• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 14 décembre 2012

Lorsqu’un chat est agressé

Posté par othoharmonie le 14 décembre 2012

Comprendre le processus d’agression vous permettra de « travailler » avec votre chat pour éviter les situations où il pourrait devenir agressif. Castrer les mâles avant qu’ils atteignent l’âge adulte se révèle souvent nécessaire pour diminuer les risques d’agressions.

Il existe une réelle différence entre la simulation d’une agression et une agression réelle qui sera vraiment problématique. Simuler une agression est un comportement normal chez les chatons qui ont plus de cinq semaines d’âge, puisqu’ils deviennent des chasseurs indépendants et s’exercent ainsi pour être capables de subvenir à leurs besoins et devenir indépendants.

Lorsqu'un chat est agressé dans CHAT 320px-Submissive_catChez les chats domestiques, ce stade d’agression au cours du développement apparaît nécessairement, même si votre chat n’a jamais à chasser pour obtenir son dîner ! En plus de l’agression simulée, vers l’âge de quatorze semaines les chatons commenceront au même âge à découvrir le rôle du combat social, qui est encore un résidu de l’aptitude à apprendre la survie et déterminera quels mâles s’accoupleront avec succès aux femelles, en raison de leur domination physique.

Un chaton qui est impliqué à la fois dans le combat social simulé ou dans une agression de chasse simulée se cachera ou se couchera, puis bondira sur vous et se frottera contre vos pieds ou vos chevilles ou vous mordillera, puis se sauvera.

En revanche, si vous ne prenez pas l’initiative d’y mettre fin, ce comportement se développera au fil du temps jusqu’à devenir un sérieux problème lorsque le chat arrive au terme de sa croissance et qu’il s’attaque à vos pieds lorsque vous passez.

L’agression peut être déclenchée par des situations spécifiques qui peuvent avoir lieu au sein de la maison. À l’état sauvage, les chats répondent aux bruits soudains, se sentent pris au piège et acculés avec un choix à faire entre se battre ou fuir.

Dans la plupart des cas, un chat s’enfuira s’il est effrayé, cependant s’il ne peut s’échapper il aura recours à l’agression. Ce type d’agression peut être évité en restant à l’écart et en donnant au chat le temps et l’espace pour retrouver son calme et la possibilité de se retirer.

Cependant, il existe certains chats qui sont plus agressifs de nature. Il peut s’agir soit de chats qui ont été maltraités, de chats sauvages qui ont été partiellement apprivoisés ou domestiqués après leur maturité, ou encore de chats malades ou blessés. Cela peut également venir aussi d’un besoin de s’affirmer et de se sentir le chat le plus fort. Ce comportement d’agression est donc relatif au statut et peut causer de graves blessures aux gens, aux autres animaux de compagnie et même aux autres chats de la maison.

Signes et Signaux d’Agression

Les chats semblent parfois avoir des symptômes bipolaires dans leur comportement. Ils peuvent être assis sur vos genoux et avoir l’air satisfait, et la seconde d’après vous prendre un doigt entre leurs dents et planter leurs griffes dans votre jambe.

Ce type de changement instantané d’un état calme à un état agressif est plus fréquent dans le cadre d’une agression relative au statut, où le chat veut vous faire savoir qu’il ou elle est le patron.

Chez la plupart des chats, les signes annonciateurs de l’agression impliquent les mouvements corporels, les vocalisations et un changement général du comportement. Comme mentionné plus haut, la plupart des chats essaieront de s’échapper au moindre signe d’ennui, et ne choisiront pas d’eux-mêmes d’engager un combat avec un autre animal ou une personne.

Mais si un chat se sent acculé ou pris au piège, observez alors les signes qu’il transmet en plaçant ses oreilles vers l’arrière de la tête tout en émettant des sifflements et en crachant. Les pupilles du chat sont largement dilatées, la queue dressée droit vers le haut et le dos arrondi et hérissé comme un vieil écouvillon !

Les chats peuvent également indiquer leur non-satisfaction par des mouvements de queue aboutissant finalement à un comportement agressif. Une queue qui se balance doucement tend à indiquer un chat heureux, détendu et satisfait tandis qu’une queue fouettant l’air ou juste le bout de la queue faisant des allers et retours indiquera que le chat en a assez de la situation du moment.

Les chats ronronnant qui arrêtent brusquement de ronronner ou passent du miaulement à une vocalisation plus aiguë, à un grondement ou même à un hurlement indiquent également qu’ils sont à bout de patience.

Un ronronnement satisfait est un son très profond, très ronflant, qui semble provenir du plus profond de leur poitrine ou du centre de leur corps ; à l’opposé, un grondement ou un sifflement de non-satisfaction émane de l’arrière de la gorge.

Une agression contre d’autres chats ou d’autres animaux est souvent similaire à une agression provoquée par la surprise. Le chat essaiera de faire le dos rond, de hérisser ses poils et d’avoir l’air aussi féroce que possible pour espérer amener l’autre animal à prendre peur et à s’enfuir.

Une fois que le chat bascule en « mode attaque », il peut causer beaucoup de dégâts et il vaut mieux éviter de s’interposer au cours du combat entre deux chats ou entre un chat et un chien. En dernier recours, distrayez les animaux par un bruit sonore ou un jet d’eau et ensuite mettez-vous entre eux.

Poser ses mains sur ou entre deux animaux qui se battent est un vrai risque qui peut aboutir à des blessures sérieuses, même si dans des conditions normales, ces animaux ne vous attaqueraient jamais de la sorte.

Corriger le comportement agressif

chatons dans CHATLes chatons apprennent avec leurs mères et leurs compagnons de portée que s’ils sont trop brutaux, ils seront corrigés, ou qu’ils n’auront plus personne avec qui s’amuser.

Corriger le comportement agressif chez les chatons nécessite des humains le respect de ces mêmes règles. Lorsqu’un chaton commence à montrer tout type de jeu agressif, arrêtez simplement de jouer. Vous pourriez également faire un « ouch » ou un « non » vif lorsque le chaton mord ou utilise ses griffes.

Donnez immédiatement un jouet au chat et permettez-lui de comprendre que les jeux brutaux sont acceptables avec les jouets, et non avec les gens. Il est inutile de donner une tape au chaton ou de le prendre par la peau du cou pour le secouer, même si vous l’avez entendu dire ou lu. Cela ne ferait qu’augmenter la résistance du chat et lui confirmer que l’agression est un registre de conduite possible dans ses interactions avec les hommes.

Si le chaton ne réagit pas à un « non » vif et vous ignore, vous pouvez utiliser un vaporisateur contenant de l’eau propre et diriger un petit jet vers le nez du chaton lorsqu’il devient agressif. N’utilisez pas l’eau comme un jouet ou pour taquiner le chat, et utilisez-la uniquement quand cela se révèle nécessaire.

Les chats matures sont plus agressifs soit parce qu’ils sont effrayés, soit parce qu’ils sentent qu’ils sont les « patrons » à la maison.

À l’opposé, si votre chat est trop timide, une socialisation accrue avec un supplément de caresses peut avoir des effets positifs. Lui faire sa toilette ou lui accorder de l’attention pourrait aider à résoudre le problème.

Si le comportement de votre chat a changé de caractère à la suite d’un déménagement ou d’un changement important intervenu dans la maison, essayez de lui trouver un endroit privé, calme et laissez-lui le temps de s’adapter à son nouvel environnement.

Quant aux chats agressifs qui ont besoin d’être contrôlés, ils ne devraient seulement être câlinés ou recevoir de l’attention que lorsqu’ils se comportent bien. Aux premiers signes d’agressivité, éloignez-vous, ne poussez pas ou ne frappez pas le chat, cela déclencherait l’attaque du chat.

Une pulvérisation d’eau pourrait en revanche se révéler plus efficace pour éloigner le chat dans cet état. Une fois qu’il ou elle sera de nouveau calme, offrez-lui une friandise et évitez les câlins jusqu’à ce qu’il ou elle revienne vers vous. Écourtez un peu le temps de vos câlins et gardez le contact sous contrôle.

Publié dans CHAT | Pas de Commentaire »

Peut-on dresser un chat ?

Posté par othoharmonie le 14 décembre 2012

 

Une fois que vous avez compris votre chat et êtes capable de déterminer l’humeur dans laquelle il se trouve, mais aussi s’il est coopératif et prêt à passer du temps avec vous de manière active, l’étape suivante consiste à essayer ce que peu de propriétaires de chats font, à savoir, commencer avec lui un programme d’entraînement.

En peu de mots, oui c’est possible ! Il est important de ne pas chercher à dresser le chat de la même façon que vous le feriez avec un chien.

Peut-on dresser un chat ? dans CHAT chat1-300x233Vous n’obtiendrez pas le même degré d’obéissance et de réponse à vos ordres, cependant les chats sociables qui aiment recevoir l’attention humaine sont plus faciles à dresser, surtout si vous êtes patient,  et avez un bon sens de l’humour ainsi qu’un bon matériel d’entraînement et des friandises savoureuses pour chats…

Le dressage premier d’un chat ressemble beaucoup à l’éducation d’un très jeune enfant. Vous ne vous attendez pas à ce que les enfants sachent immédiatement comment attacher leurs chaussures ; mais vous les félicitez pour avoir trouvé leurs chaussures, pour les avoir portées et ensuite, progressivement vous avancez vers les étapes suivantes jusqu’au laçage.

Entraîner un chat en récompensant les approximations successives est également la meilleure méthode. Vous modelez ainsi littéralement le comportement qui lui permettra de se rapprocher encore et encore de ce que vous désirez. Il ne s’agira pas pour autant de demander au chat de répéter un même comportement plusieurs fois en une seule séance.

Contrairement aux chiens, les chats feront une chose une fois, puis, après avoir obtenu leur récompense, ils seront prêts à faire quelque chose d’autre, selon leur choix. Les entraînements répétitifs ne sont pas une bonne option de travail pour faire progresser votre chat.

Les chats peuvent être entraînés pour suivre plusieurs ordres basiques et le plus facile d’entre eux est l’ordre « viens ». Les chats apprendront facilement le son de leur nom et viendront quand vous les appellerez, même s’ils sont occupés à faire autre chose. De plus, les chats sont très intelligents et apprendront rapidement une variété de mots incluant « cadeaux », « dîner » et « dehors ».

Apprendre à votre chat à s’asseoir, se coucher et même rapporter quelque chose n’est pas non plus difficile, cependant, vous devez prendre en compte la personnalité de votre chat. Les chats peuvent être entraînés à marcher en étant tenus en laisse ou même à être attachés dans votre jardin, bien qu’ils ne doivent jamais être attachés sans surveillance, puisqu’il existe toujours un risque…

Un entraînement récompensé de manière positive

Il existe une bonne manière de réussir à entraîner avec succès votre chat, c’est de vous concentrer sur ce qu’il ou elle fait bien et d’ignorer simplement ses échecs.

Si vous pratiquez un dressage de type négatif en ayant recours à la punition, votre chat se désintéressera tout simplement de la session d’entraînement et vous serez laissé en plan avec une poche pleine de friandises tandis que votre chat vous boudera !

L’entraînement récompensé positivement, en utilisant les principes basiques du NILF, est vraiment la meilleure option de travail avec votre chat. Le NILF (Nothing In Life is Free) ou « Rien N’est Gratuit Dans la Vie » est utilisé pour travailler avec presque tous les types d’animaux et cela fonctionne également bien avec les gens.

Cette méthode d’entraînement positif nécessite que le dresseur demande à l’animal, en l’occurrence le chat, de faire quelque chose avant d’obtenir ce qu’il veut : sa récompense. Le facteur clé de cet entraînement est que la récompense ou le cadeau doit être quelque chose que le chat aime énormément et qui est proscrit du régime alimentaire du chat excepté pendant les périodes d’entraînement.

Il peut s’agir de petits morceaux de poulet bouilli, de plats pour chat à l’arôme de thon ou autres cadeaux vendus en animalerie, ce sont les meilleures options puisqu’ils sont très petits et faciles à garder sur soi.

Ordres simples pour votre chat

Commencer à entraîner votre chat signifie que vous avez besoin d’observer le comportement de vos animaux domestiques. S’il accourt pour vous saluer à la porte, soyez sûr d’avoir un petit présent lorsque vous rentrez et appelez « Vient Minou » (en supposant bien sûr que le chat s’appelle Minou) au moment où vous entrez, puis donnez-lui son cadeau lorsqu’il vient vers vous et passez un peu de temps à la câliner et à jouer avec lui.

À ce moment, vous n’avez encore réellement rien « enseigné », le chat aurait agi de la même façon même si vous ne l’aviez pas appelé et si vous ne lui aviez pas offert une friandise. Cependant, elle commencera à associer un modèle de sons vocaux « Vient Minou » avec une action de sa part dont le résultat est pour elle une récompense savoureuse.

 dans CHATUne fois que vous avez répété ce processus plusieurs jours de suite, essayez d’utiliser le même ordre lorsque vous êtes dans une autre pièce, ayez avec vous une friandise pour chat et soyez prêt avec la récompense lorsque le chat arrive.

Si vous l’appelez au moment des repas ou lorsque vous êtes prêt à vous mettre dans votre fauteuil pour regarder un film, vous serez émerveillé de la rapidité avec laquelle le chat apprend et reconnaît l’ordre. Lorsqu’il vient chaque fois à votre appel, vous pouvez donner les cadeaux au hasard et ne pas en offrir à chaque fois.

Une fois que le chat répond à votre ordre, il est relativement facile de lui apprendre à s’asseoir à votre demande. La première étape consiste à l’appeler, mais cette fois ne donnez pas immédiatement un cadeau, tenez-le dans votre main, juste au-dessus et devant le nez du chat.

Quand il étirera sa nuque pour recevoir le cadeau, déplacez votre main en ligne droite vers le centre de sa tête, pile entre les oreilles. Ceci l’amènera à automatiquement faire aller et venir sa tête et le forcera à maintenir son arrière-train en position assise.

Aussitôt que vous voyez sa tête se pencher vers l’avant et vers l’arrière, dites « Assis Minou » et aussitôt que son arrière-train touche le sol, donnez le cadeau. Continuer à travailler de cette manière jusqu’à ce que le chat soit complètement assis ; rappelez-vous que ceci prendra plusieurs jours. Ne faites pas cela plus d’une ou deux fois à la suite : la répétition conduirait le chat à sauter sur le cadeau avec ses pattes avant.

Bientôt, votre chat viendra vers vous et s’assoira automatiquement. Vous pouvez ensuite lui demander de s’asseoir dans d’autres pièces et à d’autres moments, assurez-vous juste d’avoir un cadeau sous la main et de lui faire beaucoup d’éloges lorsqu’il agit comme vous le souhaitez.

Pour aller au-delà du stade « assis », faites asseoir le chat, puis tenez le cadeau juste au-dessus de sa tête. Lorsqu’il l’atteint avec ses pattes avant, vous pouvez donner l’ordre « debout » ou « fais-le beau » et lui offrir le cadeau.

Pour enseigner la commande « couché », commencez à partir de la position assise, et ensuite mettez un cadeau entre vos doigts juste devant le chat sur le sol. Il se glissera sur le sol, donnez-lui sa récompense et ensuite, s’il l’aime, frottez ses flancs et son ventre. Avec une bonne association entre le frottement du ventre et le cadeau espéré, vous pourrez même l’amener à se retourner !

Enseigner à votre chat est une expérience gratifiante, mais rappelez-vous que l’entraînement doit être fait lorsque tout est calme et que vous et le chat êtes d’humeur pour cela.

 

Publié dans CHAT | Pas de Commentaire »

Chats médiums

Posté par othoharmonie le 14 décembre 2012

Les chats : d’authentiques médiums !

Marie Hélène Dourte

Chats médiums dans CHAT collage_of_six_cats-02Tout le monde s’accorde à dire que les chats sont médiums. Ils ont cette faculté de voir ce qui est invisible à nos yeux de chair. Mais tout d’abord, qu’est-ce qu’un médium ? On pourrait donner la définition suivante : « un médium est un être sensible à des influences ou à des phénomènes non perceptibles par les cinq sens. Les médiums sont ainsi capables de percevoir les manifestations de l’au-delà ou des esprits »…

Alors, votre chat est-il médium ? L’avez-vous déjà surpris en train de regarder en l’air et de suivre du regard avec insistance ou parfois avec méfiance  « quelque chose ou quelqu’un » d’invisible ? L’avez-vous déjà vu « souffler », se fâcher contre « on ne sait quoi » ? Avez-vous déjà remarqué chez lui un comportement d’évitement systématique de certaines pièces de votre maison ? L’avez-vous déjà surpris en train de se tortiller de plaisir sous la caresse d’une main invisible ? Si votre réponse est affirmative, alors vous côtoyez sans le savoir peut-être, un authentique médium, un être qui a cette faculté de voir ce que vous ne voyez pas… Notez bien que TOUS les chats sont médiums mais à des degrés divers, bien entendu. Certains sont plus « doués » que d’autres, évidemment… C’est pareil chez nous, les humains, nous avons tous des facultés médiumniques développées ou à l’état latent…

Voici une histoire authentique qui nous est arrivée en 2010. Les deux « héros » en sont notre chat Zéphyr et une « entité » qui « passait » chez nous. Lisez plutôt…

Témoignage de Vincent :

Première partie

Il est aux alentours de 21 heures 30’ en cette soirée du mardi 30 mars 2010. Marie-Hélène, mon épouse, et moi-même sommes tranquillement installés, elle à la table de la cuisine, visionnant un film sur son ordinateur portable, et moi dans le salon-bureau regardant un documentaire sur la chaîne Arte. A un certain moment, je me lève de mon fauteuil afin d’aller chercher une boisson dans le frigo. A peine ai-je entrouvert la porte coulissante séparant le salon-bureau de la cuisine, que je me retrouve face à face avec notre chat Zéphyr en train de s’amuser avec ses jouets. Zéphyr, âgé alors de dix mois, est un chat extraordinaire, un médium doté de facultés étonnantes doublé d’un compagnon d’une extrême gentillesse.

Ce qui va alors se passer au moment précis où nous nous retrouvons l’un devant l’autre relève de l’insolite. A peine le chat m’a-t-il aperçu, qu’il change immédiatement de comportement ; ses pupilles se dilatent instantanément, son pelage se hérisse, il se place en position d’attaque, il souffle, et puis gronde comme nous ne l’avions encore jamais entendu faire. Devant une telle attitude, sous l’effet de la peur ma première réaction est de reculer d’un pas. Mon étonnement était tel que je n’ai pas compris tout de suite ce qui se passait. Mais Marie-Hélène a immédiatement interprété la situation ; elle a réalisé qu’une entité, une personne disparue, un fantôme en quelque sorte, était tout contre moi, un peu comme accolé à mon corps physique. Ayant « ouvert les yeux »,  j’ai demandé à cette personne de se détacher de moi et de retourner dans l’autre pièce afin de permettre au chat de se calmer. Aussitôt, ce dernier s’est désintéressé de moi pour continuer son manège en fixant par la porte restée entrouverte, quelqu’un ou quelque chose à l’intérieur du bureau. Comme Zéphyr ne se calmait toujours pas, j’ai moi-même réinvesti le bureau et après avoir soigneusement fermé la porte coulissante, j’ai demandé à l’entité, sans bien me rendre compte de la portée de mes dires, d’attendre un moment, que je m’occuperais d’elle un peu plus tard si elle avait quelque chose à me dire ou à me demander. 130px-Detalhe_nariz_Osk dans CHAT

La fin de la soirée s’est ensuite déroulée normalement, bien que Zéphyr, toujours sous le contrecoup de la frayeur, m’ait plus d’une fois regardé d’un œil torve, se demandant peut-être quelle mauvaise blague j’avais bien pu lui jouer. 


Pour les joindre :
mariehelene.dourte@scarlet.be ou vincent.cheppe4@swing.be

Publié dans CHAT | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello