Le Cheval au combat ?

Posté par othoharmonie le 12 octobre 2012

 

Au fil du temps on voit évoluer les armées, les méthodes de combats et les armures, aussi bien pour l’homme que pour son destrié. Une des habitudes que l’homme va changer est l’arrivée de la lance et de « la cavalerie lourde », au XIè siècle.

Le Cheval au combat ? dans CHEVAL 220px-farysRemplacant le glaive, la lance peut être projetée sur l’ennemi mais se garde également bien calée sous le bras, pointée droit vers l’attaquant à cheval, dans le but de le désarçonner. Car on préfère faire tomber l’ennemi pour réclamer une rançon, plutôt que de le tuer.

Mais cette méthode ne devient possible que lorsque que les étriers (arrivés au VIIIè siècle) et la selle profonde (Xè sicèle) sont réunis. Le cavalier et son cheval sont alors solidaires et leurs actions permettent un gain de puissance et d’impact non négligeable.

Pour conclure, un bon destrier devient un vrai allié. C’est pourquoi l’homme devait avoir une relation forte avec celui-ci dans le but d’instaurer la confiance. Il devait également faire en sorte que sa bête soit bien traitée. Plus une bête est belle et bien dressée, plus elle vaut cher et plus elle rehausse le caractère noble de l’homme. Comme quoi, un nabot pourrait obtenir du prestige, dressé sur 4 pattes, si le cheval a de la gueule : D Alors qu’un grand gaillard à pied, pourrait perdre de sa prestance…

Sources
http://www.linternaute.com/histoire/magazine/diaporama/06/musee-armee/armures/3.shtml
http://equilove.ch/le_monde_equus_shire.htm

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello