Vipère et Légende

Posté par othoharmonie le 12 mai 2012

 

La vipère à cornes

Cette vipère de légende doit son nom aux deux petites cornes qu’elle porte réellement au sommet de la tête et qui lui donne un aspect préhistorique. Encore une créature mythique qui fit couler beaucoup d’encre. Longtemps perçue comme monstrueuse, elle se révèle plutôt calme  au point de pouvoir même être apprivoisée. 

 Vipère et Légende dans SERPENT Vipere-a-cornesEn réalité, ce pacifique reptile ne demande qu’à vivre en paix. C’est un animal craintif qui préfère la fuite à l’affrontement. Malheureusement, beaucoup sont tuées par des touristes ignares. Le massacre des vipères à cornes, comme de beaucoup d’autres  serpents, est une abomination contre laquelle je m’élève. Il n’y a que l’homme pour oser exterminer une espèce,  à cause de son apparence. Décidément, la civilisation ne nous a rien appris… 

 Le comportement des vipères dont je vais parler plus loin ne saurait  inciter qui que ce soit à la haine des reptiles, bien au contraire. Il s’agit simplement d’une minorité d’animaux, placés dans un contexte  d’extrême survie où leur adaptabilité incite justement au plus grand respect. En réalité, seules les vipères à cornes vivant dans les premières dunes ou les  zones caillouteuses du pourtour du Sahara semblent avoir été étudiées. Dans ces parages grouillant de vie, où leur alimentation n’est pas menacée, ces grassouillettes mangent à leur faim et atteignent donc une bonne taille.

 Or, il en existe d’autres qui naissent et meurent, tapis au fond  d’un désert où personne ne va les observer. Des reptiles qui vivent  dans l’ignorance totale du reste du monde, avec pour unique horizon de gigantesques dunes qui ne verront jamais la moindre trace de roue.  Ces animaux ne connaissent que le sable, et rien d’autre !

Pour survivre, ils ont donc dû s’adapter à des conditions climatiques si extrêmes qu’aucune autre vipère à cornes ne pourrait endurer. La première de ces adaptations est aussi la plus surprenante. Les vipères à cornes affamées se regroupent par centaines pour mener de  véritables embuscades. Dissimulées sous le sable, elles s’attaquent alors à tout ce qui passe, peu importe la taille de la proie ! 

  Ces vipères ont aussi appris à faire de véritables bonds ! Mais ça n’est pas tout. Une fois la victime mordue,  la vipère ne lâche plus sa proie, de peur qu’elle ne s’échappe sous le sable. Encore plus incroyable, ce serpent a appris à déchiqueter la viande, grâce à une dentition adaptée !  Les animaux s’adaptent à leur environnement, beaucoup mieux que les hommes.  Son corps recroquevillé se détend brusquement, comme un ressort et peut ainsi exercer des bonds. C’est tellement stupéfiant qu’on ne peut pas l’oublier, surtout quand elles sont des centaines à le faire simultanément. 

 Ceux qui prétendent le contraire devraient réaliser que les serpents ne  sont pas que des animaux de vivarium. Ils ont traversé les siècles et ont  survécu aux pires conditions, et ce n’est pas un hasard… Mais la vipère à cornes dissimule encore un secret plus grand  qui est probablement à l’origine de son mythe d’immortalité. 

 En effet, privée de boire au fond du désert, ce reptile est capable  de prélever l’eau contenue dans son venin, pour sa propre survie !  La concentration de son poison augmente alors jusqu’à le rendre visqueux. Elle peut alors tuer un homme, ou même un chameau,  en moins de deux minutes ! 

 Sachez, pour finir, que même le sérum antivenimeux contre les  vipères à cornes, ne sont plus d’aucun secours en cas de morsure  par celle dont je viens longuement de parler. Cette particularité  (qui fait d’elle l’un des serpents les plus dangereux au monde) ne se rencontre pas chez sa cousine grassouillette qui colonise les bordures du Sahara, la seule qui ait vraiment été étudiée jusqu’alors…

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello