• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 9 août 2012

Lynx dans les Alpes

Posté par othoharmonie le 9 août 2012

programme SCALP

 

Lynx dans les Alpes dans LYNX lynx07L’incertitude quant à l’avenir du lynx dans plusieurs régions des Alpes est à l’origine du projet SCALP (Status and Conservation of the Alpine Lynx Population), qui vise à regrouper les différentes populations de lynx vivant dans les Alpes. Des experts de tous les pays alpins surveillent le statut de l’animal et mettent au point des stratégies de gestion et de conservation de l’espèce à long terme dans les Alpes.

 

Pour que les populations de grands prédateurs soient viables, elles doivent disposer d’habitats étendus reliés entre eux. Elles sont sensibles aux modifications de l’habitat et à la diminution de leurs proies sur de grandes surfaces. Ce sont ces modifications qui, à l’instar de la chasse au lynx menée par l’homme, sont responsables de la disparition de l’espèce dans presque toute l’Europe centrale et occidentale au siècle passé.

Aujourd’hui, le lynx est protégé légalement dans la plupart des pays européens. L’homme semble exprimer ainsi sa volonté d’accepter le retour de cet animal autrefois tant haï. Mais ce ne sont pas quelques modifications de lois qui permettront de garantir la cohabitation du lynx et de l’homme. C’est précisément parce que le lynx a besoin d’un habitat étendu qu’il entre inévitablement en contact avec l’homme.

Les Alpes constituent l’une des plus vastes régions encore vierges d’Europe: 200 000 km2 de forêts, de pâturages et de sommets alpins. Mais c’est aussi le massif montagneux le plus exploité au monde, d’où la nécessité de disposer de concepts pour régler les conflits entre le lynx et l’homme.

L’incertitude quant à l’avenir du lynx dans plusieurs régions des Alpes est à l’origine du projet SCALP. Actuellement, les experts du SCALP, issus de tous les pays alpins, surveillent le statut du lynx dans les Alpes. Le SCALP a pour objectif de réunir les deux populations principales de Suisse et de Slovénie. Dans ce but, les experts ont mis au point une stratégie applicable à l’ensemble des Alpes, qui a été approuvée par le comité de la Convention de Berne en 2001. Il s’agit également de combler les lacunes de la recherche afin de dépassionner le débat opposant les chasseurs et la protection de la nature. L’avenir du lynx dépend en priorité de la recherche d’un consensus général sur les mesures de gestion avec la population locale.

L’arc alpin est extrêmement hétérogène d’un point de vue culturel; on y parle plusieurs langues et y pratique des systèmes administratifs très différents d’une région à l’autre. Autant d’éléments qui ne faciliteront pas la mise en oeuvre d’une stratégie de conservation du lynx pour l’ensemble des Alpes.

Mais si nous acceptons de relever le défi, le lynx ne sera pas le seul à y gagner.

 

lynxbd dans LYNXLe projet SCALP est soutenu par le WWF Suisse et par la Fondation MAVA. L’évolution des effectifs de lynx dans les Alpes depuis la réintroduction de l’animal jusqu’en 1995 a été résumée dans Hystrix (1998). Le document démontre la nécessité de disposer de méthodes de monitoring comparables et d’une interprétation commune des données pour pouvoir comparer le statut du lynx dans les différents pays. Par conséquent, les pays ont travaillé sur une base commune pour interpréter les observations confirmées de lynx de 1995 à 1999; le résultat a été résumé dans Hystrix (2001). Le rapport actuel couvrant la période de 2000 à 2004 est en préparation.

 

Le SCALP a organisé une première conférence à Engelberg en 1995 en vue d’évaluer le succès des réintroductions. À l’époque tous les noyaux de population, qui semblaient avoir perdu leur dynamique originelle, étaient restés isolés. Mais les choses ont changé depuis. En 2001, le SCALP a présenté à la

Convention de Berne un projet de stratégie de gestion du lynx dans les Alpes. La tendance d’une expansion nouvelle se dessine tant à l’est qu’à l’ouest. Les translocations de lynx dans l’est des Alpes suisses en 2001 et 2003 ont engendré momentanément une nouvelle population, dont l’avenir est pourtant encore incertain. En 2003, le SCALP a discuté des problèmes actuels du lynx dans les Alpes avec les autorités compétentes à l’occasion de la deuxième conférence du SCALP à Amden.

Les publications ainsi que des informations détaillées peuvent être téléchargées sous www.kora.ch

Publié dans LYNX | Pas de Commentaire »

Le Lynx de l’Oracle Gé

Posté par othoharmonie le 9 août 2012

 

Le Lynx de l'Oracle Gé dans LYNX 57-lynxDescription de la carte

Sous un ciel sombre, peut-être de nuit, un lynx apparaît derrière les buissons, caché dans les hautes herbes.

Au niveau affectif

Cette carte symbolise l’indépendance. Dans le couple, un partenaire aime l’amour à temps partiel, il aime se retrouver seul par moment. Entourée de certaines cartes négatives, elle peut indiquer une infidélité.

Au niveau professionnel

Elle annonce un emploi indépendant, un besoin de faire cavalier seul, un problème avec l’autorité. Elle indique toujours un besoin de commander plutôt que d’être commandé. Elle présage d’une certaine liberté dans ses choix professionnels.

Au niveau santé

Cette carte indique que vous êtes contre les traitements médicaux de longue durée. Vous n’aimez pas vous sentir dépendant de drogues ou autres médicaments, vous préférez vous en sortir seul en faisant confiance à votre corps.

Au niveau spirituel

Cette carte vous invite à la vigilance : plutôt une recherche spirituelle en solo qu’une intégration dans un groupe.

Au niveau personnalité

Elle représente un caractère solitaire qui aime agir en toute indépendance, sans l’aide de personne.

Mots-clés

Indépendance, autonomie, liberté, infidélité, vigilance

Publié dans LYNX | Pas de Commentaire »

Le Lynx des cavernes

Posté par othoharmonie le 9 août 2012

 

Le Lynx des cavernes dans LYNX 320px-Lynx_lynx_%28Kerkrade_Zoo%29_01Le Lynx des cavernes (Lynx spelaea) est une espèce fossile de Lynx dont des traces ont été retrouvées au Paléolithique et au Mésolithique.

Le Lynx des cavernes, Lynx pardinus speleus ou Lynx spelea, possède des caractéristiques intermédiaires entre le Lynx boréal (Lynx lynx) et le Lynx pardelle (Lynx pardinus). Il est possible que le Lynx d’Issoire ait évolué vers le Lynx des cavernes, qui par la suite a évolué vers le Lynx pardelle.

Des traces du Lynx des cavernes ont été retrouvées dans les grottes de l’Observatoire à Monaco et de Grimaldi en Italie. En France, les recherches archéologiques ont mis au jour des fossiles en Dordogne, dans le Lot, dans l’Aveyron, dans l’Hérault, le Gard, le Vaucluse, les Bouches-du-Rhône, les Pyrénées-Orientales et les Alpes maritimes

Publié dans LYNX | Pas de Commentaire »

Mythologie amérindienne du Lynx Roux

Posté par othoharmonie le 9 août 2012

 

 Lynx lynxDans la mythologie amérindienne, la figure du Lynx roux est souvent associée à celle du Coyote, dans un thème de gémellité. Le lynx et le coyote sont respectivement associés au vent et au brouillard, deux éléments opposés dans le folklore amérindien. Les légendes varient légèrement entre les peuples nord-américains, et des mythes équivalents existent en Amérique du Sud, comme au Brésil par exemple. Une version des Nez-Percés représente le lynx et le coyote comme des êtres opposés et antithétiques. Cependant, une autre version les représente égaux et identiques.

Les figures du Lynx et du Coyote dans les mythes des Indiens d’Amérique ont été étudiées par Claude Lévi-Strauss, dans son livre Histoire de Lynx. Selon lui, ces jumeaux opposés et de force inégale représentent un monde en perpétuel déséquilibre. Cette analyse lui permet d’interpréter les comportements amicaux des Amérindiens lors de leurs premiers contacts avec des Européens : pour les Amérindiens, l’existence de leur peuple impliquait l’existence d’autres peuples dont ils attendaient la venue. Toujours selon Lévi-Strauss, les versions plus tardives sont le résultat du contact régulier avec les Européens.

Dans une légende Shawnee, le Lynx roux, un des quatre protecteurs de l’étoile du matin, se fait avoir par un lapin : alors que ce dernier est acculé dans un arbre, prêt à être attrapé par le lynx, il suggère à son prédateur de faire un feu pour le rôtir ; le lapin saute alors de l’arbre, et les braises s’éparpillent sur la fourrure du Lynx et dessinent des taches marron foncé sur sa robe. Les Mojaves croient que rêver souvent d’un objet ou d’un être vivant leur donne leurs caractéristiques. S’ils rêvent des deux divinités que représentent le Lynx et le puma, ils pensent que cela va leur donner des compétences supérieures à la chasse à celles des autres tribus. Les colons européens ont aussi admiré ce félin, autant pour sa férocité que pour sa grâce, et aux États-Unis, il reste prééminent dans les anthologies du folklore national.

Publié dans LYNX | Pas de Commentaire »

Le Peuple des Lynx

Posté par othoharmonie le 9 août 2012

 

LYNX – US ET COUTUMES

Les métiers:

Le Peuple des Lynx dans LYNX chaman-1Au sein d’une famille, la succession est très importante. Le premier enfant mâle reprendra automatiquement le métier de son père et la première fille, le métier de sa mère. Le deuxième mâle sera fortement encouragée à choisir le métier de sorcier, tandis que la deuxième fille, le shamanisme si leurs aînés n’occupent pas encore ces postes.

Ensuite, les enfants suivants pourront choisir par eux-mêmes. Cette méthode a pour but de ne jamais laisser quelqu’un mourir sans qu’une autre personne puisse la remplacer dans ses fonctions sociales. Un équilibre parfait est ainsi créé.

Shamans ; toujours des femmes.

Sorciers ; toujours des hommes, tendant vers la nécromancie. Ils sont au service des shamans.

Bardes ; Très bien vu dans cette société. Il appartient au peuple en entier et tous veillent à son bien être. Il ne manquera jamais de nourriture ni d’endroit où dormir. Il doit toujours y en avoir un par clan. Il performera avec des instruments de percussion qui touche directement à l’âme. Travaille avec les vibrations de son outil et du corps humain.

Guerriers ; généralement masculins. Ils misent sur la mobilité. Ne portent que des armures en bois, en cuir ou en peaux.

* Le peuple du Lynx d’utilise aucun objet que ce soit en métal. Les armes et autres seront fait d’os sculptés, d’ivoire, de pierre ou de bois. Ils n’aiment pas transformer les ressources que la nature leur offre. Ils les utilisent dans leur plus pure forme.

 

(Aussi disponible : forestiers et voleurs)

L’économie : Les peaux d’animaux tannées par les Shamans Lynx sont très particulières. Puisque cela est fait dans le plus grand respect de l’animal, dans une cérémonie de communion, la bête accepte d’aider la personne qui portera sa peau dans le futur. Il continue alors d’habiter celle-ci, ce qui confère une protection au porteur. (+ de pv) Par contre, une personne qui désirerait profiter de cette peau sans qu’elle ne ressente un profond respect pour la nature, verrait sa tentative échouer. L’animal reconnaîtra le désir de pouvoir et se retirera temporairement de la peau.

Les shamans fabriquent également des amulettes magiques de protection contre les cauchemars.

Le peuple du Lynx obéit à seulement quelques lois, qui sont plus des coutumes que des lois. Puisque le peuple est en nombre très limité, le besoin de loi est presque inexistant tellement les coutumes sont encrés profondément dans les individus.

Voici donc les coutumes les plus importantes :

1) La Chaman d’âge le plus vénérable dirige l’ensemble des tribus.

2) Chaque tribus est dirigée par la chaman la plus vieille de la tribu.

3) Refuser de combattre les titans mérite la mort.

4) Les grillos appartiennent à toutes les tribus.

5) Un homme ne peut avoir qu’une femme, mais une femme peut avoir plusieurs maris.

Publié dans LYNX | Pas de Commentaire »

Un Lynx comme les autres

Posté par othoharmonie le 9 août 2012


Les lynx sont capables de voir en dormant
Un Lynx comme les autres dans LYNX 220px-Bobcat_lynx_rufusLynchée, l’argonaute, est l’éponyme du lynx car comme lui, il avait un discernement si subtil qu’il voyait jusqu’aux enfers. Ne dit-on pas qu’un prince a des yeux de lynx, lorsqu’il est si pénétrant dans les affaires, et qu’il a de si bons espions, qu’il découvre tous les secrets de ses ennemis et tout ce qui se passe dans ses états.

Au 18e siècle la question se pose encore parmi la communauté scientifique. Les modernes le croient fabuleux puisqu’il a la faculté de voir au travers des murailles. Mais un nommé Jonston prétend qu’il est bien réel puisqu’il n’est autre que le loup-cervier. Saliger précise même qu’il s’agit du mâle de cette espèce.

Nous sommes lynx envers nos pareils et taupe envers nous-mêmes. C’est la même histoire que la paille et la poutre dans l’oeil, nous voyons les plus faibles défauts des autres, mais nous ne voulons pas voir nos propres imperfections.

Le lynx est un animal comme les autres ou presque…

Gaston Phébus dit que « les uns l’appellent lous-cerviers, les autres chatz-lous ». Il ajoute « le lou-cervier se différencie du chat forestier par sa taille et par les taches qui ornent son pelage » et hasarde « les poils qui forment des toupets à l’extrémité des oreilles serviraient à sentir la direction du vent ».

Dans le Sud-ouest de la France du 15e siècle, où Gaston comte de Foix avait ses terrains de chasses, les chats forestiers, felis silvestris, et les lynx étaient encore nombreux. Un gros chat, peut avec un poids de plus de 10 kg, ressembler à un jeune lynx, il n’était donc pas rare alors que les deux animaux soient confondus.

Depuis le Moyen Age il disparait peu à peu de notre territoire. Éliminé de l’Ile-de-France dés le 16e siècle, il se réfugie dans les zones montagneuses.

Dans les Hautes-Alpes il est demeuré commun jusqu’en 1870. Le dernier lynx des Alpes française a été vu guettant des marmottes en 1913 au dessus de Saint-Paul d’Ubaye par un garde forestier.

Le dernier lynx du Centre de la France fut tué à Génolhac-Lozère en 1875 ; Dans les Pyrénées, deux lynx, on ne sait pas s’il s’agit du lynx pardelle espagnol ou du lynx européen, furent tués sur le Canigou en 1917.

Après de multiples programmes de sauvegarde et de réintroduction dans l’ensemble de L’Europe, il est à nouveau bien présent dans le Jura et les Vosges. Mais avec un tableau de chasse d’au moins un chevreuil ou un chamois par semaine, agrémenté ça et là d’un mouton ou d’une chèvre, le retour de l’animal fabuleux ne fait pas toujours l’unanimité chez les éleveurs et les chasseurs oublieux souvent qu’il les « débarrasse » aussi souvent des renards et des martres.

Publié dans LYNX | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello