• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 2 février 2013

5 idées reçues sur les chiens

Posté par othoharmonie le 2 février 2013

Le chien est le meilleur ami de l’homme. Certes mais… l’homme est-il toujours le meilleur ami du chien ? Croyant connaître parfaitement ce dernier, nous avons parfois tendance à faire son bonheur malgré lui. Petit retour sur cinq affirmations qui concernent nos compagnons à quatre pattes … et qui toutes sont fausses.

5 idées reçues sur les chiens dans CHIEN chien11  Première de ces idées reçues, « un chien qui remue la queue est un chien heureux ». Bien entendu c’est vrai. Généralement… Mais le contraire l’est tout autant. Un animal agressif peut très bien remuer la queue. C’est en effet un signe d’agitation ou d’excitation, aussi bien positif que négatif ;

  Votre chien joue sans arrêt avec vos enfants ? Vous pensez donc qu’il n’y a rien à craindre. Autre erreur. Un chien, même paraissant inoffensif peut très bien devenir agressif. Et ce en raison d’une douleur, d’une peur soudaine ou simplement parce qu’il se sent lui-même menacé ;

  Dans le même ordre d’idées, certains estiment que les chiens de 1e et 2e catégories, comme les Pittbulls ou les Rottweiller, sont ceux qui mordent le plus. Les médias certes, sont régulièrement l’écho d’attaques perpétrés sur des enfants… Pourtant, comme le rappelle la Fondation 30 millions d’amis, « les chiens y compris les plus agressifs, ne sont pas doués de méchanceté à l’origine ». Et d’avertir, «  ce sont les labradors qui causent le plus de morsures en France chaque année (ce sont aussi les chiens les plus répandus). Un certain laxisme dans l’éducation et le manque de vigilance sont fréquemment la cause de ces morsures » ;

  Côté éducation toujours, certaines pratiques perdurent. Quelques maîtres estiment encore nécessaire pour punir un animal sale, de lui plonger la truffe dans ses déjections. Erreur. Un chien ne ressent pas le même dégoût que nous vis-à-vis de ses excréments. Ainsi, le fait de manger ses déjections, la coprophagie, n’est pas inhabituel chez l’animal. « Une simple réprimande verbale sur le ton du reproche aura l’effet souhaité » apprend-on sur le site de 30 millions d’amis ;

  Enfin, « un chien de petite taille n’a pas besoin de se dépenser et peut passer ses journées en appartement ». Eh bien non, ce n’est pas la taille qui importe. Certaines races de petite taille sont extrêmement dynamiques. C’est le cas du Jack Russel terrier ou du teckel, qui ont un grand besoin d’exercice.

 Source : Fondation 30 millions d’amis – Un chien pour les nuls de Gian Spadafori et Catherine Collignon, First éditions, consultés le 26 avril 2012

—-> Venez rejoindre le forum de Francesca http://devantsoi.forumgratuit.org/

Publié dans CHIEN | Pas de Commentaire »

Parlez chien

Posté par othoharmonie le 2 février 2013

Il aboie, il grogne, il hurle. Votre chien possède un langage bien à lui pour s’exprimer. Pas toujours évident de décrypter ses vocalises. Le Dr Benjamin Capron, vétérinaire près de Nantes, nous donne quelques clés pour faciliter notre compréhension.

Parlez chien dans CHIEN chien13Le grognement est « presque systématiquement synonyme d’agressivité », indique-t-il. Prudence donc, lorsque le chien grogne. il est certainement en position offensive.

L’aboiement peut correspondre à plusieurs attitudes. Le chien aboie lorsqu’il est sur le point d’attaquer. Mais pas seulement. Il peut aussi aboyer lorsqu’il est heureux et excité, dans le cadre du jeu par exemple. Pour décrypter ses aboiements, observez sa posture. « Si ses babines sont retroussées et ses pupilles dilatées, il est en position agressive. Si au contraire il remue la queue, c’est que Médor est tout simplement content de jouer avec vous », note le Dr Capron.

En effet, un chien agressif ne se contente pas de grogner ou d’aboyer. L’ensemble de son corps est amené à s’exprimer. Mais si l’attitude agressive est facile à discerner, celle du chien qui a peur l’est beaucoup moins. En effet, un chien effrayé aboie rarement. « Il peut même se mettre sur le dos en position de soumission, avant de mordre très fort et de se sauver », indique Benjamin Capron. Donc, si vous ne connaissez pas très bien l’animal en question, restez prudent.

Des vocalises canines. Vous avez sans doute déjà entendu des chiens semblant vouloir parler, ou même chanter. « D’une manière générale, ce comportement amuse beaucoup les maîtres. Résultat : l’animal, encouragé par les caresses, produit des sons étranges, qui sont le plus souvent fruit du hasard », raconte le Dr Capron.

Chien-loup ? Un chien qui hurle à la mort n’est pas pour autant un loup ! Mais ce comportement est régulièrement observé chez l’animal domestique resté seul à la maison. « Il trahit alors une anxiété liée à la séparation. Le chien souffre d’un stress incontrôlable », ajoute-t-il. Inconsolable, il peut alors s’attaquer au canapé du salon voire uriner un peu partout dans la pièce. Si vous êtes régulièrement confronté à de telles situations, n’hésitez pas à consulter le vétérinaire.

 

Source : interview de Benjamin Capron, vétérinaire près de Nantes, 5 janvier 2011

Venez rejoindre le forum de Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/

Publié dans CHIEN | Pas de Commentaire »

Contre le froid, pour mon chien

Posté par othoharmonie le 2 février 2013

 

 

Contre le froid, pour mon chien dans CHIEN chienchaudSi les chiens sont plus résistants que nous face aux basses températures, ils n’y sont pas, pour autant, insensibles. Cette année, l’hiver est en avance sur le calendrier. Quelques précautions sont donc indispensables.

Les chiens ont une température corporelle supérieure à la nôtre (38,5°C). De façon générale, ils résistent mieux au froid. Mais ce qui est valable pour une race, ne l’est pas obligatoirement pour une autre. Tout dépend de :

 l’épaisseur de sa fourrure. C’est logique, les races à poils longs sont mieux protégées que celles à poils ras. D’ailleurs, plus un chien sera habitué à vivre en extérieur, et plus son poil sera épais ; En outre, les chiens les plus vulnérables seront les petits gabarits (teckels, chihuahua…), contrairement aux saint-bernards ou aux terre-neuve, vraiment taillés pour affronter les basses températures. Ceux à poils ras ou habitués à vivre en intérieur mériteront également votre attention… Si votre compagnon ressent le besoin du grand air, n’hésitez pas à le vêtir d’un pull… même si d’aucuns le trouvent ridicule ;

 L’âge et le poids. Comme c’est le cas pour l’homme, les chiens les plus jeunes et les plus âgés seront les plus sensibles au froid et au courants d’air. Autre point commun, le poids. Un chien trop maigre ne possèdera pas les réserves corporelles suffisantes pour l’aider à lutter contre le froid. Mais attention, un chien trop gros ne sera pas davantage protégé qu’un autre, de poids normal.

Dernier conseil, si vous faites profiter votre compagnon à quatre pattes de la neige, n’oubliez pas ensuite de vérifier l’état de ses coussinets. Veillez à ôter les particules de neige qui peuvent s’accumuler dans les poils. Sinon, gare aux irritations ou aux gerçures.

Source : Ordre national des Vétérinaires, 3 décembre 2010

Venez rejoindre le forum de Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

Publié dans CHIEN | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello