L’escargot en pharmacopée

Posté par othoharmonie le 12 juillet 2012

 

D’aussi loin que remontent les écrits, on retrouve l’escargot dans la pharmacopée.

Prescrit dans l’Antiquité comme remède à de nombreux maux, il est un peu mis à l’écart au Moyen-âge pour cause de symbolique ambiguë.

 L'escargot en pharmacopée dans ESCARGOT blond1

Mais le petit mollusque n’a pas dit son dernier mot et, avec les progrès de la science, ses propriétés thérapeutiques vont se préciser.

 

Ainsi, au XIXe siècle fleurissent les spécialités à base de limaçon, indiquées principalement dans les affections bronchiques telles que la toux.

 Les chercheurs du XXe siècle poursuivent dans ce sens avec la mise au point de l’hélicidine.

Cependant les découvertes ne s’arrêtent pas là : en effet l’Helix pomatia contient une lectine marqueur de tissus métastatiques et certains escargots marins sécrètent des neurotoxines dont les dérivés semblent être de puissants analgésiques.

L’escargot, gardant toujours une part de mystère, recèle peut-être d’autres propriétés utiles pour la médecine future. Et même si tel n’était pas le cas, les récentes découvertes au sujet de ce petit animal prouvent au moins qu’il n’était pas inutile de s’y intéresser.

 

http://www.ordre.pharmacien.fr Documents de référence – Histoire et art pharmaceutique

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello