Libellules de nos ancêtres

Posté par othoharmonie le 5 avril 2013

 

Libellules de nos ancêtres dans LIBELLULE libelAux confins de nos mémoires, flottent encore d’anciennes croyances selon lesquelles les libellules, habitantes de milieux aquatiques réputés hantés par les forces de l’au-delà, seraient des manifestations d’esprits mauvais. « Sorcière », « Pou de Serpent », « Aiguille du Diable » sont quelques-uns des noms donnés à ces insectes encore de nos jours, et la croyance selon laquelle les libellules piquent ou mordent demeure tenace. Les libellules sont en fait inoffensives pour l’homme, n’ayant ni dard, ni pince, pas même de glande à venin…

Au Japon, les libellules sont considérées comme des insectes porteurs de chance et de bonheur. Le premier empereur Jimmu Tenno ayant gravi une petite montagne du Yamato laissa errer son regard sur ses terres, et déclara : « Mon pays a la forme de deux libellules (Akitsu)  accouplées. » C’est de ce jour que date la première appellation du Japon ; Akitsu Shima, «  l’île aux Libellules ».

De l’adulte brillamment coloré virevoltant au dessus des mares, à sa larve aquatique au redoutable harpon, en passant par l’accouplement dont il n’existe pas d’équivalent dans le monde animal, l’exposition offre un voyage à travers le cycle de vie de ces insectes, souvent méconnus, devenus aujourd’hui l’emblème de la protection des milieux aquatiques.

 Si l’on en croit l’histoire mythologique du Japon ancien, le premier nom du Japon fût Akitsu Shima (L’île aux libellules). Cette appellation est attribuée au premier empereur Jimmy Tenno qui, du haut d’une petite montagne du Yamato, constata : « Mon pays a la forme de deux akitsu accouplés. »

C’est sur cette île aux libellules, créée par Amaterasu déesse du soleil et peuplée de la multitude des kami, que sont nées les grandes croyances du shintoïsme.

Cette très ancienne religion du Japon a voisiné dès le 6e siècle avec le bouddhisme venu de Chine, un bouddhisme qui trouvera son identité japonaise au sein des différents courants, principalement ceux issus des sectes zen. Ces spiritualités, nous les étudierons au fil de nombreux documentaires, évoquant rituels d’ascétisme, de marche ou de méditation, au fil des images de Ken Oguri, Arnaud Desjardins, Daniel Moreau et bien d’autres… Nous découvrirons aussi l’étrangeté des Aïnus, l’étonnant « esprit du thé » et le mythique personnage de Sen no Rikyû porté à l’écran par le réalisateur Kei Kumai.

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello