Les esturgeons menacés

Posté par othoharmonie le 9 avril 2013


Les esturgeons menacés dans POISSON esturg-300x157Il existe 24 espèces d’esturgeons dans le monde, dont 17 appartiennent au genre Acipenser et dont la moitié sont des poissons anadromes. On ne retrouve les esturgeons que dans l’hémisphère nord. Recherchés depuis fort longtemps pour leur chair, mais surtout pour leur caviar, ils font l’objet d’une exploitation qui n’a cessé de s’accroître au cours des dernières décennies. Les esturgeons anadromes sont des poissons de forte taille qui utilisent les grandes rivières et les grands fleuves comme lieu de reproduction. Or, ces habitats ont subi de nombreuses agressions au cours du dernier siècle : construction de barrages, dragage pour permettre la circulation maritime, utilisation de l’eau pour des fins agricoles, sans compter la pollution sous diverses formes. Certaines espèces sont disparues, plusieurs sont menacées d’extinction et la situation de plusieurs autres espèces est précaire.

En Europe, l’esturgeon atlantique est très voisin de notre esturgeon noir. Il est disparu de l’Angleterre, du Danemark, de l’Allemagne, de l’Italie et de l’Espagne alors qu’en France, il ne reste plus qu’une très petite population dans la Gironde dont la survie n’est pas assurée.

LES ESPÈCES NORD-AMÉRICAINES SONT EN DIFFICULTÉ

Quatre espèces d’esturgeon appartiennent à la faune nord-américaine, dont deux se retrouvent au Québec, soit l’esturgeon noir et l’esturgeon jaune. Les deux autres espèces se retrouvent plus au sud et à l’ouest, soit l’esturgeon à museau court, dans les eaux intérieures des États-Unis et dans la rivière Saint-Jean au Nouveau-Brunswick, et l’esturgeon blanc, sur la Côte du Pacifique.

Ces quatre espèces font l’objet de préoccupations importantes. L’esturgeon à museau court est maintenant sur la liste des espèces menacées et son exploitation est interdite partout. L’esturgeon blanc faisait l’objet de pêcheries commerciales et sportives importantes sur la Côte du Pacifique jusqu’à dernièrement ; des mortalités massives d’adultes, constatées au cours de la dernière décennie dans le fleuve Fraser en Colombie-Britannique et vraisemblablement reliées à la pollution, ont fait en sorte que son exploitation est maintenant interdite. L’esturgeon jaune fait encore l’objet d’une pêcherie sportive et commerciale, mais avec de sévères restrictions, un peu partout au Canada et aux Etats-Unis. Quant à l’esturgeon noir, des études américaines ont permis de constater la disparition de plusieurs stocks et ont conclu qu’il fallait en interdire l’exploitation aux États-Unis pour préserver les populations qui restent.

LES ESTURGEONS NOIRS DU SAINT-LAURENT SOUS SURVEILLANCE

L’esturgeon noir est une espèce anadrome soumise à une exploitation commerciale importante dans le fleuve Saint-Laurent. Au début des années 1990, la récolte annuelle d’esturgeons noirs a oscillé autour de 120 000 kg. Les débarquements proviennent de l’estuaire moyen du fleuve Saint-Laurent, entre Québec et Trois-Pistoles, la majorité des captures provenant des secteurs de Montmagny et de Kamouraska. Afin de réduire la mortalité, l’exploitation de l’esturgeon noir a fait l’objet de restrictions importantes au cours des dernières années, principalement pour les gros individus qui atteignent la taille de la reproduction. Toutefois, un suivi annuel des débarquements indique une faiblesse importante dans le recrutement au cours des dernières années.

On doit se rappeler que l’esturgeon noir a failli disparaître complètement du fleuve il n’y a pas si longtemps ! Depuis le début des années 1940 jusqu’au milieu des années 1960, la récolte d’esturgeon noir était relativement stable et oscillait entre 30 000 et 40 000 kg par année. Puis, en 1967, c’est la catastrophe : l’esturgeon noir est complètement disparu de la pêcherie pour une période de 7 ans. D’après les pêcheurs de la région, c’est à cause des travaux effectués pour l’Exposition Universelle à Montréal. De plus, à la même époque, le bar rayé disparaissait du fleuve. Ce n’est qu’en 1976 que l’on a assisté à un retour graduel des captures d’esturgeon noir ; la grande longévité de l’espèce a sans doute permis à certains individus qui se trouvaient en dehors du fleuve de revenir frayer avec succès après le rétablissement des conditions de fraye et de repartir une population, après plusieurs années infructueuses. Le bar rayé n’a pas eu cette chance et il est complètement disparu du fleuve.

dépêchez-vous de visiter… Ivoire de mer   

Venez rejoindre le forum de Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

 

 

2 Réponses à “Les esturgeons menacés”

  1. miss tick dit :

    l’homme est un prédateur pour les animaux et la faune hélas!

  2. latuemouche dit :

    merde! ça fout les boules! Pitié pour les esturgeons. Halte au massacre. Stop the war. Ave Maria. USW.

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello