• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 7 août 2012

Le coq en général

Posté par othoharmonie le 7 août 2012

 

Le coq en général dans POULE et COQ 598px-Brown_Leghorn_rooster_in_Australia-300x300Le coq est le représentant mâle adulte, principalement de plusieurs espèces presque exclusivement de galliformes, en particulier le coq domestique. Sa femelle est la poule. Certaines espèces portent ce qualificatif dans leur nom vernaculaire comme le Coq de bruyère, Coq de Java, Coq de Lafayette, Coq de Sonnerat. Le Coq de roche péruvien est le nom donné à un passereau sud-américain. Chez ces espèces le dimorphisme sexuel est assez marqué.

L’onomatopée imitant le cri du coq domestique serait à l’origine du terme.

La poule caquète, le poussin pépie, le coq chante.

Selon les langues et les pays, la transcription phonétique de son chant prend des formes très différentes. Le chant du coq est inné, il n’est pas appris.

  • En français, le chant du coq est traduit par l’onomatopée Cocorico !
  • Cock-a-doodle-doo en anglais
  • Quiquiriqui en espagnol
  • Kikeriki en allemand
  • Kokeriko en espéranto
  • Cucuriguuuu en roumain
  • Cocorococo en portugais (cocoricó au Brésil)
  • Ake-e-ake-ake en thaïlandais
  • U-urru-urru en turc
  • Chicchirichi en italien
  • Ky-ky-ri-ký en tchèque
  • kuckeliku en suédois
  • kokekoko en japonais
  • Co Co Co en chinois
  • coucouricou en grec
  • Coucarékou en russe
  • Kukuruyuk en indonésien
  • kokouukuuu en marocain
  • gaggalagaggalagó en islandais

« Cocorico ! » est utilisé par certains Français pour manifester leur chauvinisme, probablement parce que ce cri est interprété comme une manifestation d’orgueil de la part du coq, mais surtout parce que le coq gaulois est devenu un emblème du pays.

Avant l’invention de l’horloge mécanique et de la montre, le cri du coq a longtemps servi pour donner l’heure (heure solaire), dans toute l’Eurasie et parfois de manière quasi-légale. Ainsi l’une des lois sultanienne de l’empire ottoman (le kânûn) éditctée par Mehmed II (le conquérant de Constantinople), décrétait qu’à propos des moulins dont les roues tournent dans ses états : « Les meuniers seront surveillés. Il est interdit d’élever des poules dans un moulin afin que la farine et le blé des particuliers ne subissent de dommages. On gardera tout au plus un coq pour connaître l’heure. »

Le coq, comme les passereaux, produit un premier pic sonore à l’aube et un dernier au crépuscule avec un petit creux en cours de journée, mais il chante (à un niveau sonore de 50 à 60 dB) toute la journée. On remarque plus son chant à l’aube car il émerge alors du « bruit de fond » présent dans la journée.

Publié dans POULE et COQ | Pas de Commentaire »

Fonctions de la Crête de coq

Posté par othoharmonie le 7 août 2012

Elles sont mal comprises.

Présente chez des oiseaux souvent d’origine tropicale (Gallus gallus), elle pourrait jouer un rôle dans la thermorégulation de l’animal.

Fonctions de la Crête de coq dans POULE et COQ 200px-Rooster_portrait2Elle semble d’abord être un caractère sexuel secondaire, apparaissant avec la maturité sexuelle et pour toute la vie, distinguant le mâle de la femelle et pourrait jouer un rôle dans la reproduction. La rougeur et la turgescence de la crête de nombreux Gallinacés existe ainsi à la fois chez le Coq et la Poule, et sont dues à des hormones sexuelles dont les effets disparaissent chez les animaux castrés. La crête dressée chez le Coq est « retombante » chez la femelle, en raison d’un muscle fibro-élastique absent chez elle.

La crête a peut être des fonctions immunitaires (Elle gonfle rapidement lors d’une infection de type aviaire).

Une crête est un appendice charnu présent sur la tête de certains gallinacés retrouvée aussi autrefois sur la tête et/ou le dos de certains dinosaures.

On nomme aussi crête des structures de forme approchante chez d’autres oiseaux, mais on parle souvent de huppe quand il s’agit de plumes (ex : crête de la grue royale, des Cacatuinae).

La crête des gallinacés est en général dentelée, les dents étant appelées crêtillons.
Si la crête se termine en pointe vers l’arrière, on parle d’éperon.

Publié dans POULE et COQ | Pas de Commentaire »

Coq de Sonnerat

Posté par othoharmonie le 7 août 2012

Le Coq de Sonnerat ou grey jungle fowl en Anglais (Gallus sonneratii), est une espèce de la famille des Phasianidae.

 Coq gallus sonneratiiSa crête est simple et dentelée comme Gallus gallus, mais son plumage diffère des autres coqs sauvages par sa structure, car le rachis des plumes est aplati et brillant et la base de la queue n’a pas de lancettes. Les oreillons et les barbillons sont rouges.

Chez cette espèce, il y a une « phase d’éclipse » du plumage du coq comme pour les sous-espèces sauvages de Gallus gallus, période durant laquelle les faucilles tombent et l’ensemble des plumes du camail raccourcissent et deviennent noires.

C’est l’espèce du genre Gallus qui s’adapte le mieux a la captivité.

  • Une mutation maintenant fixée de Gallus sonneratii a eu lieu en captivité en Angleterre en 1975, ayant transmis un plumage « lavande » plus pâle que la variété sauvage. Par conséquent, cette variété est considérée comme domestique.
  • Une équipe de chercheurs Franco-suédois (dont la Française madame Texier -Boichard) ont découvert que Gallus sonneratii a transmis son gène récessif « peau jaune » (w*y) a plusieurs races de poules domestiques, inexistant chez les coqs dorés sauvages (source : La Revue Avicole, n°1683,janv.-fev. 2009). Néanmoins, les races domestiques sont classées comme sous-espèce de Gallus gallus, cette espèce dominant dans son patrimoine génétique.

Comme tous les phasianidés, le dimorphisme sexuel est très marqué : le coq est plus grand et vivement coloré avec des ergots sur les tarses, alors que la poule est plus petite et plus terne, afin de se camoufler lors de la couvaison.
La Crête est développé chez le coq, alors qu’elle est quasi inexistante chez la poule.

Cette espèce est essentiellement monogame.

La période de reproduction est généralement de février à mai, mais peut varier selon les régions.

La poule construit son nid dans un endroit isolé de ses prédateurs (souches d’arbres creux, terriers abandonnés, dans les broussailles et les buissons…), généralement au niveau du sol car les poussins sont nidifuges.

Seule la poule se charge de la couvaison, durant environ 20-21 jours de 3 à 5 œufs, pondus au rythme d’un par jour, mais les poussins « synchronisent » leur éclosion.

Durant cette période, la poule quitte le nid furtivement pour se nourrir et s’abreuver afin de conserver la chaleur nécessaire au bon développement des embryons (37,5 à 38,5 °C).

Une foi éclos, les poussins resteront durant au moins 2 semaines avec leur mère, celle-ci grattant le sol à la recherche de nourriture (végétaux, insectes, mollusques…) afin de leur « apprendre » tout en leur distribuant ses « trouvailles » et la nuit tombante, ils se réfugient sous elle afin de rester au chaud et d’être en sécurité.

Coq de Sonnerat dans POULE et COQ 220px-Coq_de_Sonnerat_MHNTDurant la couvaison, le coq surveille attentivement sa ou ses poules et les protège d’éventuels prédateurs, avec acharnement jusqu’à la mort si nécessaire, usant de son bec et de ses ergots. Une foi les œufs éclos, il surveille attentivement sa progéniture, leur distribuant les petites proies qu’il trouve.

Les poussins naissent recouvert d’un duvet jaunâtre, le dessus de la tête et du dos sont couverts d’une bande marron (d’avant en arrière), elle-même recouverte de 2 petites bandes sur les côtés de cette première, une plus claire et l’autre plus sombre, les camouflant sur le sol, les feuilles mortes et les branchages. Ils sont identiques aux poussins des races domestiques des variétés dorée (doré-saumoné, perdrix-doré) qui sont les couleurs rencontrées chez les sous-espèces sauvages et ne diffèrent guère en coloris des poussins des autres espèces de phasianidés.

  • Les coq de cette espèce atteignent leur pleine maturité à 2 ans.

Il vit au sud et à l’ouest de l’Inde, dans des environnements très diversifiées. Son principal prédateur en milieu naturel est l’Aigle montagnard (Spizaetus nipaliensis).

Omnivore, il se nourrit principalement de graines et d’insectes.

Publié dans POULE et COQ | Pas de Commentaire »

Coq-de-Roche péruvien

Posté par othoharmonie le 7 août 2012

Le Coq-de-roche péruvien (Rupicola peruvianus) ou Tunqui (du quechua: tunki) est l’oiseau national du Pérou. C’est un passereau qui, selon certain, a le plus beau plumage parmi les oiseaux du monde.

Son parent le plus proche est le Coq-de-roche orange (Rupicola rupicola), qui a aussi un très beau plumage. Le Coq-de-roche péruvien habite les bois de la Haute Forêt du Pérou et de la forêt bolivienne, et il est distribué tout au long des bois de montagne du flanc oriental andin dès la Colombie jusqu’à la Bolivie.

Les Coqs-de-roche péruviens sont classés dans la famille des Cotingidés, mais il y a quelques auteurs qui les classent dans une famille exclusive avec l’autre espèce de coq-de-roche: Rupicolidae.

 Rupicola rupicola

Le Coq-de-roche péruvien est un oiseau de taille moyenne (32 cm). Il existe un dimorphisme sexuel très net : tandis que le mâle est d’une couleur rouge-orange bien intense, avec un bec et des pattes de couleur jaune-orange, une crête dressée sur le bec et le front, des ailes et une queue noires et quelques plumes grises dans les ailes; la femelle est complètement de couleur marron-rouge foncée et elle a une crête plus petite (cette combinaison des couleurs lui permettra de se cacher entre les branches des arbres).

Le bec est similaire à celui des Galliformes ; les pattes et les doigts sont forts. Malgré les couleurs criardes des mâles, ce n’est pas facile de les observer en dehors de l’époque de la parade nuptiale car ils sont farouches et habitent des endroits inaccessibles.

La distribution géographique du Coq-de-roche péruvien s’étend du Venezuela jusqu’à la Bolivie, à travers la Colombie, l’Équateur et le Pérou, entre 1400 et 2500 mètres au-dessus niveau de la mer, dans les bois humides et denses de la région amazonienne.

Le Coq-de-roche péruvien n’est pas trouvé partout dans la Haute Forêt. Il préfère certaines zones des bois qui sont généralement situées près de ruisseaux, et qui ont des surfaces rocheuses ou des pentes. Il est en général un oiseau silencieux, qui seulement émet des sons lorsqu’il est à l’époque de parade nuptiale, ou quand il est effrayé ou loin de son territoire.

 Rupicola peruvianus mâleÀ l’époque de parade nuptiale, plusieurs mâles se réunissent dans une zone bien définie, l’aire de parade ou lek. Ils sont environ 40 sur un espace d’approximativement 12m, où ils espèrent être choisis par la femelle.

Dans les premiers moments de la parade nuptiale, la crête et les plumes du mâle se hérissent en changeant complètement l’apparence de l’animal. Ils émettent deux sons différents à la fois : un type de craquement qu’ils produisent avec le bec et un sifflement décroissant comme une conséquence de la perforation de l’une des plumes de l’aile. Quand la femelle s’approche du lek, les mâles s’efforcent de l’attirer. Cette danse dure la plupart du jour, jusqu’à ce que la femelle s’approche d’un mâle pour s’accoupler.

Les mâles essaient d’attirer les femelles vers les lek traditionnels pendant presque toute l’année. L’accouplement est l’unique moment où les sexes se rencontrent : les femelles effectuent seules toutes les activités nidificatrices.

Les Coqs-de-roche péruviens nichent sur les surfaces rocheuses, près de l’eau. Ils font leurs nids avec des mousses, des lichens et des autres matériaux d’origine végétale. Pendant l’époque d’incubation, il devient très difficile de détecter les femelles à cause de leur couleur qui imite celle des roches et des matériaux du nid. Elles pondent deux œufs. L’époque de reproduction est comprise entre les mois de janvier et septembre.

Le Coq-de-roche péruvien est un oiseau presque exclusivement frugivore, sauf les poussins, qui sont nourris avec des insectes pendant la première semaine après leur naissance.

Publié dans POULE et COQ | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello