Divers types de lamas

Posté par othoharmonie le 4 mai 2012

Chez les lamas on distingue aujourd’hui trois types de base: légèrement, moyennement et fortement lainés. A l’origine il existait de nombreux types locaux, mais jamais de races clairement définies aux couleurs spécifiques, comme chez les vaches, par exemple.

Fichier:Lama glama.jpg La distinction entre les types « Ccara Sullo », « Tapada » et « Lanuda » qui est parfois utilisée, semble être largement inconnue dans les pays d’origine, où une grande variété de noms locaux est employée. Aussi en Europe on s’en sert de moins en moins. Mais il y a effectivement une distinction supplémentaire à faire entre les différentes qualités de laine des lamas fortement lainés.

Bien qu’en Amérique du Sud il y a toujours eu, et jusqu’à ce jour, des sous-types sélectionnées selon leur utilité principale (transport, laine, viande), le lama reste un animal domestique polyvalent, c’est à dire le type de laine p. ex. n’a pas d’impacte sur la capacité de transport et la laine la plus grossière peut encore être utilisée pour faire des cordes et finalement ils passeront tous à la casserole tôt ou tard dans leurs Andes natales.

 

Aucune des espèces de petits camélidés n’a d’ailleurs jamais été selectionnée pour une production laitière allant au-delà des besoins de leurs petits. Une des raisons en est certainement le manque d’une nourriture assez riche. Même sans cette production supplémentaire les femelles dans l’Altiplano n’ont souvent un petit que tous les deux ans, pour la même raison.

 

LES LAMAS LÉGÈREMENT LAINES (CLASSIQUES)

 

Ce type est le plus répandu en Europe et était à l’origine le plus grand et le plus costaud. De par la perte continuelle de la fonction d’animal de bât en Amérique du Sud, sans parler de l’Europe, les lamas n’ont cessé de rapetisser à partir de la deuxième moitié du dernier siècle: d’une taille moyenne de 115-140 cm au garrot à 97-115 cm (recherches au Pérou dans les années 60). La tête n’est pas lainée, le cou à peine, avec une crinière de gros- poil à la nuque. Ce n’est que sur le tronc que la toison est plus généreuse, le pattes ne sont à nouveau couvertes que de poils ras. La taille au garrot varie normalement entre 110 – 130 cm. Le poids entre 120 kg jusqu’au dessus de 200 kg (aux USA, évidemment).

 

LES LAMAS MOYENNEMENT LAINESDivers types de lamas dans LAMA lama

 

Ce type pas tout à fait clairement défini se situe, comme son nom l’indique, entre les deux extrêmes, avec différentes variantes: en général c’est un lama classique avec plus de laine soit au cou, soit au pattes.

 

lama dans LAMALES LAMAS FORTEMENT LAINES (WOOLY LAMAS – WOOLIES)

 

Depuis 1991 les lamas lainés sont la spécialité de la Montagne Bleue. Ils sont encore rares en Europe, mais gagnent du terrain. Aux USA ils sont depuis longtemps les plus populaires. Ils combinent élégance et rayonnement avec le caractère le plus doux parmis les camélidés. Les lamas lainés sont un peu plus petits que les lamas classiques. 100 – 120 cm. au garrot. Leur stature est harmonieuse, compacte, plutôt carrée. La forme en banane des oreilles est marquée à très marquée. La tête est élégante et jamais busquée.

La toison recouvre dans le meilleur des cas l’animal de la tête aux pieds, souvent les oreilles sont également munies d’une frange de poils. La face doit néanmoins rester dégagée chez l’individu adulte. Le sous-poil domine. Il y a des sous-types avec différentes structures de laine. Poids entre 120 – 150 kg, parfois plus. Des fouilles archéologiques au Pérou (Jane Wheeler) ont démontré qu’il existait des lamas lainés à côté des alpagas et des lamas classiques longtemps avant l’invasion des Espagnols. La laine de certaines momies de lamas très bien conservées, âgées de mille ans, est particulièrement fine.

   Quand les premiers lamas lainés sont arrivés en Europe il y a 15 ans, ils ont été vivement critiqués et décriés comme bâtards d’alpagas. Ces voix se sont tues depuis et de nombreux éleveurs, parmi ceux qui gueulait le plus fort à l’époque, en ont acheté ou même importé depuis.

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello