• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 27 janvier 2013

Un chien pour rendre le sourire

Posté par othoharmonie le 27 janvier 2013

 

 « Les pensionnaires de la maison de retraite m’attendent toujours avec impatience » explique Georgette Terrien, une retraitée active passionnée de chiens. Et pour cause, Georgette se déplace dans l’Anjou soit avec Brandy, une femelle berger belge malinois, soit avec Voss, un dobermann. Deux compagnons qui ont obtenu le diplôme de « chien visiteur », délivré par la Société centrale canine.

Un chien pour rendre le sourire dans CHIEN 180px-my_dog « J’agis en tant que bénévole et j’interviens en maison de retraite, en salle devant une vingtaine de personnes ou dans les chambres pour les résidants alités, éventuellement à domicile ou dans les centres accueillant des enfants handicapés », précise Georgette.

 Quand elle entre dans la pièce, les sourires s’affichent. « Pendant une heure, les retraités peuvent caresser le chien, le brosser. Je propose également des animations où le chien doit leur ramener un objet ». Détente, joie, bien-être…

Et pour certains, c’est aussi l’occasion de surmonter leur peur. « Dans la maison de retraite, une femme ne voulait absolument pas toucher le chien. Mais nous avons progressivement réussi à lui faire changer d’avis. Désormais, elle attend avec impatience notre venue avec un des animaux ».

 Avec Brandy qui a son « brevet d’obéissance », Georgette conduit une séance de dressage avec différents exercices. « Les enfants handicapés adorent ce moment-là » s’enthousiasme-t-elle. Quant aux personnes âgées, elles apprécient donner des ordres au chien : assis, debout, couché. Succès garanti. « C’est très enrichissant, pour le public comme pour moi », prend-elle soin d’ajouter. Finalement, Georgette n’a qu’un regret : « ne pas pouvoir entrer dans les hôpitaux ». Pour des raisons principalement liées à la sécurité mais aussi à l’hygiène.  ».

 

Source : Interview Georgette Terrien, 6 mars 2011

 

Publié dans CHIEN | Pas de Commentaire »

Histoire des chiots en vente

Posté par othoharmonie le 27 janvier 2013

 

Histoire des chiots en vente dans CHIEN chien11Un gérant d’une boutique clouait une pancarte au-dessus de sa porte où l’on pouvait lire  » Chiots à vendre « .

Bientôt un petit garçon fut attiré par l’annonce, et demanda  » À quel prix vendez-vous ces chiots ». Le propriétaire du magasin répondit,  » Autour de $30-$50 « . Le petit garçon chercha dans sa poche et sortit de la monnaie…  » J’ai $2.37, est-ce que je peux les regarder « ?

Le propriétaire du magasin sourit, et siffla. Sa chienne, nommée Lady, courut hors du chenil, vers l’allée de son magasin, suivie par cinq petits chiots. Mais un des chiots restait loin derrière… Immédiatement, le petit garçon choisit le chiot boiteux resté en arrière. Il demanda  » De quoi souffre ce petit chien » ? L’homme expliqua qu’à sa naissance, le vétérinaire lui avait annoncé que le chiot avait une malformation de la hanche qui le ferait boiter pour le restant de sa vie. Le petit garçon devint vraiment enthousiasmé et dit  » C’est le chiot que je veux acheter « !

L’homme répondit  » Non, tu ne peux pas acheter ce petit chien, si tu le veux vraiment, je te le donne !  » Le petit garçon devint bouleversé. Il regarda l’homme droit dans les yeux et dit  » Je ne veux pas que vous me le donniez. Il vaut tout autant que les autres chiens, et je vous paierai le plein prix. En fait je vous donnerai $2.37 maintenant et 50 cents chaque mois jusqu’à ce que j’aie fini de le payer. « 

L’homme contrecarra.  » Tu ne peux pas acheter ce chiot, vraiment ! Il ne sera jamais capable de courir, de sauter et de jouer. Aime d’autres chiots.  » Alors, le petit garçon se pencha vers le bas, puis il enroula la manche de son pantalon, et montra une jambe malade, tordue, estropiée, supportée par une grande tige de métal. Il regarda l’homme et dit,  » Je ne cours pas très bien et le petit chiot aura besoin de quelqu’un qui le comprenne ».

À ce moment, l’homme mordit sa lèvre inférieure. Des larmes lui piquaient les yeux… Il sourit et dit,  » Mon garçon, j’espère et prie pour que chacun de ces chiots ait un propriétaire tel que toi « .

Auteur inconnu

DANS LA VIE, PEU IMPORTE QUI VOUS ÊTES, SI QUELQU’UN VOUS APPRÉCIE POUR CE QUE VOUS ÊTES, VOUS ACCEPTE, ET VOUS AIME INCONDITIONNELLEMENT.

L’AMI VÉRITABLE EST CELUI QUI SE RAPPROCHE DE VOUS QUAND LE RESTE DU MONDE S’ÉLOIGNE…

ENVOYEZ CECI À TOUS LES GENS QUE VOUS CONSIDÉREZ COMME SPÉCIAL DANS VOTRE VIE…

Publié dans CHIEN | Pas de Commentaire »

Contre le froid pour mon chien

Posté par othoharmonie le 27 janvier 2013

 

 

Contre le froid pour mon chien dans CHIEN chienchaudSi les chiens sont plus résistants que nous face aux basses températures, ils n’y sont pas, pour autant, insensibles. Cette année, l’hiver est en avance sur le calendrier. Quelques précautions sont donc indispensables.

Les chiens ont une température corporelle supérieure à la nôtre (38,5°C). De façon générale, ils résistent mieux au froid. Mais ce qui est valable pour une race, ne l’est pas obligatoirement pour une autre. Tout dépend de :

 l’épaisseur de sa fourrure. C’est logique, les races à poils longs sont mieux protégées que celles à poils ras. D’ailleurs, plus un chien sera habitué à vivre en extérieur, et plus son poil sera épais ; En outre, les chiens les plus vulnérables seront les petits gabarits (teckels, chihuahua…), contrairement aux saint-bernards ou aux terre-neuve, vraiment taillés pour affronter les basses températures. Ceux à poils ras ou habitués à vivre en intérieur mériteront également votre attention… Si votre compagnon ressent le besoin du grand air, n’hésitez pas à le vêtir d’un pull… même si d’aucuns le trouvent ridicule ;

 L’âge et le poids. Comme c’est le cas pour l’homme, les chiens les plus jeunes et les plus âgés seront les plus sensibles au froid et au courants d’air. Autre point commun, le poids. Un chien trop maigre ne possèdera pas les réserves corporelles suffisantes pour l’aider à lutter contre le froid. Mais attention, un chien trop gros ne sera pas davantage protégé qu’un autre, de poids normal.

Dernier conseil, si vous faites profiter votre compagnon à quatre pattes de la neige, n’oubliez pas ensuite de vérifier l’état de ses coussinets. Veillez à ôter les particules de neige qui peuvent s’accumuler dans les poils. Sinon, gare aux irritations ou aux gerçures.

Source : Ordre national des Vétérinaires, 3 décembre 2010

 

Publié dans CHIEN | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello