Traiter son jardin à la Coccinelle

Posté par othoharmonie le 26 août 2012

 

EN PDF A Partager

Traiter son jardin à la Coccinelle dans COCCINELLE 320px-Harmonia_axyridis_Coccinelle_asiatique_PupesQu’il s’agisse d’un ficus dans le salon, d’un potager avec ses tomates et ses herbes aromatiques ou de quelques bacs de géraniums sur le balcon, le jardinage concerne trois Français sur quatre. Et ces derniers ont souvent la main trop lourde sur les fongicides, insecticides et autres herbicides… En clair, tous ces « -cides » sont des pesticides, des tueurs de parasites. Les risques que leur utilisation entraîne pour la santé humaine, sont réels. Sans oublier non plus, la santé des animaux : « les pesticides sont responsables de la mort du quart des hérissons », précise ainsi Yann Lamy, chargé du Jardin de Noé pour l’association Noé Conservation.

Observer son jardin

« Passer du temps dans son jardin et l’observer, c’est la meilleure manière de détecter rapidement une invasion » soutient Thierry Riveri, jardinier professionnel à Saint-Ouen (93). « Pour contrer une petite attaque localisée de pucerons, coupez la branche infestée ou arrachez le pied malade. »

Des armes naturelles

Contre les mauvaises herbes, munissez-vous… d’une binette ! Voilà en effet une « arme » efficace, qui vous évitera de recourir à un herbicide.

Enfin, n’oubliez pas les prédateurs naturels. Ils sont vos amis. C’est le cas des coccinelles, qui adorent les pucerons. Mais elles ne sont pas seules dans ce cas. Musaraignes et grenouilles font facilement leur quatre-heures de quelques limaces ou escargots. Pour attirer ces alliés, laissez simplement en friche un petit bout de votre jardin…

Et si vous décidez quand même d’utiliser des pesticides, lisez bien le mode d’emploi pour ne pas en abuser. Protégez-vous correctement, et éloignez les enfants 

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello