on ne trouve que là au monde (Theischinger & Hawking, 2006). L’inventaire préliminaire de Madagascar a déjà révélé la présence d’au moins 175 espèces, dont près de 75 % d’endémiques (Dijkstra, 2007).

 Les régions les plus riches sont malheureusement les moins bien connues. Afrique tropicale, Amazonie, Asie du SudEst ne font l’objet que d’inventaires récents et des dizaines de nouvelles espèces y sont découvertes annuellement.

 L’inventaire de l’Inde a déjà révélé la présence de plus de 500 espèces (Subramanian, 2005), celui du Venezuela 453 espèces (De Marmels, 1990), le seul Bélize, plus petit que le Poitou-Charentes, héberge près de 230 espèces (Boomsma & Dunkle, 1996).

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello