• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 25 février 2013

Le Lézard astèque

Posté par othoharmonie le 25 février 2013

 

Le Lézard astèque dans LEZARD leguan-200x300C’est la personnalité du lézard qui détermine ici les qualités du signe. Mais, alors qu’aujourd’hui le lézard, adepte de la somnolence au soleil, passerait plutôt pour un symbole de  » farniente « ,les Aztèques en ont fait au contraire une image de vivacité ! Les anciens Mexicains admirent la rapidité de ses déplacements, son habileté à chasser les mouches et autres vermisseaux qui composent son ordinaire; ils sont également fascinés par sa résistance physique, son aisance à grimper les parois verticales et son indifférence aux chutes : le lézard ne paraît jamais se blesser lorsqu’il tombe. Les natifs du signe vont hériter de toutes ces qualités. En premier lieu ils bénéficieront d’une santé à toute épreuve : les hommes seront robustes et bien musclés, les femmes, de bonne constitution.

Leur trait commun sera la minceur: les  » lézards » sont toujours sveltes et longilignes. En cas d’accident, ils manifesteront des qualités de récupération exceptionnelles et se montreront durs au mal.

Les individus nés sous le signe du lézard sont, nous disent les textes, « forts et solides de corps et d’esprit ». c’est probablement cette dernière qualité, la force morale, qui leur permet de prendre l’ascendant sur leurs frères et sœurs ; car quel que soit son rang numérique, aîné, puîné ou cadet, le garçon aztèque qui portait le signe du lézard était tenu pour le chef du lignage.

Du lézard on dit encore qu’il n’a pas besoin de chercher ses proies, mais que ses proies viennent à lui; il les capture alors avec facilité. Les natifs du signe sont ainsi crédités d’une grande efficacité de comportement et d’une aptitude naturelle à obtenir l’abondance, la richesse et le succès. Parce qu’ils possèdent une grande puissance de travail, ils peuvent même se dispenser de travailler beaucoup, l’intensité et la qualité compensant la quantité.

Évidemment tant de bonnes dispositions peuvent avoir leur revers : la vivacité peut devenir nervosité, l’habileté, opportunisme. La force de caractère peut aller de pair avec l’indifférence de sentiment et l’autorité naturelle peut se muer en autoritarisme intempestif et désagréable pour les proches. Le lézard n’en reste pas moins un excellent signe qui peut appeler les plus hautes destinées.

lié au dieu de la danse Huehuecoyotl

Publié dans LEZARD | Pas de Commentaire »

Du signe du Lézard

Posté par othoharmonie le 25 février 2013

Le signe astrologique MAYA : L’HOMME LEZARD

 

Du signe du Lézard dans LEZARD mayaLe signe Lézard dans l’astrologie Maya désigne les personnes nées entre le 13 décembre et le 9 janvier. Son nom MAYA est KIBRAY. Il est assez difficile de comprendre les hommes Lézard, car ils sont peu loquaces et agissent parfois sans sens logique. Il s’agit de personnes très mystérieuses, qui n’aiment pas dévoiler leur jardin secret. Ce sont des personnes qui ont besoin de moments de solitude pour se ressourcer et pratiquer une activité qu’ils affectionnent.

Pour eux, les moments passés à lire ou à écouter les informations sont indispensables. Leur partenaire devra donc respecter ces petits instants en solitaire, sans chercher à vouloir les partager à tout prix, au risque d’étouffer notre ami Lézard.

Les Lézards sont aussi des personnes méthodiques et ordonnées, qui possèdent leurs petites manies. Parfois, ces habitudes peuvent prendre la forme de travers (maniaquerie), mais vous devrez vous rendre à l’évidence que vous ne le changerez pas ! En ce qui concerne les tâches de bricolage, ne comptez pas trop sur les Lézards : ce sont des fainéants par nature, assez peu doués pour les travaux manuels !

Article rédigé par Alicia 

Publié dans LEZARD | Pas de Commentaire »

Manger du lézard !!

Posté par othoharmonie le 25 février 2013

 

Manger du lézard !! dans LEZARD mangerRéputé pour les qualités nutritives et curatives de sa viande, le lézard est aussi chassé pour cette chair. Celle-ci est reconnue pour son goût, même si elle est un peu dure. Son prix peut grimper, ce qui attise la convoitise des trafiquants d’animaux. En Guyane française par exemple, cet animal continue d’être chassé malgré l’interdiction pour alimenter les marchés en viande et en œufs. On pouvait lire dans un livre de recettes local des années 1990 que « Vous pourrez vous régaler avec l’iguane femelle, au ventre généreusement pourvu d’œufs succulents… », et qu’« [en] mars, à Pâques, à l’époque du renouveau, des aouaras (fruits de palmiers) mûrs, des feuilles gorgées de sève, c’est le lézard de carême qui est recherché des gourmets. Pour le tuer, faites sauter la tête d’un coup de sabre ou de machette. Laissez le corps frétiller pendant quelques instants et ensuite trempez-le dans une grande bassine d’eau froide ». Sa viande est également fortement appréciée dans la plupart des pays d’Amérique centrale et d’Amérique du sud où il est présent, et même dans les Antilles.

Outre sa viande, ses œufs sont très appréciés dans l’ensemble de son aire de répartition. Parfois les femelles gravides sont ouvertes afin que l’on extraie les œufs de leur ventre.

Publié dans LEZARD | Pas de Commentaire »

Lézard, animal de compagnie

Posté par othoharmonie le 25 février 2013

Lézard, animal de compagnie dans LEZARD lezard-compagnie-300x169Le lézard est apprécié par les terrariophiles pour ses couleurs vives, son aspect intéressant, sa taille adulte, et sa disposition plus ou moins docile (par rapport à sa taille). Sa maintenance est considérée comme assez facile bien que sa reproduction en captivité soit assez peu fréquente. Cette réputation et la grande popularité de cet animal en font un des animaux de compagnie les plus courants aux États-Unis, qui importent annuellement 800 000 à 1 million d’iguanes verts pour approvisionner le marché des animaux de compagnie.

Toutefois, il peut devenir plus ou moins agressif arrivé à l’âge adulte, et sa taille est alors trop importante pour qu’il puisse être gardé dans un terrarium de taille standard, ce qui complique sa maintenance. Tout ceci explique le grand nombre d’abandons dans la nature ou d’animaux laissés à des centres spécialisés

En janvier 2008, un grand nombre d’iguanes sauvages de Floride sont tombées subitement des arbres dans lesquels ils vivaient, à la suite de nuits exceptionnellement froides qui les ont fait sombré en dormance et chuté. Bien qu’aucun chiffre précis n’ait été communiqué par les autorités, les médias locaux ont décrits la chute de douzaines d’iguanes qui jonchaient les pistes cyclables. Au retour de la chaleur du jour, certains d’entre eux se sont réveillés et sont retournés à leurs activités normales. Ce phénomène est s’est à nouveau produit en Floride en janvier 2010.

Publié dans LEZARD | Pas de Commentaire »

Le Lézard et le Maori

Posté par othoharmonie le 25 février 2013

 

Le Lézard et le Maori dans LEZARD maoriSelon les croyances traditionnelles Māories, les âmes des morts voyagent jusqu’à l’arbre indigène « Pohutukawa » qui se trouve à la pointe du Cap Reinga, à l’extrême nord de l’île du Nord. (Reinga en Māori veut dire : saut, lieu d’où l’on saut ; lieu où résident les esprits des morts) L’âme glisse le long d’une racine du Pohutukawa, jusque tout en bas, dans la mer.

L’âme émerge à Ohaua, qui est la pointe la plus élevée des Iles des Trois Rois, pour un dernier voyage avant de retourner à Hawaiiki, rejoindre les ancêtres.

Autrefois, la tête d’un chef aimé ou d’un guerrier important était coupée et conservée, de façon à rester pour toujours avec la famille et la tribu en deuil.

Religion et spiritualité

A l’origine, on croyait que le dieu Tane avait offert au genre humain trois paniers de connaissance – « Nga Kete-o-te-Wananga ». Ces paniers contenaient les récits de la création, des instructions concernant la magie etc.

Les Māoris croient que toute chose vient des dieux. Toutes les choses sont incarnées dans certaines montagnes, rivières ou lacs, et toutes ont un certain type d’âme, le wainua. C’est pourquoi les Māoris ont des liens spirituels forts avec la terre. Certains sites géographiques de Nouvelle-Zélande sont des points d’ancrage importants pour l’identité Māori. Par exemple, le fleuve Wanganui a une signification culturelle et spirituelle toute spéciale pour les Māoris.

Le Mont Ngaruahoe et le Mont Ruapehu, tous les deux situés dans l’Ile Nord, sont sacrés pour les Māoris. La plupart des choses contiennent « mana », l’essence spirituelle. Mana est en l’homme lui-même, dans la terre, la nature, et aussi dans certains objets fabriqués par l’homme.

Si des personnes non autorisées sont en contact avec le « mana » contenu dans certains objets ou certains êtres, cela peut en faire sortir le mana. Des règles de « tapu » extrêmement strictes protègent les objets liés aux cérémonies, qui sont particulièrement remplis de « mana ».

Description de cette image, également commentée ci-aprèsLe lézard a une signification particulière dans l’ancienne mythologie Māori. Ce reptile était considéré comme l’émissaire du dieu Whiro. Whiro représentait tout ce qui est mauvais sur terre, et apportait l’infortune aux malheureuses tribus. Si les dieux étaient en colère et voulaient tuer un homme, ils invoquaient le lézard qui entrait dans le corps de l’homme, et dévorait ses organes vitaux.

Le lézard est aussi présent dans les motifs artistiques. Dans ce cas, le pouvoir maléfique du lézard était transformé en une sorte de protection. La tradition orale raconte qu’une maison destinée à l’enseignement de connaissances supérieures – un Whare Wananga – avait parfois un lézard enterré en-dessous des pieux de soutènement. Et alors, l’esprit protégeait le Whare-Wananga. 

Publié dans LEZARD | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello