• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 6 mars 2013

Lézard porte-bonheur

Posté par othoharmonie le 6 mars 2013

 

Autant que les pattes de lapin, les trèfles à quatre feuilles, les fers à chevaux… Tout est histoire de croyance. Mais il est vrai qu’on a longtemps pensé que la queue des lézards portait bonheur. Certains ont encore des queues séchées trouvées dans les greniers familiaux. N’allez pas les rechercher chez les animaux vivants : ces reptiles sont protégés. Et même si effectivement la queue du lézard peut repousser, la perte de cet organe est un traumatisme qui les fragilise.

Le lézard est associé au soleil renaissant, au printemps. Il symbole le retour de la vie, de la chance. Et sa queue était, dans différentes régions françaises, apporter de la chance au jeu, notamment au jeu de hasard. Ce porte-chance était plus particulièrement apprécié lors du tirage au sort des conscrits, qui déterminait si le jeune homme allait passer un, deux, trois… ou sept ans au service militaire.

Lézard porte-bonheur dans LEZARD lez

Publié dans LEZARD | 3 Commentaires »

Lézard noir et jaune

Posté par othoharmonie le 6 mars 2013

 

Lézard noir et jaune dans LEZARD salamandreSALAMANDRE : Salamandra salamandra est une espèce d’urodèles de la famille des salamandridae. En français elle est nommée salamandre terrestre, salamandre commune, salamandre tachetée ou salamandre de feu. Le nom vernaculaire « Salamandre tachetée » généralement attribué à l’espèce Salamandra salamandra peut également s’appliquer à d’autres espèces ou sous-espèces du genre Salamandra présentant un motif tacheté, comme la salamandre nord-africaine Salamandra algira.

La salamandre tachetée reste habituellement cachée dans la journée dans des cavités humides, sous des pierres ou des écorces, ou dans des troncs d’arbres pourris. Il est possible de trouver des salamandres dans les regards de compteur d’eau, du fait de l’humidité et de la chaleur. Elle peut exceptionnellement se montrer la journée lorsque le temps est humide et tiède, ou quand elle a été dérangée. Chez la salamandre tachetée, seule la larve est aquatique. Nombre de salamandres sont mortes dans des aquariums où on avait – à tort – cru pouvoir les faire vivre. Les individus adultes sont en effet dans une large mesure indépendants des eaux de surface et passent leur existence cachés dans des trous, des grottes, sous le bois mort, les pierres plates, entre les blocs de pierre et sous les racines des arbres, ou dans le système lacunaire du sol, par exemple dans les galeries de petits mammifères. Les résurgences de sources calmes en forêt offrent également de bonnes possibilités d’abri.

Essentiellement nocturne, on peut rencontrer la salamandre tachetée durant la journée, après ou durant de fortes précipitations. Parmi les amphibiens, cette espèce est la plus proche des milieux forestiers. Elle préfère les boisements mixtes, s’ils présentent une certaine humidité au sol. Les boisements purs de conifères sont en général évités, bien que soient parfois tolérées les forêts de sapin avec une couche herbacée et muscinale bien développée.

220px-Feuersalamander_rot1 dans LEZARDAccessoirement on peut trouver la salamandre tachetée dans les cimetières boisés avec de vieux arbres, à proximité de zones forestières. Ces habitats de substitution proposent de nombreux avantages aux salamandres : la proximité de zones boisées, un habitat varié avec de nombreuses caches, plusieurs points d’eau (bassines, robinets, coupes de fleurs, etc.), le calme durant la période d’activité nocturne des salamandres.

Ainsi, comme peut le comprendre le connaisseur d’amphibiens, il n’est pas anormal de voir émerger des salamandres, après de fortes pluies ou de violents orages, en pleine ville et dans les mares de jardin, les accès de cave ou les installations de canalisation, qui explorent leur nouvel environnement. À partir d’ici les animaux migrent contraints et forcés vers de nouveaux habitats plutôt atypiques, puisque leur retour est interdit par plusieurs obstacles insurmontables vers leur habitat naturel d’origine. On retrouve ainsi des salamandres tachetées dans des situations de très basses en altitude autour de Heidelberg, près des maisons, dans des jardins, des pépinières, des champs de vignes, etc.

Quelques stations de salamandre tachetée sont encore très certainement inconnues. Du fait de leur mode de vie caché et leur activité nocturne, particulièrement durant les épisodes de mauvais temps, ces amphibiens peuvent s’établir dans un habitat durant plusieurs décennies, sans qu’aucun humain ne les aperçoive jamais, en dépit de leurs couleurs remarquables.

Publié dans LEZARD | 3 Commentaires »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello