Chat blanc et le Québec

Posté par othoharmonie le 11 mai 2012


Chat blanc et le Québec dans CHATLa croyance envers les lutins a gagné l’Amérique du Nord avec les colons français, particulièrement la province de Québec, où ils prendraient la forme d’animaux (entre autres le chien et le lapin). Les chats blancs sont les plus réputés pour être des lutins, bien que tout animal vivant près des foyers humains puisse être considéré comme tel. Ils sont bons ou mauvais, leur est attribué le contrôle bénéfique de la météo et le rasage de la barbe du maître de maison avant qu’il ne s’éveille le dimanche, mais aussi, s’ils sont fâchés, son harcèlement à travers des tours tels que l’émoussage d’une faux et le remplissage des chaussures avec des cailloux. Ils détesteraient le sel, et éviteraient de le traverser s’ils en trouvent répandu au sol. Les lutins acadiens, québécois et de Nouvelle-Angleterre partagent tous un lien avec les chevaux, mais une tradition importée d’Écosse ou d’Irlande est relevée à Kippens : celle de sortir avec du pain dans ses poches pour éviter leurs tours. Le folklore américain propre à Detroit connaît le nain rouge (en français dans le texte), originaire de Normandie.

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello