• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 21 janvier 2013

Le Grand Héron

Posté par othoharmonie le 21 janvier 2013

 

Le Grand Héron est une espèce d’oiseau de la famille des ardéidés (hérons et butors).

C’est un oiseau commun dans la plus grande partie de l’Amérique centrale et du nord ainsi que dans les îles des Caraïbes et Galápagos, à l’exception du grand nord américain ou des régions désertiques ou montagneuses dans lesquelles il ne pourrait pas trouver d’étendues d’eau pour se nourrir.

Le Grand Héron dans HERON grand_heronC’est le plus grand des hérons américains. Il mesure environ 1,20 m de haut et entre 1,08 et 1,32 m de long. Son poids oscille autour de 2,6 kg, la femelle étant légèrement moins lourde. Son envergure totale atteint entre 1,83 et 2,13 m.

Les nids sont de larges plates-formes de branches sèches.  Ils sont placés assez haut dans de grands arbres, non loin les uns des autres.  Le héron niche en Amérique du Nord.  Il part au chaud vers la mi-octobre et revient à Montréal, vers la fin de mars ou le début d’avril  dès que la fonte des neiges dégage les rives du Saint-Laurent.  Il ne vit pas sur l’île de Montréal, mais fréquente toutes ses rives et  ses eaux intérieures.  Il y a plus de 60 espèces de héron au monde dont 12 au  sud du Canada.  Parlons moeurs maintenant!  Notre grand échassiers, aime être solitaire pour pêcher et manger, mais il est quand même sociable car il vit en colonie.  Sa durée de vie est de 17 ans au maximum. 

- la femelle héron n’a qu’une seule couvée par année?

- le héron est de la même famille que la cigogne, l’ibis, l’aigrette et la spatule?

- le cri du grand héron est semblable à celui des oies?

- les héronneaux sont les proies des goélands, des corneilles, des corbeaux, des rapaces et des ratons laveurs?

- que les hérons muent pendant la fin de l’été?

- que les adultes sont environ grands comme un humain de 8 ans ?

Publié dans HERON | Pas de Commentaire »

Héron Sauvage

Posté par othoharmonie le 21 janvier 2013

 

Héron Sauvage dans HERON heron_egret-140x300Le Héron cendré, comme beaucoup d’Ardéidés, peut rester immobile pendant de longs moments sur la rive, en attendant le passage d’une proie. C’est un chasseur passif, perché sur une patte, avec le cou enfoncé dans les épaules. 

S’il perçoit une menace, il étire son cou tout en restant immobile et vigilant, et peut s’envoler dans l’instant. 

Le Héron cendré peut aussi chasser en posture basse, accroupi, le corps et le cou parallèles au sol ou à la surface de l’eau. Quand la proie est assez proche, il la transperce de son bec acéré. 

Il marche aussi lentement dans l’eau peu profonde, surveillant le passage des proies potentielles. 
Il peut utiliser ses ailes pour effrayer la proie, en alternant ouverture et fermeture des ailes, ou bien les utiliser comme une ombrelle afin d’attirer la proie dans l’ombre ainsi créée, mais aussi peut-être pour réduire la lumière pour une meilleure visibilité. 

Il lui arrive aussi d’utiliser ses pattes, enfonçant l’une d’elles dans l’eau ou la vase afin de faire sortir les proies, ou encore en faisant vibrer une patte dans le même but. 

Habituellement, le Héron cendré avale ses proies entières la tête en premier, et le temps est déterminé par la taille de la proie.

En général, il se nourrit en solitaire et défend sa zone de chasse, mais parfois, on peut voir des groupes se nourrissant ensemble là où les sources de nourriture sont abondantes.  
Lorsqu’ils sont en groupes, les hérons cendrés cheminent alignés, surtout au crépuscule, picorant ici et là. Dans ces moments-là, en particulier à l’automne, ils chassent les insectes, mais aussi les petits rongeurs et les grenouilles.

220px-Cattle_Egret_I2m_IMG_5478 dans HERON

La parade nuptiale du héron cendré est une cérémonie très compliquée. Le héron qui arrive au nid hérisse sa crête, tout en lançant un cri aigu et dur. Celui qui occupe déjà le nid répond en étirant le cou au maximum vers le haut, le faisant aller d’avant en arrière, pointant le bec vers le ciel, et fléchissant les pattes afin que le corps se trouve au niveau du nid. Ensuite, il abaisse le cou, mettant sa tête au niveau de ses pattes, et claque du bec bruyamment.

En réalité, cette cérémonie consiste à appeler le mâle de manière insistante depuis le vieux nid, en utilisant les mêmes gestes et en prenant fréquemment un rameau de bois dans le bec. Si une femelle s’approche et entre brusquement dans le petit territoire du nid, elle peut être immédiatement expulsée par le mâle. Les femelles ne gagnent la confiance des mâles qu’en adoptant une attitude souvent douce et timide. Quand l’une d’elles est acceptée, le mâle claque du bec entre 20 et 40 fois. Le couple ne dure que le temps d’une saison de reproduction.

Publié dans HERON | Pas de Commentaire »

Le Héron vert

Posté par othoharmonie le 21 janvier 2013

 

Le Héron vert dans HERON heron-vert-258x300Les adultes mesurent environ 44 cm de long, ils ont le dos et les ailes bleues, un cou noisette avec des lignes blanches qui descendent du menton, la cape est noire. Les pattes sont jaunes orange et le bec noir avec les lores et la mandibule supérieure jaunes. Les immatures sont plus ternes, avec les côtés de la tête, le cou et la partie inférieure vergetés de brun et de blanc, enfin les pattes sont jaunes verdâtres.

Le héron vert vit près des zones boisées bordant les cours d’eau douce, saumâtre ou salée de l’est de l’Amérique du Nord, en Amérique centrale, ou aux Antilles. On le rencontre dans les mangroves. Les populations vivant à l’intérieur des terres en Amérique du Nord, B. v. virescens, migrent vers le sud après la reproduction, pendant le mois de septembre ; tandis que les populations vivant sur les côtes, B. v. maculatus, sont elles sédentaires. Quelques migrateurs occasionnels B. v. virescens ont été observés en France. L’un en 1994, dans le Morbihan. Une autre observation d’un individu stationnant à Berre l’Etang, Bouches-du-Rhône l’hiver 2006. Et à nouveau, certainement le même individu en hiver 2007 et en hiver 2008 dans l’enceinte du petit port de plaisance berrois. Cet oiseau, outre sa rareté, avait la particularité d’estiver dans une roselière bien déterminée près d’Amsterdam, dans les Pays-Bas.

Les hérons verts nichent sur une plate-forme de brindilles souvent dans un arbrisseau ou un arbre, parfois à même le sol, mais souvent près de l’eau. La femelle pond de 3 à 5 œufs, que les deux parents couvent pendant une vingtaine de jours avant l’éclosion, ensuite ils nourrissent les oisillons pendant 3 semaines jusqu’au premier envol puis les accompagnent et les aident pendant le mois qui suit. Les jeunes atteignent leur majorité sexuelle à l’âge de un an.

C’est évidemment la destruction de son habitat, le drainage des zones humides par exemple, qui est la plus importante menace pour le héron vert.

Publié dans HERON | Pas de Commentaire »

Le Héron et le Pêcheur

Posté par othoharmonie le 21 janvier 2013

Le Héron et le Pêcheur dans HERON images  


Sur ses échasses haut perché,
Marchait dans l’eau bec pointé
Un héron scrutant l’eau de son œil acéré.
Il piquait à la seconde Poissons et grenouilles dans l’onde.
Sa réputation était devenue telle 
Que tout ce qui nageait dans le marais 
A son approche aussitôt disparaissait.
C’est ainsi que le héron devint efflanqué, 
Tremblant sur ses pattes qui ne pouvaient le porter.
Il en fut réduit à attraper le menu fretin 
Que rejetaient les pêcheurs avec dédain.
L’un d’eux, s’apercevant de son stratagème, 
Lui demanda quel était son problème.
– Sans doute, dit le héron, vous ne me croirez pas, 
Mais dans l’eau je ne puis faire un pas,
Car ma réputation est telle 
Que poissons et batraciens ont des ailes ! 
– Mais, cher ami, n’en n’avez-vous pas aussi ?
Cessez de tourner en rond, 
Quittez ces lieux maudits pour vous,
Allez exercer ailleurs votre talent ! 
– Ah, grand merci répondit le héron, 
Que n’y ai-je pensé plutôt, je vous l’avoue,
Il faut croire que les difficultés 
Engendrent une grande cécité !

Auteur : Guy le Ray.

Publié dans HERON | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello