• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 7 avril 2013

Libellules Sympétrum sanguin

Posté par othoharmonie le 7 avril 2013

 

Libellules Sympétrum sanguin dans LIBELLULE nature-300x237Sympetrum sanguineum (Müller, 1764). Sanguineum de  sanguineus (lat) = sanguin, rouge sang : l’abdomen des mâles matures est rouge clair.

 Répartition /

L’aire de répartition de Sympetrum sanguineum s’étend de l’ouest de l’Europe au sud-ouest de la Sibérie. L’espèce est notée dans la totalité des départements français. Elle est omniprésente sur l’ensemble du Poitou-Charentes où elle a été recensée sur 587 communes (50 %).

Phénologie

Les dates extrêmes d’émergence sont un 2 mai pour la plus précoce et un 10 août pour la plus tardive. Quant à la période de ponte, elle s’étend du 10 juin au 19 septembre. Le pic d’activité se situe à cheval sur les mois de juin et juillet et les imagos se raréfient considérablement à partir de la deuxième semaine de septembre, les derniers individus ayant été notés le 11 octobre. Il semble tout de même que les adultes puissent rester en activité jusqu’aux gelées importantes de novembre.

En Poitou-Charentes le Sympétrum sanguin a été noté sur une multitude de milieux. Toutefois, pour sa reproduction, il fréquente préférentiellement les eaux stagnantes telles que les mares, les étangs, les marais à condition que leurs berges soient fortement colonisées par les hélophytes. Il s’observe plus rarement sur les eaux légèrement courantes, mais il est possible de trouver l’espèce sur les annexes alluviales, tels que les bras morts ou les fossés. Les berges doivent posséder des pentes douces et l’espèce s’accommode des zones d’exondation. Les jeunes larves s’accrochent aux plantes aquatiques, puis plus tard, préféreront se déplacer sur le sédiment, sans pour autant s’enfouir.

 Pendant la période de maturation, les imagos fréquentent des habitats variés dès lors qu’ils se trouvent à l’abri du vent.

Biologie

Après que le mâle ait saisit la femelle, le tandem vole quelques instants et se pose au sol ou sur un arbuste. La ponte se fait en tandem, la femelle lance de préférence ses œufs sur la vase exondée ou sur les secteurs marginaux secs qui seront recouverts par les eaux en fin de saison. Les œufs du Sympétrum sanguin sont parmi les plus gros des libellules d’Europe. Ces derniers vont passer l’hiver sans se métamorphoser et ce n’est que pendant les mois de mars et avril de l’année suivante qu’ils vont éclore. Les larves de l’année hivernent après 2 à 5 mues.

 Elles ne passent que quelques mois dans l’eau et émergent un matin, 3 à 4 semaines après la dernière mue. Le cycle entier prend moins d’un an. Les larves se développent sur les plantes aquatiques d’où elles chassent à l’affût les larves d’insectes et autres animaux qui passent à leur portée.

 La métamorphose se déroule en une ou deux heures à une dizaine de centimètres de l’eau sur une plante du rivage.

 Les densités peuvent être importantes comme le montre un échantillonnage réalisé sur la vallée de la Seugne où il a été trouvé un maximum de 185 exuvies par m² pour une moyenne de 58 par m² (Jourde, 2004). Après l’émergence, les mâles se retirent, pendant une dizaine de jours, dans les chemins, prairies ou clairières environnantes pour finir leur maturation. Après cette courte période, Ils reviennent fréquenter les points d’eau tels que les bords d’étangs et les marais sans s’y constituer réellement de territoire. Le Sympétrum sanguin se perche sur les endroits les plus chauds, sur les buissons bas. Une tige de roseau ou une branche morte sert souvent de poste de chasse.

 La disparition des ceintures denses de végétation des mares ou des étangs pourrait conduire à la raréfaction de l’espèce même si actuellement le Sympétrum sanguin est une espèce très commune en Poitou-Charentes.

Protection

Du fait de l’abondance de l’espèce et de sa vaste répartition régionale, l’espèce ne bénéficie pas de mesures de gestion ou de protection particulières. Toutes les mesures contribuant à maintenir des ceintures d’hélophytes autour des plans d’eau lui seront favorables.

Johan TILLET & Miguel GAILLEDRAT

Extrait du livre libellules du Poitou charente

 

Vous pouvez visualiser à titre personnel quelques pages du livre « Libellules du Poitou-Charentes » au format PDF correspondant aux images ci-dessous. Pour cela, cliquez sur les images.
Vous pouvez aussi avoir un aperçu du sommaire.

Publié dans LIBELLULE | Pas de Commentaire »

La Libellules d’Asie

Posté par othoharmonie le 7 avril 2013

 

 

Ce sont en vérité, des libellules en bambou

La société LILOUBEE  présente :

 « Spécialisé dans la vente en gros de libellules en bambou, nous importons directement du Vietnam. En tant que grossiste, nous vous garantissons un prix au plus bas. Ces libellules flottantes sont magiques, elles tiennent toute seule sur le bout des doigts. Elles sont entièrement réalisées à la main par des artisans vietnamiens qualifiés. »

 Originaires d’Asie, les libellules y ont une symbolique très forte. Elles sont le symbole de la force, du courage et du bonheur. Leur représentation, telle que nous la proposons sur ce site, remonterait au temps du terrible chef mongol Genghis Khan. Les mongols descendaient des montagnes pour piller les cultures des habitants des plaines. Mais avant qu’ils n’arrivent, les libellules se mettaient à osciller, indiquant à leur propriétaire qu’il avait juste le temps de mettre en lieu sûr les récoltes…

 Les vietnamiens possèdent un savoir-faire ancestral concernant la fabrication artisanale de ces libellules équilibristes.

Elles sont fabriquées exclusivement en bambou: un matériel présent en abondance au Vietnam!

La Libellules d'Asie dans LIBELLULE bambou-225x300

Le bambou appartient à ces espèces végétales dites « invasives ». Son exploitation par bouturage du rhizome est facile. Sa croissance est très rapide et est la plus productive de biomasse. Dix tonnes de bambou sont récoltées par hectare et par an en Asie, contre seulement trois tonnes pour le pin en Europe. De plus, une forêt de bambou se régénère tout les 8 ans, sans avoir besoin de la reboiser!

De plus, le bambou libère 30% d’oxygène de plus que les autres arbres, il limite l’érosion des sols et restaure les sols appauvris. C’est une culture qui ne nécessite ni d’engrais, ni d’autre produits phytosanitaires!

Entre le savoir-faire des vietnamiens et la matière première disponible sur place, il nous est apparu légitime de faire fabriquer les libellules sur place, directement au Vietnam!

 Il faut également savoir que le travail des enfants est interdit là-bas. 95% des enfants sont scolarisés et 90% de la population est alphabétisé. Des chiffres qui tendent d’année en année à rattraper les chiffres européens.

Les tailleurs de libellules travaillent 8 heures par jour, dans des conditions de travail et de salaire décents.

Publié dans LIBELLULE | Pas de Commentaire »

La Libellule pour les chercheurs

Posté par othoharmonie le 7 avril 2013

 

La Libellule pour les chercheurs dans LIBELLULE lib2Des chercheurs de l’Université d’Adelaïde, en Australie, ont découvert un réseau de neurones impliqué dans l’attention sélective chez la libellule. Une capacité qui permet à l’insecte de se concentrer sur une proie en faisant abstraction de toutes les autres cibles potentielles. 

Si les libellules n’ont pas le cerveau aussi développé que celui des humains, elles présentent, à l’instar des primates, des cellules cérébrales spécifiques impliquées dans la faculté d’attention sélective. En d’autres termes, ces insectes sont capables de se concentrer sur un objectif précis en faisant abstraction de toutes autres informations qui pourraient les distraire. Une particularité qui, jusqu’à présent, était considérée comme exclue du groupe des invertébrés. 

A la base de cette découverte, Steven Wiederman et David O’Carroll, spécialistes en neurosciences de l’Université d’Adelaïde, en Australie. Pour en arriver à une telle conclusion, les chercheurs ont isolé l’activité de neurones permettant l’attention sélective, au sein du cerveau des libellules. Cette opération, réalisée à l’aide d’une sonde en verre, près de 1 500 fois plus petite que la largeur d’un cheveu, permet de suivre les processus neuronaux lorsque les libellules sont confrontées à plusieurs cibles visuelles. 

Les résultats, parus dans la revue Current Biology, indiquent que dans le cas où plusieurs informations visuelles sont données aux sujets de l’expérience, les cellules neuronales spécifiques s’activent. Ce processus permet aux libellules de focaliser leur attention sur une proie particulière tout en évitant d’éventuelles distractions. « Une fois que la libellule a choisi un insecte au cœur d’un essaim, ses neurones excluent toutes les autres proies potentielles. Le prédateur se précipite alors droit sur sa cible et l’obtient dans 97 pour cent du temps » explique Steven Wiederman.
 

Quant aux éventuelles applications dérivant de cette découverte, les chercheurs pensent que leur étude pourrait être utile notamment dans la modélisation robotique. « Nos travaux pourraient être utilisé pour modéliser un système de vision robotique. Parce que le cerveau des insectes est simple et accessible, les travaux futurs pourraient nous permettre de mieux comprendre le réseau de neurones sous-jacent et le copier sur des robots intelligents » conclut Steven Wiederman.

 

Source: Maxisciences

Publié dans LIBELLULE | Pas de Commentaire »

La Libellules et les signes

Posté par othoharmonie le 7 avril 2013

La Libellules et les signes dans LIBELLULE lib1Foi dans la force de la lumière

Ces insectes très anciens ont un symbolisme incroyablement uniforme dans toutes les parties du globe. Pour les japonais , elles symbolisent la joie et la lumière nouvelles , et dans plusieurs traditions , elles sont dépeintes comme la forme nouvelle revêtue par les dragons de jadis . Lorsque la libellule fait son apparition , il est temps de faire confiance au pouvoir de la lumière .

Les libellules possèdent des yeux à facettes ; elles détectent les moindres variations de la lumière, les plus infimes mouvements . Quand elle apparaît, nous percevons les changements les plus subtils qui surviennent dans notre vie . Elles nous rappellent que nos perceptions varient d ‘ intensité , et celles-ci se révèlent d ‘ une justesse et d ‘ une acuité rares en ce moment .

Les libellules habitent deux mondes différents – les mondes de l ‘ air et de l ‘ eau . L ‘ apparition de cet insecte signale qu ‘ il est temps de sortir de notre chrysalide , d ‘ émerger des eaux de l ‘ immaturité et de révéler notre véritable nature . Nos intuitions sont puissantes, et c ‘ est le bon moment pour exprimer librement ce que nous avons mûri au cours de l ‘ année qui vient de passer . Nous pouvons compter sur nos intuitions et sur la force de notre lumière intérieure pour réussir . Nos efforts viennent à maturité. Voici le temps de briller.

La libellule nous rappelle que nous sommes lumière et que nous avons la liberté de rayonner puissamment, si nous jugeons bon de le faire. C ‘ est le moment idéal pour permettre à notre imagination créatrice de s ‘ exprimer . La vie n ‘ a jamais le visage qu ‘ elle présente , cependant la libellule nous aide à ne pas nous laisser tromper par les illusions . La transformation et la maturité sont au tournant. Les visions pleines de fraîcheur et de vivacité devraient nous inspirer confiance. Le soleil et la lumière se refléteront dans toutes nos activités, en particulier celles ayant un lien avec la guérison, la transformation, la créativité et la guidance. Notre travail sera reconnu et recherché par autrui.

D ‘ un point de vue négatif , il est possible que nous n ‘ ayons pas une claire vision des choses ; Nous ferions bien d ‘ enlever la poussière dans notre oeil , ou il se peut que quelqu’un nous induise en erreur . L ‘ apparence ne correspond pas à la réalité et il est nécessaire d ‘ y regarder de plus près . La libellule indique un besoin de conquérir notre équilibre émotionnel. Il se peut que nous ayons besoin de nous donner de l ‘ air .

Questions : Faisons-nous peu de cas des émotions , Avons-nous besoin d ‘ envisager les choses sous un nouvel angle ? Avons-nous besoin d ‘ exprimer nos émotions ? Omettons-nous de procéder aux changements qui s ‘ imposent ? Refusons-nous le changement alors que nous devrions l ‘ accepter ? Doutons-nous de nos facultés intuitives et créatrices ? Refusons-nous de reconnaître les signes dans notre environnement, en particulier chez autrui ? Négligeons-nous de chercher nos propres réponses ?

Publié dans LIBELLULE | 2 Commentaires »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello