• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 8 mars 2013

Ancêtre du Lézard

Posté par othoharmonie le 8 mars 2013

 

Ancêtre du Lézard dans LEZARD batrachotomus1dbLes dinosaures, bien que tirant leur nom du grec Deinos, terrible et Sauros, lézard, ne sont pas, comme on l’a longtemps pensé, des « reptiles », mais forment un clade extrêmement diversifié de vertébrés diapsides représentés actuellement par les oiseaux. Ce sont des archosaures ovipares, ayant en commun une posture érigée et partageant un certain nombre de synapomorphies telles que l’absence d’un os postfrontal au niveau du crâne et la présence d’au moins trois vertèbres sacrées. Présents dès le Carnien (partie inférieure du Trias supérieur, il y a 230 millions d’années), ils disparaissent presque entièrement lors de la crise Crétacé-Tertiaire il y a 65 millions d’années. Seuls les oiseaux, qui émergent de petits dinosaures théropodes du Jurassique moyen, survivent à cette extinction, ce qui leur a permis de prospérer et se diversifier considérablement durant le Cénozoïque. Avec les oiseaux, les dinosaures forment aujourd’hui un des groupes de vertébrés les plus florissants, et les tétrapodes les plus diversifiés taxonomiquement et morphologiquement : leurs espèces sont d’ailleurs plus nombreuses (près de 10 000) que celles des mammifères (5 400), ce qui a fait dire à Guillaume Lecointre que « nous sommes toujours dans l’ère des dinosaures ».

C’est un abus de langage de dire que les dinosaures sont des animaux préhistoriques. En effet, la préhistoire désigne la période comprise entre l’apparition de l’Humanité et l’apparition des premiers documents écrits. En fonction des définitions précises adoptées, celle-ci commence au plus tôt il y a 5 millions d’années. Les dinosaures non aviens s’étant éteints il y a 65 millions d’années, ils n’ont donc pas vécu pendant la préhistoire. Ce sont des animaux de l’ère secondaire, mais pas « préhistoriques ».

Publié dans LEZARD | Pas de Commentaire »

Un lézard « volant » du crétacé

Posté par othoharmonie le 8 mars 2013

Un fossile exceptionnel découvert en Chine dévoile avec précision le squelette d’un lézard équipé d’une membrane qui lui permettait de glisser sur l’air. 

Un lézard Des paléontologues chinois ont découvert dans la province du Liaoning, dans le nord-est de la Chine, le fossile très bien conservé d’un ancien lézard ‘’volant’’ : une membrane déployée comme une aile lui permettait de planer d’arbre en arbre. Le Xianglong zhaoi mesurait 15,5 cm au total, dont 9,5 cm de queue. Ce lézard vivait il y a environ 125 millions d’années, au Crétacé.

Huit côtes allongées soutenaient cette membrane, ou patagium, de chaque côté du lézard. Contrairement à d’autres animaux capables de planer, le patagium du Xianglong ne se déploie pas entre les pattes mais latéralement, un peu comme des ailes.

Des créatures plus anciennes, comme le reptile Icarosaurus du Trias, vieux d’environ 200 millions d‘années, ou le Coelurosaurovus qui date lui du Permien (entre 250 et 300 millions d’années), étaient aussi des reptiles planeurs. Aujourd’hui, il existe quelques lézards ‘’volants’’, les Draco ou dragons d’Asie, qui déploient leur patagium comme un parachute pour se déplacer dans les forêts. Cependant rien ne démontre que le lézard du Crétacé soit l’ancêtre des lézards planeurs actuels.

L’équipe de Xing Xu (Institut de paléontologie et de paléoanthropologie de Pékin, Chine) présente sa découverte dans les Proceedings of the National Academy of Sciences. 

Publié dans LEZARD | Pas de Commentaire »

Symbolique du Lézard

Posté par othoharmonie le 8 mars 2013

 

LÉZARD sur les armoiries – BLASONS.

Ce reptile est généralement représenté montant, c’est-à-dire la tête vers le chef et la queue vers la pointe de l’écu ; si sa position est autre, il faut le spécifier en blasonnant.

d’après l’Alphabet et figures de tous les termes du blason
L.-A. Duhoux d’Argicourt — Paris, 1899

Symbolique du Lézard dans LEZARD lezard_muer  LÉZARD, subst. masc., reptile à quatre pieds et à longue queue, qui paraît montant, c’est-à-dire la tête vers le haut de l’écu ; s’il est posé d’une autre manière, on doit spécifier sa situation en blasonnant.

Quelques-uns prétendent que le Lézard est l’ami de l’homme, et qu’il l’éveille lorsqu’il dort, à l’approche du serpent : le Lézard est donc l’emblème du zèle et de la fidélité.

Ce mot vient du latin lacertus, Lézard, qui signifie aussi le bras depuis le coude jusqu’au poignet, parce que ce reptile a les pattes de devant assez semblables au bras humain.

Lamy de la Perlière, en l’Île-de-France : d’azur, à trois lézards d’argent.

de Sortembosc, de Sainte-Marguerite, en Normandie : d’argent, à trois lézards de sinople.

Leziart de la Grangerie, de Kersoul, en Bretagne : d’argent, à trois lézards de sable.

le Tellier, marquis de Louvois, pair de France : d’azur, à trois lézards rangés d’argent ; au chef cousu de gueules, chargé de trois étoiles d’or.

d’après le Dictionnaire encyclopédique de la noblesse de France
Nicolas Viton de Saint-Allais (1773-1842)  — Paris, 1816

Publié dans LEZARD | Pas de Commentaire »

Langage du Lézard

Posté par othoharmonie le 8 mars 2013

 

Un ou plusieurs Lézards symboliseraient une amitié fidèle et protectrice.

d’après le Manuel héraldique ou Clef de l’art du blason » (Avertissement)
par L. Foulques-Delanos, Limoges, oct. 1816

mais encore ….

Le lézard fait directement référence au serpent et au dragon légendaire.
Son attitude, immobile sous les rayons solaires, illustre la contemplation et la réceptivité.
C’est pourquoi, il est considéré comme un premier degré menant à la sagesse.

Placé près d’un homme, il annonce que celui-ci est en train d’acquérir la Lumière.

Source : RJ Thibaud

Langage du Lézard dans LEZARD

Publié dans LEZARD | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello