• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 20 janvier 2013

Chien ou Chat, mon animal

Posté par othoharmonie le 20 janvier 2013

Si sur le calendrier, l’hiver n’est pas encore arrivé, la météo se charge de nous rappeler que l’inévitable approche… Avec le mercure qui ne cesse de descendre, nos animaux de compagnie risquent de souffrir autant que nous… voire davantage. Voici donc quelques conseils pour vous aider à les protéger du froid.

 

Chien ou Chat, mon animal dans CHAT chienchatGrâce à leur pelage, chiens et chats sont mieux protégés que nous contre les rigueurs de l’hiver. Pourtant, et surtout s’ils sont habitués à gambader en extérieur, ils sont aussi exposés aux risques de gelures au niveau de leurs extrémités. Principalement, les pattes et les oreilles.

Si vous possédez un chat, rassurez-vous. Il est bien plus résistant au froid qu’il n’y paraît. De plus vous l’aurez remarqué, il s’agit d’un animal plutôt indépendant… Donc lorsqu’il aura envie de se promener il sortira, et lorsqu’il aura froid… il rentrera. C’est malin, n’est-ce pas ? Soyez donc ‘au niveau’, et « prévoyez dans la mesure du possible un accès permanent à l’intérieur, par une chatière par exemple » conseille la Fondation 30 millions d’amis.

De son côté, si votre chien éprouve le besoin de grand air, n’hésitez pas à le vêtir d’un… pull, surtout s’il est petit ou s’il a le poil ras. « Les chaussons peuvent également être recommandés. Ils protègent en effet les coussinets non seulement du gel, mais aussi du sel répandu sur les trottoirs en hiver » continue la Fondation. Quoi qu’il en soit, si vous faites profiter votre compagnon à quatre pattes de l’air vivifiant, n’oubliez pas à votre retour, de vérifier l’état de ses coussinets. Veillez par exemple à ôter les particules de neige qui peuvent s’accumuler dans les poils. Sinon, gare aux irritations ou aux gerçures.

Et dans la maison ?

« Le chauffage de la maison peut être un facteur de déshydratation. Car il rend l’air plus sec » met également en garde 30 millions d’amis. Remplissez régulièrement une écuelle d’eau fraîche car « les chiens comme les chats, ont tendance à boire davantage à cette période ».

Enfin tout comme nous, les animaux peuvent souffrir de rhumatismes. Et le froid n’arrange rien. Veillez donc à placer leurs tapis et leurs paniers à l’abri des courants d’air. Enfin redoublez de vigilance vis-à-vis d’un animal âgé ou convalescent, souvent plus fragile. Et à la moindre question, interrogez le vétérinaire.

Source : Fondation 30 millions d’amis, consultée le 14 novembre 2012

Publié dans CHAT, CHIEN | Pas de Commentaire »

Sécurité Chien et Chat de Noël

Posté par othoharmonie le 20 janvier 2013

 

Le sapin, les rubans et les guirlandes font partie de l’ambiance de Noël. Nous les aimons tant que nous en oublions parfois, qu’ils peuvent représenter un danger. Notamment… pour nos amis domestiques, chien ou chat. Pour éviter les brûlures, les intoxications et autres blessures, prenez donc quelques précautions. Elles empêcheront votre animal de s’approcher des éléments de décoration.

 

Sécurité Chien et Chat de Noël dans CHAT chien7 Le sapin. S’il est naturel, il perd ses aiguilles. Pour éviter que votre chien ou votre chat ne les avale, faites en sorte qu’il garde ses distances. Par exemple, interdisez-lui l’entrée au salon pendant quelques jours. Si c’est trop difficile, alors placez le sapin sur une table basse et… passez l’aspirateur à sa base, au moins une fois par jour. Et naturellement, ne laissez jamais votre animal seul dans la pièce. Vous pouvez enfin placer quelques écorces d’agrumes au pied du sapin, ou vaporiser ses branches les plus basses avec de l’essence d’eucalyptus. Ce sont des fragrances répulsives pour nos amis à quatre pattes, et… elles embaumeront délicieusement votre salon, ajoutant à l’ambiance de Noël ;

 Pendant les fêtes, vous avez installé quelques jolies bougies sur la table de la salle à manger et sur les meubles du salon. D’abord, ne les laissez jamais se consumer en votre absence. Ensuite, faites en sorte de ne pas les placer trop bas, à portée de truffe. L’animal risquerait de se brûler, mais aussi de faire tomber la bougie, déclenchant un début d’incendie. Evitez également de placer des bougies sur des nappes. Celles-ci pourraient être « emportées » accidentellement par un animal un peu trop joueur. Les guirlandes électriques pour leur part, représentent un risque d’électrocution si le chat ou le chien les « grignote ». Raison de plus pour les en éloigner ;

 Vous aimez les boules de Noël ? Placez-les suffisamment en hauteur sur le sapin, pour que ni le chien ni le chat ne puisse les atteindre. Et par prudence, n’achetez pas de boules en verre. En effet, si malgré vos précautions, votre animal risque de se blesser en les prenant dans sa gueule ;

 Les cheveux d’anges et autres guirlandes brillantes, attirent l’œil… de tous. Y compris celui de vos compagnons à quatre pattes. Pour qu’ils ne jouent pas avec et ne les avalent pas, abstenez-vous d’en mettre ou placez-les très en hauteur sur le sapin. La neige artificielle pour sa part, est très toxique pour les animaux… comme pour les humains. Evitez donc simplement, d’en utiliser ;

 Enfin, les cadeaux sont traditionnellement placés sous le sapin. Pour les protéger d’une attaque canine ou féline, attendez le dernier moment pour les installer. Ensuite, laissez votre animal dans une autre pièce pendant le réveillon. Si vous souhaitez qu’il participe à la fête, changez donc la tradition. Posez les cadeaux sur une table.

 

Et pourquoi ne pas offrir à votre compagnon un cadeau bien à lui ?

 Pour votre chat, il suffira d’utiliser un peu du papier d’emballage froissé pour l’amuser. Si vous avez un chien, préférez des os achetés en animalerie, ou des personnages en caoutchouc résistant ou en latex.

SourceUn chien pour les nuls de Gina Spadafori et Catherine Collignon, Fondation 30 millions d’amis, 300 pages, 11,90 euros

Publié dans CHAT, CHIEN | Pas de Commentaire »

Chiens et Chats de l’automne

Posté par othoharmonie le 20 janvier 2013

 

L’automne est arrivé tout récemment… et avec lui le début des intempéries, les variations de température et les jours qui raccourcissent. Cela vous porte un peu sur le moral ? C’est naturel mais… figurez-vous que nos compagnons à quatre pattes eux aussi, sont sensibles à ces changements saisonniers. Tiques, problèmes articulaires, teigne… durant l’arrière saison, les risques pour votre chien ou votre chat ne manquent pas.

 

Tiques et puces

Chiens et Chats de l'automne dans CHAT chien6Les balades printanières et estivales, c’est sûr, sont propices à une infestation par les puces ou les tiques. N’allez pas croire pourtant, que l’arrivée de l’automne signifie que tout danger soit écarté. Ainsi durant la belle saison, « les parasites pondent des œufs dans les rainures de parquets et les tissus de la maison » explique le site Internet de la Fondation 30 millions d’amis. « Une fois le chauffage remis en route, la chaleur favorise leur éclosion et leur développement ». Un traitement antiparasitaire… de la maison, et une poursuite de la protection de vos animaux, peuvent donc s’avérer nécessaires.

 

Gare à la teigne !

Même si cette maladie se contracte essentiellement en été, au contact d’autres animaux, les symptômes apparaissent à partir du mois d’octobre. Soyez donc attentifs à la moindre petite lésion arrondie, sur la peau de votre animal. Il n’existe pas de traitement préventif. Des lotions que vous appliquerez localement, sont tout-à-fait efficaces. N’hésitez pas en parler à votre vétérinaire.

Humidité et arthrose

L’automne est également une saison propice aux manifestations de l’arthrose. Et pas seulement chez les humains ! Même si cette pathologie affecte plus volontiers les animaux âgés, la baisse des températures et l’humidité aidant elle peut également concerner les chiens et chats dès l’âge de 5 ans. Comme chez l’homme, les articulations se font alors plus douloureuses. Lorsque vous sortirez votre compagnon à quatre pattes, n’hésitez pas à le faire marcher avant de le faire courir. Ses articulations se réchaufferont ainsi en douceur. Et puis… un pull sur le dos de votre animal peut aussi s’avérer utile, s’il l’accepte.

Quand les poils tombent

En automne, la plupart des chats muent. En faisant leur toilette, il se peut qu’ils avalent des boules de poils. C’est vrai, cela leur arrive tout au long de l’année. Durant la période de la mue le phénomène est tellement amplifié qu’il peut provoquer la formation de trichobézoards, avec vomissements ou irritations gastriques. Redoublez donc de vigilance.

Attention aux yeux

Toujours selon la Fondation 30 millions d’amis, « lorsque les jours raccourcissent, la lumière diminue et cela modifie la densité du cristallin. Les animaux voient moins bien, ce qui peut se traduire par des réactions d’appréhension. Une visite chez un spécialiste permettra de détecter une éventuelle fibrose cristallinienne, ou une cataracte, et de soigner cette anomalie ».

 

Source : Fondation 30 millions d’amis, consultée le 6 octobre 2011

Publié dans CHAT, CHIEN | 1 Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello