• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 5 mai 2012

Le Lama nous parle

Posté par othoharmonie le 5 mai 2012

 

Lama mon ami, qui es-tu?

 « Regardez un lama dans les yeux et vous verrez sans doute les plus beaux paysages du monde, effleurez-le du bout des doigts et vous toucherez tout l’or des Andes… » citation dont je ne connais pas l’auteur mais reprise par Mr Petit dans un article de presse.

 Le Lama nous parle dans LAMA 12270250250Message du lama :

 « Je vis en compagnie de l’humain depuis 6000 ans et je suis originaire de l’Amérique du Sud. Je suis un animal très intuitif et particulièrement sensible. Tout ce qui m’entoure m’intéresse car je suis par nature très curieux.

 J’adore que mon propriétaire me consacre du temps.J’aime que l’on me contemple et que l’on m’admire.

 Je ne recherche pas les câlins mais je suis sensible à l’amour et l’attention que l’on me porte.

 Je suis très intelligent et mémorise avec beaucoup de facilité ce que l’on m’enseigne.

Je suis observateur et doué d’une grande logique. Je suis toujours attentif et plein de bonne volonté.J’aime faire le « joli cœur » et voir dans les yeux de mon propriétaire son admiration et son bonheur en ma compagnie.

 J’ai besoin d’un minimum d’espace pour m’épanouir, environ 2000m2 mais je ne supporte pas la solitude, comme tous les animaux…

 Je n’endommage pas votre sol car mes pieds sont munis de coussinets plantaires.

 Je suis propre car je fais mes crottes au même endroit. 

 Je savoure l’herbe des prairies mais je reconnais adorer les feuilles de ronce ou d’aubépine. Cependant, je ne suis pas une machine pour nettoyer vos prés en friche et accidentés.

 Je suis gourmand et apprécie de manger du foin tout au long de l’année.

Regardez ma lèvre supérieure est fendue, ce qui me permet justement de manger les feuilles d’arbustes tels que la ronce sans me piquer. J’écarte ma lèvre pour qu’elle ne soit pas au contact des épines !

8842179-portrait-de-la-magnifique-lama-blanc dans LAMA Quand je suis contrarié, je couche les oreilles comme ceci… juste pour intimider car je suis un animal pacifique.  Mon moyen de défense se limite à cracher un mélange de salive et d’herbe nauséabond.

 Quand je suis attentif mes oreilles sont toutes droites comme ceci.

J’adore me gratter le dos sur le sol dans la terre compacte, ce que mon éleveuse appelle « l’air de grattage »

  JE SUIS DONC L’ANIMAL LE PLUS MERVEILLEUX ET LE PLUS ADORABLE SUR CETTE PLANETE… C’EST MON ELEVEUSE QUI ME L’A DIT ! « 

 

Publié dans LAMA | Pas de Commentaire »

L’enfant au lama blanc

Posté par othoharmonie le 5 mai 2012

 

L'enfant au lama blanc dans LAMA au-pays-du-grand-condorSous la lune, la cordillère et ses ombres étaient effrayantes, mais le petit Indien ne connaissait plus la peur de la nuit et des ombres. Il avait seulement froid, très froid. Le vent rude et glacé soufflait et à avançait dans la nuit. Comment dormir quand il fait si froid et que l’on est si seul ?

 Soudain, il trébucha contre une grande masse gisant devant lui. Il se pencha et reconnut un lama. Il pensa à sa mère et crut que l’animal était mort de faim comme elle. Il toucha la tête du lama qui bougea en geignant. « Il vit! » s’écria joyeusement le petit Indien qui n’était plus seul.

 D’une patte du lama, le sang coulait. « Un animal a dû l’attaquer », se dit l’enfant et il courut jusqu’à la rivière qu’il avait passée un instant plus tôt. Là, il déchira un pan de sa chemise, le trempa dans l’eau puis il cueillit des herbes dont sa mère lui avait appris les bienfaits. Revenu près du lama, il lava soigneusement la plaie, y déposa les herbes et fit un pansement avec un autre morceau de sa chemise dont il ne restait plus grand-chose. Alors, seulement, le petit Indien s’aperçut que le lama était blanc, sa blancheur immaculée luisait sous la lune; c’était le lama le plus beau qu’il avait jamais vu de sa vie.

Et, de nouveau, il pensa à sa mère si belle et il se blottit contre le lama en pleurant. Le lama dressa sa tête et frotta doucement les cheveux de l’enfant avec son museau. Le petit Indien cessa de pleurer, il s’enfouit dans la laine épaisse et chaude et tous deux s’endormirent.

 L’aurore et le bonheur réveillèrent le petit Indien. Le lama blanc le contemplait de ses gros yeux ronds et doux. L’enfant entoura son long cou de ses deux bras. « Nous ne nous quitterons jamais! » Il alla à la rivière, revint, nettoya la plaie, changea le pansement, cueillit de l’herbe qu’il donna à manger au lama dans son chullou. Pour lui-même il construisit un petit four de mottes d’argile, dans lequel il fit rôtir des pommes de terre arrachées dans un champ. Durant une semaine, ils vécurent ainsi. L’enfant parlait au lama tout le jour de sa maman, de son hameau déserté à cause de la famine, lui contait des légendes dont sa mère l’avait bercé le soir.

 Le lama écoutait l’enfant, la nuit tombait, les rapprochant l’un de l’autre, et le sommeil les enveloppait.

Un matin, le lama se leva et marcha. Le petit Indien pensa que le moment était venu de descendre parmi les hommes et son cœur se serra. Le lama se tourna vers lui comme pour demander de le suivre et ils avancèrent sur le chemin.

 Nadèjda Garrel – Au pays du Grand Condor Gallimard.

Publié dans LAMA | Pas de Commentaire »

Rêver d’un lama

Posté par othoharmonie le 5 mai 2012

Rêver d’un lama : Votre existence est mélancolique, vous manquez d’air.

En captivité :
Échec sentimental.

Le blesser ou il se blesse :
Fuite ou abandon de l’être aimé.Rêver d'un lama dans LAMA animal_054

Le tuer :
Vous commettrez une trahison.

Mort :
Divorce.

Voir un lama dans votre rêve:
Signifie que vous avez trop de soucis et portez trop de problèmes.

Publié dans LAMA | Pas de Commentaire »

Lamas et les peuples indigènes

Posté par othoharmonie le 5 mai 2012

 

 LamaAnimaux sacrés des peuples Indiens des Andes, sans lesquels ils n’auraient pu subsister dans cette région aride, aux conditions climatiques parfois extrêmes. Les lamas jouent un rôle important dans la mythologie et les rituels des indigènes, et ceux-ci les considèrent comme leurs « frères sans parole ».

Ce sont les animaux sacrés des Peuples Indiens des Andes, dans certaines régions encore aujourd’hui irremplaçables pour la population indigène des haut-plateaux arides. Les indiens utilisent leur capacité de transporter des marchandises sur des chemins autrement inpratiquables, mais également la laine, la viande et les peaux, ainsi que leur fumier (comme engrais et combustible).

Les lamas jouent un rôle important dans leurs mythes et rituels, particulièrement en Bolivie et au Pérou, oû ils sont considérés comme « nos frères sans parole ». 

Publié dans LAMA | Pas de Commentaire »

Signe Astro du Lama

Posté par othoharmonie le 5 mai 2012

 

 

Le lama : Son physique

Le lama est grand, fin, distingué; il y a peu de lamas ronds. Il a fière allure et affiche souvent un air hautain. C’est un  Guanaco (Lama guanicoe)séducteur, qui vous regarde de ses grands yeux bordés de longs cils. Mais c’est aussi un camélidé dans l’âme. Quand lama pas content, lama cracher !

Le lama n’a pas que de bonnes manières : le lama sue beaucoup, le lama rote et l’haleine du lama est malsaine. Le pelage est brun ou gris; alors pour ne pas passer pour un lama terne, le lama teint sa robe en rouge ou en safran.

 

Son caractère
Le lama donne l’impression de quelqu’un de fiable. Mais le lama ment et c’est là un gros défaut; mais le lama n’avoue jamais, même si on lui avance la preuve du contraire. Quand le lama l’a dit, il ne revient pas sur ses paroles. Quoiqu’il ait dit le lama nie hier, le lama nie aujourd’hui et si on insiste, le lama nie tout en bloc.

Le lama est souvent malade, complètement malade, parfaitement malade. Il faut dire que le lama creuse sa tombe avec ses dents : c’est un gourmet, c’est un gourmand qui ne sait pas s’arrêter. Et si tu veux lui faire un reproche, le lama te l’ôte de la bouche, et le lama l’adresse illico au chef !

Comme on dit chez nous, le lama, c’est pas le Pérou ! Heureusement le lama rit beaucoup car c’est un joyeux vivant.

 Ses goûts

Le lama n’a qu’un seul mot à la bouche : les femmes, les femmes, les femmes ! Et il court d’aventure en aventure. Le lama quête le moindre regard, le moindre sourire. Une fois sa proie conquise, le lama connait l’art et la manière de manier les belles paroles.

 Quand il n’est pas occupé par l’une de ses nombreuses conquêtes féminines, le lama passe son temps aux puces. Voilà sa Signe Astro du Lama dans LAMA 320px-Guanacos%2C_Parque_Nacional_Torres_del_Paine%2C_Chile2grande passion : le lama chine. Et il est doué pour découvrir les pièces rares à petit prix. Le lama dame le pion à bien des professionnels dans ce domaine et l’amateur l’envie souvent. Mais le lama se rit de ses bonnes affaires, seule l’intéresse la décoration de sa maison.

 Notre conseil

Vivre avec un lama vous l’avez vu, n’est pas une sinécure. Si la magie opère et que le lama t’adore, tout va bien. Mais il est très rare de rencontrer un lama fiable et encore moins un lama sage. Passer toute votre vie avec lui risque de vous rendre chèvre. Alors pour les sorties, le cinéma, le sport, l’amitié, oui ! Mais montrez vous sage, et renoncez à vivre au quotidien avec lui. 

Publié dans LAMA | Pas de Commentaire »

Le Lama, un Camelide

Posté par othoharmonie le 5 mai 2012


Les lamas et les alpagas restent, avec le condor, les emblèmes du Pérou. A l’instar de leurs cousins les vigognes et les guanacos, ces chameaux sans bosses vivent tous à des altitudes situées entre 3000 et 4500 mètres dans la Cordillère des Andes.

 

LAMA et ALPAGA
Le lama est le plus célèbre d’entre eux. Du temps des Incas, il était systématiquement utilisé pour sa chair, son cuir et sa laine.  Vigogne (Vicugna vicugna)La tête perchée sur un long cou rigide, ce grand camélidé domestique ne semble pas apprécier les caresses. Il adopte aussitôt une expression outrée. L’alpaga est tout son contraire. Vif et attachant, il suit les enfants de bergers comme un petit chien. Il est nettement plus petit et râblé que le lama, qui mesure environ 1,25 mètre de haut. Les Indiens font la différence entre deux sortes d’alpagas, le huacaya et le suri. C’est ce dernier qui fournit le pelage le plus soyeux. La chair des alpagas est la plus appréciée, sous forme de viande séchée ou de steaks, très savoureux.

Les vigognes, sauvages, sont plus difficiles à observer. A Pampas Galleras, une des rares réserves où elles subsistent, on peut les voir se déplacer en troupeaux dans des étendues désertiques. Fines et élancées, pourvues d’un beau pelage roux, les vigognes portent une des laines les plus fines au monde. Les Incas en capturaient quelques individus au printemps pour les tondre, mais ne manquaient jamais de les relâcher. De nos jours, les vigognes font partie des espèces menacées. Si leur chasse est interdite, les braconniers semblent être rarement inquiétés.

Publié dans LAMA | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello