• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 12 janvier 2013

Le Peuple des Fourmis 1

Posté par othoharmonie le 12 janvier 2013

Bonjour !  Il est bien rare que quelqu’un se penche sur nous, les petites ouvrières noires !…  Nous avons donc décidé de venir à vous afin de vous livrer nos nombreux cadeaux…Le Peuple des Fourmis

Le Peuple des Fourmis 1 dans FOURMI fourmi-marron Bonjour !  Il est bien rare que quelqu’un se penche sur nous, les petites ouvrières noires !…  Nous avons donc décidé de venir à vous afin de vous livrer nos nombreux cadeaux.  Nous avons autant de qualités, de cadeaux, que de pattes !  Nous sommes des Êtres pratiques, reliés entre nous par une cohésion remarquable.  Oups, mine de rien, nous venons de vous livrer un de nos plus grands attributs : le travail de groupe.  Nous sommes, je crois, reconnues dans votre monde pour cette faculté.  Pour nous, fonctionner en groupe n’est pas une obligation sociale dictée par l’extérieur mais une chorégraphie, une danse d’apparence parfois chaotique, parfois fluide, mais toujours organisée.  Notre capacité à œuvrer en tant que groupe nous procure des sensations très agréables. 

 Chacune d’entre nous est reliée par une énergie de groupe à la fois globale et spécifique. 

 Nous communiquons télépathiquement et nous sommes sensorielles : nous sentons les vibrations des mouvements, des déplacements d’autrui. Grâce à nos antennes, nous captons des ondes de mouvements pour la plupart fort agréables !  Lorsque nous réussissons une tâche et aussi pendant que nous l’effectuons, nous ressentons une sorte de profonde  satisfaction vibratoire dans nos petits corps car dans notre collectivité, notre interdépendance représente pour nous un facteur de joie.  Lorsque l’une d’entre-nous est blessée ou tuée, nous le ressentons toutes et cela crée une sorte de vide, nous mettant temporairement en état de déséquilibre.  C’est la fonction de notre reine de « décider », si je peux employer ce terme, laquelle d’entre-nous prendra la place de la fourmi disparue. 

 La reine, en plus d’être celle qui crée la vie, agit comme une antenne reliée à la conscience de groupe qui nous guide, nous unit, nous procure la nourriture psychique ainsi que les sensations agréables que nous éprouvons.  Chaque Être de la nation animale possède une âme individuelle et une conscience (deva) qui régit son espèce.  Toutefois, contrairement aux animaux plus gros, les fourmis et les insectes n’ont pas d’âme individuelle; elles ont une âme de groupe car nos petits corps seraient incapables de supporter la présence très réelle d’une âme individuelle. 

Notre organisation, en tant que collectivité, est donc le  pivot de ce que nous sommes venues expérimenter et incarner.  Lorsque des Êtres sont inter-reliés énergétiquement comme nous le sommes, la collectivité devient alors un facteur d’évolution très puissant. 

 Le défi pour la race humaine est de retrouver la force d’une connexion à titre de groupe, de communauté ou de collectivité, sans pour autant perdre leur individualité.  Chez les fourmis, l’individualité existe mais de façon moindre.  Une de nos grandes qualités et un autre cadeau que nous aimerions vous donner est notre force physique.  Nous sommes capables de soulever plusieurs fois notre poids (minime) et de traîner des objets et de la nourriture sur de longues distances sans nous fatiguer.  Avouez que c’est quand-même remarquable pour des Êtres si petits !  Cette force nous est attribuable à la façon dont est constitué notre corps et aussi, encore une fois, à notre connexion avec les autres membres de notre fourmilière, voire dans certains cas, notre connexion aux membres de notre espèce.  Notre corps est  fait sur le long et possède six pattes qui nous donnent force et stabilité.  De plus, en étant reliées à notre énergie de groupe, notre force est décuplée.  Intéressant, non? 

Pour nous, il n’y a rien qui ne peut être accompli par notre volonté commune.  Nous sommes capables de réussir les plus ambitieux projets grâce à notre persévérance et notre vision commune.

  Voici un autre cadeau pour vous : la persévérance.  Votre vision de la persévérance est teintée de l’expérience que vous en avez et à ce titre, ce mot n’est peut-être pas le meilleur pour décrire la qualité dont nous parlons.  Dans notre persévérance, il n’y a aucune notion de temps, de durée, d’échec ou de réussite et certes, aucune sensation d’impatience.  Nous sommes tellement connectées aux rythmes naturels de votre vie et à notre appartenance à la collectivité que le temps, tel que vous le vivez, n’existe pas pour nous.  Nous vivons une suite de moments baignés par la douceur de l’appartenance et la satisfaction innée du travail organisé.  Travailler ou plutôt œuvrer est pour nous une façon d’être !  Ceci nous permet d’accomplir des merveilles architecturales, de nourrir  toute notre colonie et de voyager sur de grandes distances, lorsque c’est nécessaire. 

 Donc, nous sommes persévérantes selon vos critères d’observation car le résultat n’est pas notre but premier.  Seul le cheminement compte car nous baignons dans une sorte de tranquillité naturelle.  Pour nous, ce que nous faisons n’est jamais complètement terminé. 

 Nous ne pouvons sentir de frustration face à un travail inachevé car nous n’avons d’autre but que d’œuvrer ensemble, pour le bien de notre collectivité et pour les sensations que nous ressentons.

 Notre plus grande joie nous est donnée par notre attention au détail, ce qui est un autre de nos cadeaux.  Nous sommes des Êtres de minutie.  Nous aimons nous arrêter aux petits détails de façon à ce que tout soit bien fait, harmonieux et même esthétique, selon notre point de vue, bien sûr.  Nous aimons ce qui est en rondeur mais nous aimons aussi la pureté des angles droits.  Comme nous utilisons nos antennes pour nous déplacer et pour sentir les mouvements, nous créons notre environnement de manière à ce que la transmission de nos ondes corporelles et télépathiques soit facilitée. Les alvéoles, les rotondes, les cavernes sont des formes qui remplissent bien ces fonctions.  (à suivre…)

 Source : http://www.communication-animal.net

 

Publié dans FOURMI | Pas de Commentaire »

Le Peuples des Fourmis 2

Posté par othoharmonie le 12 janvier 2013

 

Le Peuples des Fourmis 2 dans FOURMI 200px-Camponotus_sideview Nous, du peuple des fourmis, avons une compréhension innée et une mémoire collective de la géométrie sacrée.  Les formes architecturales que nous privilégions provoquent en nous différents types de résonance et facilitent nos échanges de toutes sortes.  Notre langage, contrairement aux vôtres, est d’une grande simplicité car nous communiquons entre nous avec des formes géométriques.  Parfois, nous utilisons aussi quelques couleurs pour nuancer les significations des formes géométriques mais, fait à noter, nous n’entendons pas les sons proprement dits puisque nous n’avons pas d’oreilles ou de tympans.  Au mieux, les sons autour de nous sont perçus comme des vibrations et captés par nos antennes et notre corps.  Notre corps est très sensible et perméable aux ondes environnantes. Vous est-il possible d’envisager le fait de communiquer avec des formes géométriques ?  C’est pourtant ainsi que nous vivons sur cette planète.

 Nous sommes conscientes que notre organisation sociale est bien différente de la vôtre. 

 Nous vous encourageons fortement à observer le modèle de société que nous vous offrons et à reconnecter avec la puissante énergie de la collectivité.  Mentalement, beaucoup d’entre vous savez que nous sommes tous reliés, que nous sommes tous UN. 

 Mais jusqu’au jour où vous l’expérimenterez tangiblement, où vous sentirez l’incroyable douceur et l’incomparable force d’amour qui unit les Êtres de toutes races et espèces, vous serez maintenus dans l’illusion de la séparation.  Les Êtres humains ont un ego à partir duquel ils expérimentent l’individualisation, la séparation et le retour vers l’union en toute chose.  Les animaux n’ont pas d’ego donc, nous du peuple des fourmis aimerions réveiller en vous l’expérience de la collectivité vraie et de la joie que l’on vit comme un présent sans fin.  La force de la collectivité est toujours présente autour de vous, en vous et en chaque Être.  À vous de la découvrir !

 Nous unissons nos voix silencieuses pour vous saluer et vous souhaiter bonne route sur le chemin extatique du retour à vous-même.  Vous êtes tous connectés, amis humains ;  découvrez-en la joie, la force au lieu d’en expérimenter les contraintes.  Ceci est notre plus grand cadeau !

 Paix et Amour. (FIN)

 Source : http://www.communication-animal.net

 

Publié dans FOURMI | Pas de Commentaire »

Fourmis qui parlent aux humains

Posté par othoharmonie le 12 janvier 2013

 

Fourmis qui parlent aux humains dans FOURMI fourmi-noireDans la province de Taishû en Chine, un homme très pieux faisait ses dévotions du matin quand une belle femme apparut. Elle lui dit « Je ne suis pas une femme mais une déesse. Je veux récompenser tes prières. Connais-tu le langage des fourmis ? ».

Le pieux répondit qu’il n’était qu’un ignorant de bas rang. La déesse sourit, elle prit un bâton d’encens dans la boîte et le pointa vers les oreilles du monsieur en lui disant « Maintenant, cherche des fourmis, écoutes ce qu’elles disent et tu en tireras parti. Mais surtout le leur fait pas peur et ne les vexe pas. » Sur ce, elle disparut.

Notre homme sortit aussitôt. A peine eut-il franchi le seuil de sa porte qu’il aperçut deux fourmis sur une pierre supportant un des piliers de la maison. Il s’arrêta et écouta ; il fut très étonné de les entendre parler et de comprendre ce qu’elles disaient : « Essayons de trouver un endroit plus chaud » proposait l’une des fourmis. « Pourquoi un endroit plus chaud ? Cet endroit n’est-il pas agréable ? » demanda la seconde. « C’est trop humide et froid au-dessous » dit la première ; « Il y a un grand trésor enterré ici, et le soleil ne peut pas réchauffer le sol au-dessus. »

Puis les deux fourmis s’en allèrent.

L’homme aussitôt prit une pelle et se mit à creuser autour du pilier. Il trouva vite des jarres pleines d’or et devint riche.

 Par la suite, il essaya souvent d’écouter la conversation des fourmis mais n’y arriva jamais. La déesse lui avait ouvert les oreilles pour un seul jour.

 D’après le recueil de nouvelles de Lafcadio Hearn « Kwaidan. Stories and Studies of Strange Things ». ICG Muse, 2001. Ants, 159-181. Publication originale 1904.

Publié dans FOURMI | Pas de Commentaire »

Message de la Fourmi

Posté par othoharmonie le 12 janvier 2013

PATIENCE

Minuscule fourmi…
Ta patience s’étale dans le temps
Comme les sables infinis.

Puis-je apprendre à tes côtés ?
Ton exemple est-il trop sublime ?

La Fourmi peut transporter une feuille pendant des milles et des milles dans le seul but de la ramener à la fourmilière. En Afrique, quand la nourriture se fait rare, les Fourmis peuvent dénuder toute une forêt, même si ça doit leur prendre un an. La médecine de la Fourmi repose sur une stratégie de patience. Comme le Castor, la Fourmi bâtit ; comme le Blaireau, elle fait preuve de dynamisme ; comme l’Élan, elle a de l’endurance ; le souci du détail, comme la Souris et le sens du dépouillement, comme le Dindon.

Message de la Fourmi dans FOURMI fourmi11Au sein de la fourmilière, chaque Fourmi a l’esprit d’équipe ; elles travaillent toutes d’un seul élan pour la reine et la colonie. Le sacrifice de soi est bien connu. Mais, au-delà de tout, la Fourmi est patiente.

Les Fourmis sont des citoyennes actives et intéressées au bien de la communauté ; elles peuvent saisir ce qui sera le mieux pour l’avenir de leur ville. Ce sont des planificatrices, comme l’Écureuil ; elles se contentent de voir leur rêve se réaliser petit à petit. Dans la société actuelle, c’est une qualité bien rare.

Dans le désert, une variété de Fourmis creuse un trou conique dont la pointe se trouve vers le bas. Puis, la Fourmi se cache et attend patiemment qu’un insecte, ne se doutant de rien, y tombe. Comme le sable s’écroule, la proie se retrouve au fond, devant les mâchoires grandes ouvertes de la Fourmi.

La patience est récompensée !

Les Fourmis savent espérer une douce victoire au bout du compte. Elles ne s’inquiètent jamais de « devoir s’en passer » si elles arrivent trop tard. Quand ce qu’elles cherchent est épuisé, elles sont certaines que quelque chose, d’égale valeur ou encore meilleur, sera disponible.

Si vous jouissez de la médecine de la Fourmi, vous mangez lentement et posément; vous êtes satisfait de savoir que « ce dont vous avez besoin se manifestera avec le temps ». Cette assurance est bénéfique. Elle démontre votre confiance dans la providence de l’Univers.

Si la Fourmi s’est aventurée dans votre tirage, il est grand temps de démontrer patience et confiance dans certaines situations de la vie. Vous avez peut-être oublié que vous recevrez toujours ce qu’il vous faut au moment où vous en aurez le plus besoin. Si cela n’apparaît pas à l’horizon ou derrière la fourmilière voisine, vous devrez peut-être utiliser certaines stratégies. Comment pouvez-vous mettre en oeuvre votre puissance de création jusqu’à ce que « cela » arrive – peu importe ce que « cela » veut dire pour vous en ce moment.

La Fourmi travaille au bien commun. Et vous ? Si oui, soyez assuré que tout le monde souhaite aussi votre bien et que « cela » se réalisera.

À L’ENVERS :

Atta mexicana 0017b L.D.jpgAttention ! Une mauvaise surprise vous attend ! Si vous êtes trop pressé, vous deviendrez une proie facile pour ceux qui ne travaillent pas au bien de l’humanité tout entière. Avides d’argent et de pouvoir, ces personnes profitent de la peur et de l’impatience de ceux qui oublient la loi naturelle et tribale. C’est de l’argent facilement gagné ! Si cet avertissement s’applique à vous, soyez alerte et méfiez-vous des profiteurs.

En sens contraire, la Fourmi enseigne également à faire confiance à la loi naturelle. Si vous le faites, l’harmonie suit toujours. Votre impatience ne vous mènera qu’à l’étourderie, ce qui attirera le Coyote ; celui-ci sabotera vos plans d’avenir si vous laissez la panique l’emporter sur votre sensibilité rationnelle. Fiez-vous plutôt à la volonté du Grand Esprit et ne transformez pas les fourmilières en montagnes insurmontables !

Publié dans FOURMI | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello