Mode de vie des Libellules adultes

Posté par othoharmonie le 16 mars 2013

 

Mode de vie des Libellules adultes dans LIBELLULE sympetrum_flaveolum_-_side_akaAvec le vol initial commence la phase préreproductive de la vie de l’imago (développement adulte), tandis que la maturation de la libellule adulte se poursuit. Le vol initial conduit en général tout droit à la cime des arbres entourant le marécage, et peut, si ceux-ci manquent, provoquer un déplacement de plusieurs centaines de mètres. Le risque d’être mangé par des prédateurs – avant tout des oiseaux – est particulièrement élevé pendant ce vol initial, parce que les libellules qui ne sont pas encore totalement durcies, ne peuvent voler et manœuvrer que de façon maladroite. Pendant leur maturation, les libellules vivent dans leur habitat de maturation, (la végétation), loin des eaux, dans des clairières ou des terrains parsemés de buissons espacés. Toutes les libellules émeraude adoptent des habitats similaires. C’est ainsi que S. sahlbergi se trouve dans la forêt de bouleaux subarctique, et S. arctica dans la forêt claire de résineux, en utilisant les canopées pour se reposer. Contrairement à bien d’autres espèces de libellules, les libellules émeraude (et d’autres Corduliidae) n’utilisent pas d’observatoires d’où elles guetteraient leurs proies pour les chasser, mais elles chassent en vol. Elles chassent ainsi d’abord de petits insectes comme des moustiques (en particulier des chironomes) et des mouches. Leur vol est plus ou moins rectiligne, éventuellement coupé d’ondulations ou de zigzags, avant tout dans les essaims d’accouplement de leurs cibles qu’elles attrapent avec leurs pièces buccales une par une pour les dévorer en plein vol. Il est plus rare qu’elles chassent de plus gros insectes comme des plécoptères, des éphémères, des Haematopota. On a aussi démontré pour S. metallica la chasse à la libellule à quatre taches. Dans ces cas, la chasse a lieu sur la terre, dans des endroits ouverts à quelque distance de l’eau, ou au-dessus des espaces ouverts des marais, ou dans des pentes peu arborées, ou des clairières. Les libellules chassent rarement les insectes dans leur lieu d’accouplement ou au-dessus de l’eau. À l’occasion, les libellules émeraude chassent aussi en meute, et on a ainsi observé des meutes de 23 individus de la S. viridiaenea japonaise, et même de 30 à 70 individus de S. hineana américaine. Par contre, S. alpestris peut se faire un territoire de chasse qu’elle défend contre les représentants de la même espèce.

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello