• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 30 juillet 2012

La Poule Brahma

Posté par othoharmonie le 30 juillet 2012

La Brahma est une des plus grosses races de nos poulaillers.

D’une taille massive, elle donne une impression de force caractérisée par sa grande taille et sa forme très large, profonde, emplumée jusqu’aux tarses. Le corps est charnu et volumineux, la poitrine large et l’abdomen bien développé et une petite tête avec sourcils saillants et petite crête à pois. Son tempérament est doux.

Les poulets sont de croissance relativement lente. C’est une pondeuse d’hiver. Les œufs sont relativement petits pour une race d’une telle taille.

 La Poule Brahma dans POULE et COQ 220px-Dark_Brahma_Hen_Oregon_2-199x300

La sélection a pour but d’obtenir une poule de grande taille, bien fournie en chair. La Brahma est une volaille très rustique, docile, facile à élever, s’adaptant bien à tous les climats. C’est une grosse mangeuse peu habile à chercher seule sa nourriture, elle s’habitue donc bien à la claustration! Même si sa croissance n’est pas des plus rapides, et si sa ponte n’est pas exceptionnelle, la Brahma est une race prisée par de nombreux éleveurs qui aiment les grosses poules. Par des croisements, elle a contribué à la création de nombreuses races françaises.

Volaille géante d’origine asiatique, créée aux États-Unis à partir de Cochin auquel du sang de combattant Malais a été ajouté donnant cette « tête de rapace » caractéristique. Elle fut importée en Europe occidentale vers 1850.

Publié dans POULE et COQ | Pas de Commentaire »

La Poule Faverolles Française

Posté par othoharmonie le 30 juillet 2012

La faverolles est une race de poule originaire de la commune de Faverolles (Eure-et-Loir) (Eure-et-Loir) dans le Centre de la France. Elle est caractérisée par une silhouette puissante et un plumage abondant.

Cette race de volaille possède un corps puissant, large, profond, pas trop long ; un tête de hibou, à la barbe et aux favoris bien développés ; des tarses légèrement emplumés ; cinq doigts, le tout donnant une impression majestueuse, puissante, mais sans lourdeur. Elle est élevée et sélectionnée pour sa chair fine, sa croissance rapide, sa ponte précoce ainsi que pour la beauté et la particularité de son plumage.

Elle prend son origine dans le village de Faverolles (Eure-et-Loir). Elle est issue de poules fermières croisées avec la brahma, la houdan, la poule de Dorking, la cochin, la Langshan. Au début du siècle, c’était une volaille sans standard. Ce qui préoccupait les éleveurs, c’était de produire une excellente volaille de chair pour les consommateurs de la capitale toute proche.

La Poule Faverolles Française dans POULE et COQ 280px-Salmon_Faverolle_hen_headshot

 

 

Publié dans POULE et COQ | Pas de Commentaire »

La Poule de Sussex

Posté par othoharmonie le 30 juillet 2012

 

La « sussex » est une race de poule domestique d’origine anglaise.

La Poule de Sussex dans POULE et COQ 220px-Buff_SussexLa sussex est une race très répandue à travers le monde, et c’est même une des seules races pures de volailles qui soient encore proposées par les élevages intensifs, c’est dire si ses qualités sont reconnues.

La sussex est une race à deux fins, élevée surtout pour sa rusticité et sa qualité de chair à peau blanche. Honorable pondeuse, elle est aussi bonne couveuse. Cette race est caractérisée par sa forme rectangulaire, avec un dos large et plat, des cuisses dégagées et assez musclées et un plumage abondant mais sans bouffant.

Les variétés blanc herminé et tricolore sont les plus répandus. La perfection du type doit dominer sur la qualité du coloris.

Volaille originaire du sud de l’Angleterre, du comté de Sussex. Les Anglais la considèrent comme le fleuron de leur aviculture.

Elle est issue de volailles fermières indigènes (pour la ponte) croisées avec la brahma.

Publié dans POULE et COQ | Pas de Commentaire »

La Poule Dorking

Posté par othoharmonie le 30 juillet 2012


La poule de Dorking est une race ancienne de poule domestique à l’origine de la faverolles française et de la poule de Sussex.

La dorking est vraisemblablement issue des poules fermières romaines, puisque Columelle la décrit exactement au milieu du Ier siècle après J.C. Ainsi dans ses Libri de re rustica, il évoque une poule à cinq doigts à la poitrine large, au corps solide et carré avec une grosse tête et une crête dressée. Les soldats romains l’ont introduite en Angleterre et cette race s’est développée au cours des siècles, jusqu’à ce qu’elle soit fixée au XIXe siècle et que des spécimens apparaissent sur les lieux d’exposition, comme le premier Poultry Show de 1845 en Angleterre. Son nom provient du bourg de Dorking dans le Surrey.

La Poule Dorking dans POULE et COQ

La dorking a un corps rectangulaire avec des tarses clairs et cinq doigts plutôt petits. Elle a besoin de protection l’hiver. Elle est élevée à deux fins, c’est-à-dire pour sa chair bien goûteuse et ses œufs. La poule est une excellente couveuse, au caractère parfois versatile qui a besoin d’espace et qui craint l’humidité. Le coq peut parfois dépasser les six kilos.

Publié dans POULE et COQ | Pas de Commentaire »

La Poule Cochin

Posté par othoharmonie le 30 juillet 2012

La poule cochin est une race de poule domestique, devenue rare en France.

  • Note: Il n’existe pas de race naine contrairement aux dires des pays étrangers à la France : ce qu’ils appellent « cochin naine » est en réalité la Pékin.

La Poule Cochin dans POULE et COQ 220px-Cochin3Remarquable de par son volume : c’est en effet une des races existantes les plus grosses, avec un poids avoisinant les cinq kilogrammes pour les coqs adultes. Des tarses jaunes et très emplumés sont les caractéristiques de cette volaille au plumage abondant.

Sa ponte est médiocre et la chair n’est pas en quantité. En revanche, ces poules sont de bonnes couveuses. Cette race est plus ornementale que productive. Les coloris principaux sont le noir, le blanc, le bleu, le perdrix et le coucou. Elle est d’un caractère particulièrement calme et facile à élever.

Cette race de poule est originaire du sud de la Chine (mais pas de Cochinchine comme son nom pourrait le laisser supposer). Au départ cette poule est appelée poule de Changhaï par les ornithologues, en référence au port chinois qui l’exportait en Europe et d’abord en Angleterre et en France. Les Anglais l’importent autour de 1845 via les Indes britanniques, comme les américains le font avec la brahma. En France, c’est le vice-amiral Cécil qui l’importe à Macao en 1846, à partir du Kouang-Toung et qui fait expédier six poules et deux coqs au ministre de la guerre français de l’époque. Ces volailles sont dénommées alors poules de Cochinchine ou cochinchinoises. Le ministre offre un coq et trois poules au muséum d’Histoire naturelle de Paris, laissant les autres aux vice-amiral Cécil.

La reine Victoria est immédiatement fascinée par ces volailles. La société royale de Dublin les expose et elle est réclamée par des éleveurs, puis exposée aux États-Unis qui la sélectionnent pour un plumage de plus en plus volumineux et doux. Depuis lors cette race s’est imposée comme une race ornementale.

  • Masse idéale : coq : 4 à 5,5 kg et plus ; poule : 3,5 à 4,5 kg
  • Crête : simple
  • Oreillons : rouges
  • Couleur des yeux : rouge-orangé / brun / foncé / miel
  • Couleur des Tarses : jaune
  • Variétés de plumage : fauve, noir, perdrix maillé doré, blanc, coucou, bleu, noir caillouté blanc
  • Œufs à couver : min. 55g, coquille brun-jaune
  • Diamètre des bagues : coq : 27mm ; poule : 24mm

Publié dans POULE et COQ | Pas de Commentaire »

Poule de Houdan

Posté par othoharmonie le 30 juillet 2012


La poule de Houdan est une race française de poule originaire de la commune éponyme dans les Yvelines.

Poule de Houdan dans POULE et COQ 220px-Houdan_FemaleCette race ancienne — elle est attestée dès le XIVe siècle — a connu son apogée dans la première moitié du XXe siècle. Sa zone d’élevage couvrait plusieurs cantons des Yvelines et d’Eure-et-Loir. Elle a failli disparaître par la suite face à la concurrence de races plus productives, mais des éleveurs passionnés ont conservé la race. Une dizaine d’éleveurs de la région de Houdan et de Mantes tentent de la faire revivre. En 1979, l’ancien club est remis sur pieds sous l’impulsion de Daniel Cordier, habitant de Saclay, également à l’origine de la Société Avicole, Cunicole et Colombicole des Yvelines (SACCY) et prend l’appellation de Houdan-Faverolles Club de France (HFCF). Son président lance un appel à tous les éleveurs isolés dans tout l’hexagone et organise un championnat de France de la race à l’occasion de la foire de la Saint Matthieu à Houdan (plus ancienne foire de France). Il en profite ainsi pour relancer cette exposition nationale qui avait également cessé d’exister.

La poule de Houdan se reconnait à sa crête double et à sa huppe de plume sur la tête. C’est, avec la Faverolles, la seule poule de France ayant des pattes à cinq doigts. Elle existe en plusieurs variétés de couleur, la plus connue étant à plumage noir parsemé de taches blanches (on dit noir caillouté blanc), mais elle peut aussi être noire, blanche ou gris perle. Elle est réputée pour la finesse de sa chair comparée par les amateurs à celle de la perdrix. C’est aussi une pondeuse moyenne. Elle bénéficie aujourd’hui d’un label rouge ce qui est extrêmement rare pour une volaille de race pure.

La Houdan est une race de poule domestique

Publié dans POULE et COQ | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello