• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 14 janvier 2013

Le Héron et symbolisme

Posté par othoharmonie le 14 janvier 2013

 

Le Héron et symbolisme dans HERON heron-rSelon les différents continents et pays, le Héron est symbole de force, de pureté, de patience et de longue vie en Chine, alors qu’en Afrique, il parle avec les Dieux. Les Egyptiens honorent cet oiseau en tant que créateur de la lumière, et les Amérindiens font de lui le symbole de la sagesse.Considéré comme un signe de chance chez les Iroquois, le Héron est finalement reconnu comme un expert de la chasse et de la pêche.Ces deux qualités sont communes aux espèces de la Famille des Ardéidés, et de plus, ces oiseaux sont beaux, gracieux et élégants.

 La famille des Ardéidés appartient à l’ordre des Ciconiiformes et regroupe hérons, aigrettes, butors, bihoreaux, blongios, crabiers, onorés et le savacou huppé.Hérons et aigrettes sont des oiseaux de taille moyenne ou grande, caractérisés par un long cou, de longues pattes, une queue plutôt courte et des ailes larges. Le long bec en forme de dague, permet à ces oiseaux de tuer des proies aquatiques, mais aussi des petits mammifères et des reptiles. Selon l’espèce, le plumage varie du blanc pur au noir, en passant par des gris, bleus, ou bruns plus ou moins foncés. Les butors et les bihoreaux sont différents avec un corps plus rondelet et un cou plus court. Les butors présentent un plumage cryptique adapté à leurs habitudes. Le Savacou huppé fait partie du groupe des bihoreaux et présente un bec large et robuste, adapté à sa manière de se nourrir en utilisant ce bec comme une cuillère.

Publié dans HERON | Pas de Commentaire »

Bénou, l’apparence du Héron

Posté par othoharmonie le 14 janvier 2013

 

Bénou, dans la mythologie égyptienne, est l’oiseau représentant l’âme – le  – de  qui le précède dans la barque solaire. Comme Rê, l’oiseau Bénou était adoré à Héliopolis où on le trouve également lié à Atoum, le dieu du soleil couchant. Le livre des morts dit : « Je suis l’Oiseau Bénou, l’Âme/cœur de , le Guide des Dieux vers le Douât ».

Bénou, l'apparence du Héron dans HERON heron-bennu_bird.svg_Il était associé à la crue du Nil, à la résurrection et au Soleil. Du fait de sa relation à la création et au renouveau, il était relié au calendrier. Le temple de Bénou était réputé pour les systèmes de comptage du temps qu’il recelait.

En astronomie, il était associé à la planète Vénus.

Parmi ses titres on trouve, « celui qui est venu à l’existence par lui-même », ou « seigneur des Jubilés ».

Durant l’Ancien Empire, le Bénou était représenté sous l’apparence d’une bergeronnette printanière couronnée de l’Atef - coiffure d’Osiris - ou du disque solaire. À partir du Nouvel Empire, il prit l’apparence d’un héron cendré, parfois d’un héron pourpré. Il est parfois aussi représenté comme un aigle au plumage rouge et or. En de rares occurrences, il apparaît comme un homme à tête de héron vêtu de bleu ou de blanc et portant un long manteau transparent.

Selon le mythe, le Bénou s’était créé de lui-même à partir d’un feu consumant l’un des arbres situés dans une des enceintes du temple de . D’après une autre version, il avait jailli du cœur même d’Osiris. Il vivait sur la pierre benben ou sur le saule sacré d’Héliopolis. Le mythe le plus répandu fait du Bénou un oiseau mystérieux, qui n’apparaît aux hommes que tous les cinq cents ans à Héliopolis à l’occasion de sa mort et de sa résurrection qui marque ainsi le cycle du temps.

Pour les Grecs, il devint le Phénix (phoinix) dont le nom vient peut-être du verbe égyptien wbn qui signifie « briller », « étinceler » et « naître » concernant le Soleil.

Une espèce de grand héron, maintenant éteinte, se trouvait jusqu’à une époque relativement récente en péninsule arabique. Il se peut qu’elle ait été à l’origine du Bénou, et de ce fait fut appelée ardea bennuides.

Publié dans HERON | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello