• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 8 octobre 2012

Zen, Shiatsu, Chevaux et spiritualité

Posté par othoharmonie le 8 octobre 2012

 

 

(livre) Le Mot de l’éditeur : Zen, shiatsu, chevaux et spiritualité

 Zen, Shiatsu, Chevaux et spiritualité dans CHEVAL 41dna3tutzl._sl500_aa300_

Après Initiation au shiatsu pour chevaux (Belin, 2003), Christelle Pernot nous propose, dans ce nouvel ouvrage, d’approfondir la conception chinoise de la santé, et de découvrir le bilan énergétique shiatsu appliqué aux équidés. Elle nous invite aussi à prendre conscience des éléments essentiels au bien-être équin en mettant en évidence le lien entre l’indice d’un déséquilibre énergétique et certaines caractéristiques physiques et/ou émotionnelles chez le cheval. Il s’agit donc de prévenir avant d’avoir à soigner en nous donnant les clefs indispensables pour déceler les premiers signes de mal-être, quels que soient la discipline ou l’âge de l’animal.

Par une démarche globale, respectueuse du corps, de l’esprit et de « l’âme » du cheval, le Zen Shiatsu (pratique élaborée par Maître Shizuto Masunaga) nous encourage à nous laisser guider par ces animaux, puissants traits d’union entre les énergies de la Terre et du Ciel, vers plus de conscience collective et écologique tout en nous invitant à une réflexion plus profonde sur la place des chevaux à nos côtés et tout particulièrement au côté des femmes…

Depuis quelques dizaines d’années, de nombreux équidés souffrent, en effet, de conditions de vie imposées par le monde (équestre) moderne (isolement, sédentarité, alimentation industrielle et/ou suralimentation, disparition de la biodiversité et pollution des sols et de l’eau, etc.) qui nient leurs besoins vitaux, ces besoins mêmes qui ont assuré la survie de l’espèce jusqu’à nous. Pratique de bien-être holistique, le Zen Shiatsu nous interpelle en tant que propriétaires, cavaliers, responsables d’équidés sur la notion de terrain et de sa préservation par la réduction des facteurs de stress physiologiques et émotionnels pour le cheval et met également l’accent sur notre propre hygiène de vie et de pensée.

Dans ce livre, au style clair et didactique, Christelle Pernot nous explique comment pallier au constat trop souvent fait d’un affaiblissement de l’énergie vitale du cheval, affaiblissement constaté chez des animaux de plus en plus jeunes. Véritable prise de conscience en matière de bien-être équin, cet ouvrage nous permet de prendre soin de nos chevaux dans le respect de leur physiologie, de leur éthologie mais également de leur individualité. Cette prise de conscience globale est une véritable invitation à adopter une attitude plus juste, plus consciente et responsable avec les autres (animaux et humains) mais aussi envers vous-mêmes.

Ce livre s’adresse aussi bien aux professionnels du monde équestre qu’aux amateurs.

Christelle Pernot est praticienne et formatrice en shiatsu équin. Elle organise des stages d’initiation et de formation pour la connaissance de cette pratique exceptionnellement bénéfique aux équidés (www.christellepernot.fr).

Elle est l’auteur d’un livre Initiation au Shiatsu pour Chevaux (éditions Belin) et d’un DVD du même titre (www.tagfilms-equitation.fr).

Publié dans CHEVAL | Pas de Commentaire »

Cheval de mer

Posté par othoharmonie le 8 octobre 2012

 

 Hippocampus hystrixLes hippocampes sont utilisés en herbologie traditionnelle chinoise et également vendus séchés aux touristes, ce qui entraîne à la fois une diminution drastique des populations et de la taille des spécimens restant (plus de 20 millions sont pêchés chaque année).

Leurs couleurs varient selon les espèces, celles-ci tournant autour de 220. Leur taille varie de 7 à 15 cm. Ils ressemblent au cavalier du jeu d’échecs. Leur durée de vie varie de 5 à 7 ans.

Leur petite couronne est presque aussi particulière à chaque individu que les empreintes digitales chez l’humain.

Avec leur corps cuirassé par une série d’anneaux osseux, les hippocampes se déplacent verticalement grâce à leur nageoire dorsale, qui bat à 20 Hz, donc de manière assez lente. Ils vivent le plus souvent attachés par leur queue préhensile à une algue ou une feuille de posidonie. Attendant en embuscade avec leur camouflage les petits crustacés, ils utilisent leur bouche comme un puissant aspirateur, ou plutôt, compte tenu de sa forme tubulaire, comme une paille. Ils les repèrent visuellement, grâce à des yeux bien développés et mobiles indépendants l’un de l’autre, et aspirent la proie en déplaçant brutalement un os dans leur bouche, ce qui provoque une dépression suffisante.

Publié dans CHEVAL | Pas de Commentaire »

Cheval mythique

Posté par othoharmonie le 8 octobre 2012

 

Fichier:LaMirage body07.jpgLe cheval a su gagner à jamais le cœur de l’homme. Ensemble, ils ont vécu une fantastique épopée qui, aujourd’hui encore, reste une flamboyante aventure. Aucun animal ne suscite autant la sympathie, l’admiration et l’attirance. Le cheval symbolise la puissance et l’élégance, la rapidité et l’intelligence. Il a inspiré de nombreuses légendes et mythes et constitue un des archétypes fondamentaux inscrit dans la mémoire de l’humanité.

Animal mythique et fabuleux, la licorne est symbole de pureté d’âme, d’amour, de puissance, de faste et de beauté. Elle est réputée protéger les justes, apporter une grande chance et réaliser les désirs du cœur. Elle incarne la force surnaturelle qui émane de ce qui est pur. L’imaginaire de l’Occident a projeté sur la licorne, tantôt belle et douce, tantôt cruelle et sauvage une image paradoxale et changeante, mais c’est le rêve qui a présidé à la naissance du mythe.

Le mythe de Pégase a été créé par les Grecs. Cheval ailé né du sang de Méduse tuée par Persée, il servit d’abord de monture à ce héros puis fut capturé par Bellérophon qui, grâce à lui, vint à bout de la Chimère, des Amazones et des Solymes. D’un coup de sabot sur l’Hélicon, demeure des Muses, Pégase fit jaillir la source Hippocrène où s’abreuvent les poètes. Il devint le symbole de l’inspiration poétique et de l’imagination créatrice.

Animal mythique et fabuleux, la licorne est symbole de pureté d’âme, d’amour, de puissance, de faste et de beauté. Elle est réputée protéger les justes, apporter une grande chance et réaliser les désirs du cœur. Elle incarne la force surnaturelle qui émane de ce qui est pur. L’imaginaire de l’Occident a projeté sur la licorne, tantôt belle et douce, tantôt cruelle et sauvage une image paradoxale et changeante, mais c’est le rêve qui a présidé à la naissance du mythe.

Publié dans CHEVAL | Pas de Commentaire »

Le Cheval d’Esope

Posté par othoharmonie le 8 octobre 2012

 

Du Cheval et du Lion.

Le Cheval d'Esope dans CHEVAL Esope_10_Ane_Cheval-442aa   Un vieux Lion ne pouvant plus chasser avec la même vitesse et le même succès, eut envie de manger un Cheval qu’il trouva en son chemin. Il s’avisa de contrefaire le Médecin, et de lui demander des nouvelles de sa santé. Le Cheval qui comprit à peu près la mauvaise intention du Lion, lui répondit qu’il ne se portait pas trop bien, et que depuis peu il s’était mis une épine au pied, dont il se sentait fort incommodé. Le Lion s’offrit sur-le-champ à la lui tirer. Le Cheval accepta l’offre et se mit en posture. Quand le Lion se fut approché pour tirer l’épine, le Cheval allongeant le pied frappa rudement le Lion au milieu du front, et se mit à fuir de toute sa force, laissant le Lion dans un état pitoyable et désespéré d’avoir manqué son coup.

Analyse des Fables d’Esope

Du Cerf et du Cheval.

  Le Cheval qui n’avait point encore été dompté par le mors ni par la bride, se plaignait un jour à un Paysan d’un Cerf qui venait manger l’herbe dans un Pré où il paissait, et le pria de l’aider à en tirer vengeance.  » Je le veux bien, dit le Paysan, à condition que vous ferez tout ce que je vous dirai.  » Le Cheval y acquiesça. Alors le Paysan profitant de l’occasion, lui mit sur le dos une selle et un mors à la bouche. Il monta dessus, et poursuivit le Cerf avec tant d’ardeur, qu’il l’atteignit et le tua. Le Cheval hennissait de joie, se voyant si bien vengé, et ne craignant plus les insultes du Cerf. Mais le Paysan qui connut combien le Cheval lui pouvait être utile dans la suite, au lieu de le mettre en liberté, le conduisit chez lui, l’attacha à une charrue, et le fit servir à labourer la terre.

 

Analyse des Fables d’Esope

Publié dans CHEVAL | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello