Dauphin de l’Irrawaddy

Posté par othoharmonie le 31 mai 2012

Le dauphin de l’Irrawaddy (Orcaella brevirostris) se trouve près des côtes et dans les estuaires de l’Asie du Sud-Est.

Le dauphin de l’Irrawaddy ou grand dauphin a été identifié par Owen en 1866 et on l’a longtemps pensé seule espèce dans son genre. Des études récentes ont conclu à la distinction de deux espèces, entre le dauphin de l’Irrawaddy et le dauphin à aileron retroussé d’Australie. Il est similaire au béluga en apparence.
Génétiquement, il est proche de l’orque. Son nom d’espèce brevirostris vient du latin brevis signifiant court.

Dauphin de l'Irrawaddy dans DAUPHIN 220px-Irrawaddy_DolphinCette espèce a un large melon et une tête ronde et émoussée. Son rostre n’apparaît pas séparé du corps. La nageoire dorsale est courte, peu pointue et triangulaire. Les nageoires des côtés sont longues et larges. Il est d’une couleur claire légèrement plus blanche sur la partie inférieure. Il apparaît plus blanchâtre lorsqu’il est vu sur le fond d’une rivière boueuse.

La longueur est d’environ 1 m à la naissance et 2,3 m adulte. Le poids à la naissance est d’environ 10 kg pour atteindre ensuite 130 kg. Sa durée de vie est d’environ 30 ans.

Le dauphin de l’Irrawaddy est un nageur lent. Il fait surface en roulant et ne soulève sa queue que pour une plongée profonde. Il fait des jets d’eau avec sa bouche lorsqu’il saute dans l’air. Les dauphins apprivoisés le font sur demande.

La menace la plus directe est la chasse pour leur huile. Ils peuvent aussi être étranglés par les filets. La dégradation de leur habitat est un facteur qui a fait décliner leur population. Une grande partie de l’habitat naturel des dauphins a disparu lors de la destruction de la mangrove du delta de l’Irrawaddy en 1975 pour l’élevage de crevettes.

 Orcaella brevirostris

Publié dans DAUPHIN | Pas de Commentaire »

Dauphin d’Electre

Posté par othoharmonie le 31 mai 2012

Le dauphin d’Électre (Peponocephala electra parfois translitété péponocéphale) est un cétacé de la famille des delphinidés. L’espèce est menacée. Dauphin des eaux tropicales et subtropicales que l’on aperçoit assez rarement, sans doute parce qu’il préfère les eaux profondes. Il vit généralement loin des côtes en haute mer. On le voit parfois, plus au nord, lorsqu’il remonte des courants chauds.

Peponocephala electraPeponocephala electra est l’unique espèce du genre Peponocephala.

Il est probable que la distribution soit continue dans les eaux profondes tropicales et subtropicales malgré des observations qui restent rares. Ce dauphin semble assez fréquent autour des Philippines (surtout au large de Cebu) et le long de la côte orientale d’Australie. Il est sédentaire aux Hawaii. Il approche rarement du littoral. Il ne migre probablement pas et est sans doute plus fréquent que la rareté de son observation.

La première semaine de juin 2008, un échouage massif d’une centaine de dauphins d’Électre a lieu à Madagascar. Les causes avancées par les spécialistes sont épidémie, intoxication naturelle ou humaine, événement océanique ou météorologique mais aussi l’hypothèse que ce soit les sonars d’un bateau de recherche pétrolière de la société Exxon Mobil parti la veille des échouages.

Le 10 février 2009, dans la baie de Manille aux Philippines, entre 200 et 300 individus de dauphins d’Electre se sont échoués en eau peu profonde suite à un tremblement de terre sous-marin qui a vraisemblablement endommagé leurs tympans et leur système d’orientation. Les dauphins ont fait l’objet d’un sauvetage de masse en étant orientés vers le large. Jamais les animaux de cette espèce ne s’étaient échoués en aussi grand nombre.

Publié dans DAUPHIN | Pas de Commentaire »

Le Dauphin de l’Orénoque

Posté par othoharmonie le 31 mai 2012

 

Le tucuxi (Sotalia fluviatilis), ,sotalie de l’Amazone ou dauphin de l’Orénoque et localement bufeo gris, ou bufeo negro (au Pérou), est un dauphin rencontré dans le bassin de l’Amazone. Le terme « tucuxi » (prononcé toukouchi) dérive d’un mot emprunté au langage des Tupis : tuchuchi-ana. Bien qu’il partage son habitat avec les dauphins d’eau douce (tel le boto), le tucuxi n’est pas relié à lui génétiquement. Au contraire, il est classé comme dauphin marin (Delphinidae) et ressemble d’ailleurs au grand dauphin ; il appartient à un genre propre, les Sotalia. Une variété fréquentant les estuaires et les côtes a récemment été désignée plus précisément comme le « dauphin de Guyane » ou costero (Sotalia guianensis).

Sotalia fluviatilisLe tucuxi ou Dauphin de l’Orénoque mesure entre 130 et 200 cm et pèse de 35 à 40 kg. Il est trapu et pourvu de grandes nageoires caudale et dorsale et a un ventre pâle. La nageoire dorsale est légèrement courbée. Le rostre a une longueur moyenne et est pourvu de 26 à 36 paires de dents.

Il fut décrit par Gervais & Deville en 1853 (et le costero ou Sotalia guianensis par Pierre-Joseph van Bénéden en 1864). Longtemps ces espèces furent synonymes. La première étude faisant état de distinction profonde fut une morphométrie en 3D réalisée récemment par Monteiro-Filho. Une analyse molléculaire réalisée par Cunha démontra que Sotalia guianensis était génétiquement différent de Sotalia fluviatilis. Cette découverte fut confirmée par Caballero. Bien que l’existence et la distinction de ces espèces soit à présent généralement admise, l’IUCN continue à les classer sous le même taxon : Sotalia fluviatilis.

Le tucuxi se rencontre dans le bassin de l’Amazone au Brésil, mais aussi au Pérou et en Colombie dans les eaux côtières peu profondes, les récifs de corail, les mangroves, les estuaires et les fleuves.

Le tucuxi aime à se rassembler en petits groupes de 10-15 individus (Jusqu’à 30 dans les eaux côtières1)même si il vit généralement seul ou en couple. Il nage ainsi de façon très serrée, suggérant une structure sociale importante. Le tucuxi aime à faire des bonds hors de l’eau et joue souvent à éclabousser. Il est lent et se nourrit surtout de poissons nageant en bancs.

Il se nourrit de poissons (anchois et poisson-chat) et de calmars qu’il avale tout ronds.

On a observé le tucuxi chassant en compagnie d’autres dauphins.

Son espérance de vie est estimée à 35 ans.

Le tucuxi est encore assez répandu, bien qu’il n’existe pas de statistique précise. Il subit toutefois les affres typiques aux dauphins, à savoir prise dans des filets de pêche, pollution au mercure et même chasse spécifique. Il est protégé par la tradition qui interdit de le chasser dans certains endroits, mais parfois tué pour sa chair où pour servir d’appât pour la pêche.

Le tucuxi supporte mal la captivité. Le dernier représentant de l’espèce en Europe (Paco) mourut en 2009 au zoo de Münster, en Allemagne.

Publié dans DAUPHIN | Pas de Commentaire »

Le Marsouin

Posté par othoharmonie le 31 mai 2012

 

le marsouin aptère (Neophocaena phocaenides) est un cétacé de petite taille. C’est le seul représentant du genre Neophocaena.

Autres noms : marsouin de l’Indemarsouin de Cuvier ou marsouin noir

 Marsouin de CuvierComme son nom l’indique, le marsouin aptère est dépourvu d’aileron dorsal. Ce marsouin de taille moyenne est difficile à identifier et à apercevoir au moment où il fait brièvement surface et roule doucement dans l’eau pour remplir ses poumons d’air. Il se distingue des autres espèces de marsouin par son front protubérant comme celui des dauphins et son museau légèrement pointu. Il se nourrit seul ou en petits groupes composés de 3 à 5 individus, occasionnellement 10 ou plus. Il attrape petits poissons et mollusques au fond de l’eau. La taille de ses petits varie de 50 à 70 centimètres. Les mâles peuvent atteindre 1,90 m pour un poids de 40 à 50 kg mais les femelles sont plus petites. Ils pèsent environ 72 kg. Sa peau est de couleur gris clair, sa tête est ronde et il n’a pas de bec. Sur le haut de son corps il possède de petits tubercules et sa nageoire caudalepossède une encoche au milieu. Sa denture comporte une trentaine de dents comprimées et aplaties à l’extrémité. Le marsouin aptère a un aspect physique que l’on peut comparer à un béluga. Il migre parfois pour de courts voyages saisonniers à la suite de ses proies. Il vit près des côtes, dans l’océan Indien et le Pacifique ouest où il fréquente les estuaires et remonte les fleuves. On trouve quelques spécimens de marsouins aptère dans le fleuve Yangtsé Kiang (Chiang Jiang) ou sa population fut en partie réduite à cause de l’activité humaine aux abords du fleuve. Le dauphin de Chine, lui, a disparu complètement. La dernière expédition de recherche internationale de 2006, a confirmé sa disparition.

Publié dans DAUPHIN | Pas de Commentaire »

Le Marsouin Blanc

Posté par othoharmonie le 31 mai 2012

 

Le Marsouin Blanc dans DAUPHIN 250px-Delphinapterus_leucas_head_3Le béluga ou bélouga appelé également baleine blanchedauphin blanc et marsouin blanc est un cétacé blanc de l’océan Arctique. Le nom béluga vient du mot russe beloye qui signifie blanc. Il dispose d’un des sonars les plus sophistiqués de tous les cétacés. Ce sonar lui est indispensable pour pouvoir s’orienter et se repérer dans les canaux de glace immergés qui forment un véritable labyrinthe.

Le biologiste marin Le Gall note qu’en Europe, le mot Béluga a aussi été utilisé, à tort, par les marins-pêcheurs pour désigner les marsouins et d’autres petits cétacés1.

Cet animal social peut atteindre 6 m de long, il est plus grand que la majorité des dauphins mais bien moins que les autres baleines. Les mâles adultes sont généralement plus grands que les femelles, et peuvent peser jusqu’à une tonne et demi (femelles aux alentours de la tonne). Les bélugas nouveau-nés, appelés familièrement « veau », mesurent environ 1,50 m de long pour un poids de 80 kg. Il est difficile de confondre ce cétacé avec un autre à taille adulte : il possède une crête dorsale résultat de l’atrophie d’un aileron et est entièrement blanc à l’inverse des jeunes bélugas qui sont gris. De même, sa tête ne ressemble à celle d’aucun autre cétacé : la zone frontale est souple et en forme de bulbe. Le béluga est d’ailleurs capable de « gonfler » son front en envoyant de l’air dans ses sinus. Il a un bec très court, une bouche large. Le corps du béluga ressemble globalement à un cylindre (en particulier lorsqu’il est bien nourri) qui s’effile vers le museau et vers la queue. Les nageoires latérales sont larges et courtes. Enfin, contrairement aux autres cétacés, ses vertèbres cervicales ne sont pas soudées, impliquant une certaine flexibilité du cou qui lui permet de déplacer sa tête latéralement.

Le béluga appartient au genre Delphinapterus (du grec ancien delphín (dauphin)), du préfixe, a- (dit « privatif ») et de pteron (aile), « dauphin sans ailes ») en raison de l’absence d’aileron dorsal. Les scientifiques pensent que cette préférence évolutive pour une crête dorsale plutôt que pour un aileron, est due à une adaptation à la vie de ces créatures sous la glace, ou un moyen de réduire la surface de peau pour éviter une trop grande dissipation de chaleur.

La maturité sexuelle intervient à l’âge de huit ans pour les mâles, et à cinq ans pour les femelles. Les mères donnent naissance à un unique petit au cours du printemps suivant la période de gestation d’une durée de quinze mois. Les petits bélugas sont uniformément gris foncé ; mais cette coloration s’éclaircit avec l’âge, allant de bleu à gris, jusqu’à ce qu’ils prennent enfin leur couleur blanche typique à l’âge de neuf ans pour les mâles et sept ans pour les femelles. Les petits restent sous la protection de la mère deux ans durant. L’accouplement du béluga n’est pas très bien connu ; il survient probablement au cours de l’hiver ou au tout début du printemps, quand les groupes de bélugas sont encore dans leur territoire hivernal ou alors au début de leur période de migration. Cependant, l’accouplement semble survenir à d’autres périodes également. Un béluga vit en moyenne trente ans.

250px-Beluga%2C_Wei%C3%9Fwal_%28Delphinapterus_leucas%29 dans DAUPHINLe béluga a été décrit en premier par Peter Simon Pallas en 1776. Il fait partie de la famille des Monodontidae au même titre que le narval. Ledauphin Irrawaddy fut un temps classé dans cette famille avant que de récentes études génétiques n’infirment cette hypothèse.

Le plus ancien ancêtre connu du béluga est le Denebola brachycephala espèce du Miocène aujourd’hui éteinte. Un seul fossile a été découvert, dans la péninsule de la Basse-Californie, indiquant que la famille prospérait autrefois dans des eaux plus chaudes. Les fossiles suggèrent également que l’habitat des bélugas s’est déplacé en fonction de la couverture de la banquise : suivant son expansion durant les périodes glaciaires et de son retrait au cours des périodes de réchauffement.

Le béluga est une créature très sociable. Il se déplace en groupes subdivisés en sous-entités habituellement composées d’animaux du même âge et du même sexe. Les mères et leurs petits intègrent généralement des groupes restreints. Lorsque les nombreuses sous-entités se rejoignent dans les estuaires, l’on peut dénombrer des milliers d’individus ; ce qui représente une proportion significative de la population mondiale des bélugas et les rend d’autant plus vulnérables à la chasse.

Ce mammifère marin nage relativement lentement et se nourrit majoritairement de poissons ; il mange également des céphalopodes (pieuvres, calmars…) et des crustacés (crabes, crevettes…). Il chasse cette faune des fonds marins généralement jusqu’à 300 m, bien qu’il puisse atteindre deux fois cette profondeur. Pour se nourrir, le béluga plonge généralement de 3 à 5 minutes, mais il peut retenir sa respiration pendant 20 minutes.

Le béluga est capable d’émettre un large éventail de sons passant par les sifflements, les claquements, les tintements et autres couics. C’est ce qui lui vaut son surnom de «canari des mers». Certains chercheurs qui ont écouté un groupe de bélugas ont décrit cela comme un orchestre à cordes s’accordant avant un concert. Les scientifiques ont isolé une cinquantaine de sons particuliers, la plupart situés dans une gamme de fréquence allant de 0,1 à 12 kHz.

Leurs principaux prédateurs naturels sont l’ours blanc et les orques. Lorsque les bélugas sont piégés par les glaces, les ours les assomment d’un coup de patte et les hissent sur la banquise pour les achever.

Les menaces pesant sur les bélugas varient selon leur distribution. La population de l’estuaire du Saint-Laurent, dont le nombre d’individus stagne depuis plusieurs années à environ un millier, a fait l’objet d’études qui laissent penser que la pollution est le principal danger à cet endroit. Il apparaît que, depuis plusieurs dizaines d’années, ces animaux sont exposés à divers composés organochlorés, des hydrocarbures aromatiques polycycliques et des métaux lourds. Dans un cadre scientifique, des nécropsies ont été faites sur des carcasses échouées. Les analyses mettent en évidence un haut taux de cancer, le plus élevé de tous les cétacés, et comparable à celui de l’homme. Les cas de cancers rapportés sur des individus du Saint-Laurent semblent se stabiliser. Diverses infections ont également été observées, notamment des parasites métazoaires dans les voies respiratoires et gastro intestinales. Ces infections pourraient être directement reliées à une contamination par les polluants énumérés ci-haut, qui présentent un potentiel immonudépresseur. Selon le Parc du Fjord du Saguenay, il est erroné de croire que la carcasse d’un béluga échoué est considéré comme une déchet toxique. Toutefois, l’impact à long-terme de la pollution sur le devenir de cette population n’est pas clairement connu.

 Delphinapterus leucasOutre la pollution, d’autres activités humaines constituent également une menace pour l’espèce. Alors que certaines populations en sont venues à tolérer les petites embarcations, d’autres au contraire les évitent. Depuis la fin de la chasse commerciale, l’observation des bélugas est d’ailleurs devenue une activité florissante, notamment dans le Saint-Laurent et dans la rivière Churchill (baie d’Hudson). De plus, on observe une augmentation du trafic maritime, notamment sur le fleuve Saint-Laurent, accompagnée d’une augmentation de la taille des navires. Le bruit fait par les moteurs des bateaux pourrait provoquer des dommages permanents aux oreilles des bélugas. Des études sont en cours pour déterminer l’impact de ces sons sur le la physiologie et le comportement du béluga. Les collisions avec les bateaux sont aussi une menace pour tous les cétacés.

La pollution, le trafic maritime et l’utilisation de brise-glaces sont donc autant de facteurs qui perturbent l’environnement des bélugas.

Publié dans DAUPHIN | Pas de Commentaire »

Les Homodolphinus (dauphins)

Posté par othoharmonie le 28 mai 2012

 

J’ai aussi vu des films russes sur des bébés de deux ou trois ans et des enfants en bas âge, mais un peu plus vieux, qui dormaient au fond de piscines.

Fichier:Ostia Antica - mosaico.jpgIls dormaient littéralement à poings fermés, mais sous l’eau tout au fond du bassin, et toutes les dix minutes ils remontaient à la surface, apparemment toujours endormis, roulaient leur corps de manière que leur visage soit à l’air libre, expiraient puis inspiraient à nouveau de l’air frais, après quoi leur corps coulait et allait se poser au fond du bassin.

Ces enfants vivent donc sous l’eau l’élément liquide est leur patrie. On leur a d’ailleurs donné un nom, pour ainsi dire, comme s’il s’agissait d’une nouvelle espèce. On les appelle les homodolphinus.

Il semblerait qu’il s’agisse d’un mélange d’humains et de dauphins. L’eau devient leur milieu naturel et ils sont extrêmement intelligents.

Rusty James news

Les dauphins deviennent très excités lorsqu’ils voient un être humain donner naissance.

Ils adorent cela, c’est certain.

Ces mammifères peuvent tous faire des choses ahurissantes.

Les enfants nés dans l’eau avec pour sages-femmes des dauphins, du moins tel que cela se fait en Russie, sont tous des enfants extraordinaires.

D’après tout ce que j’ai pu lire sur le sujet jusqu’à maintenant, pas un de ces enfants n’a un quotient intellectuel inférieur à 150 et ils ont tous un corps émotionnel extrêmement stable et avec    un corps physique incroyablement résistant.

D’une manière ou d’une autre, ils semblent très supérieurs aux enfants habituels.

L’accouchement dans l’eau se pratique aussi en France on en a déjà fait plus de 20 000.

Les femmes donnent naissance dans de grandes baignoires.

Au début, les médecins avaient étalé tous leurs instruments sur des tables, et tous les moyens de secours étaient en place, chacun étant prêt à intervenir en cas de complications.

Mais il n’y eut aucun problème pendant très longtemps.

D’une année à l’autre, tout se passa très bien jusqu’à ce que finalement 20 000 naissances aient eu lieu sans une seule complication ! De nos jours, les instruments et tout l’équipement sont    relégués dans un coin du lieu où se font les accouchements, tout simplement parce qu’il n’y a toujours aucun problème.

Je ne sais pas si les spécialistes savent pourquoi au juste, mais pour quelque raison inconnue, quand une femme enceinte flotte dans de l’eau, il semble que toutes les complications de    l’accouchement se résolvent d’elles-mêmes.

J’ai eu l’opportunité de passer quelque temps avec une femme qui fut l’assistante de Charkovsky en Russie.

Elle avait ramené avec elle plusieurs films pris pendant les accouchements. (Voir la vidéo ici…)

SOURCE    Rusty James news

Publié dans DAUPHIN | Pas de Commentaire »

Dauphin de la Mythologie

Posté par othoharmonie le 28 mai 2012

Dauphin de la Mythologie dans DAUPHINLes dauphins sont présents dans l’iconographie de la Grèce antique, une des plus anciennes fresque grecque connue, datée du XVe siècle av. J.‑C., se trouve dans la salle de bain de la reine à Knossos. L’Odyssée fait également référence aux dauphins et les représente joviaux et bouffons. Les Grecs semblent beaucoup s’être intéressés à ces animaux : les dauphins sont représentés également sur des mosaïques, des pièces de monnaie, des bijoux, des vases et sous forme de statues. Souvent, les dauphins sont représentés en bande.

Les dauphins apparaissent fréquemment dans la mythologie grecque et sont réputés être l’animal favori de Poséidon et incarnation du dieu solaire Apollon qui, paré d’une vertu pacifique et joviale, est alors un guide pour un autre monde. D’après Hérodote, Poséidon convainc Amphitrite de l’épouser en lui envoyant un dauphin. Lorsque Minos met au défi Thésée de prouver qu’il est bien le fils de Poséidon, il est escorté jusqu’au palais des Néréides par des dauphins. Arion de Méthymne est un autre fils de Poséidon. Apollon aurait pris la forme de cet animal pour sauver les marins crétois dirigés par Icarios et chargés d’instaurer son culte sur les pentes du mont Parnasse, à l’Oracle de Delphes.

Recherchant une épouse pour régner auprès de lui dans les profondeurs de la mer, Poséidon courtisa la Néréide Thétis comme son frère Zeus, mais Thétis ayant prophétisé que tout fils qui naîtrait d’elle serait plus grand que son père, prudents, ils cessèrent tous deux de la courtiser et lui permirent d’épouser un mortel du nom de Pélée. Amphitrite, autre Néréide qu’il rechercha ensuite, résista à ses avances et s’enfuit dans les montagnes de l’Atlas pour lui échapper, mais il envoya des messagers à sa poursuite, parmi lesquels un certain Delphinos qui plaida la cause de Poséidon d’une façon si charmante qu’elle céda et le pria d’organiser le mariage. Pour lui témoigner sa reconnaissance, Poséidon plaça l’image de Delphinos au milieu des 320px-Dolphin_Taberne_dei_Pescivendoli_2006-09-08 dans DAUPHINétoiles, dans la constellation du Dauphin. Légitimement marié à Amphitrite dont il a trois enfants, Triton, Benthésicymé et Rhodé (certaines traditions rapportées par Diodore font en revanche naître cette dernière de son union avec Halia, la sœur des Telchines), Poséidon a également bon nombre d’enfants avec d’autres divinités ou de mortelles.

Comme beaucoup d’autres figures de la mythologie grecque, le Dauphin est une constellation du ciel nocturne, située près du triangle d’été.

Les Romains utilisent souvent une figure plus stylistique pour représenter les dauphins, souvent plus proches d’une représentation de poisson. Dans la mythologie hindoue, les dauphins d’eau douce sont des avatars de Gangâ, le dieu du Gange. Les dauphins roses de l’Amazone, une autre espèce de dauphin d’eau douce sont, dans les mythologies locales, capables de se transformer en homme, de séduire les jeunes femmes, voire les enlever.

Publié dans DAUPHIN | 1 Commentaire »

Le Dauphin du Gange

Posté par othoharmonie le 28 mai 2012

 

Le Dauphin du Gange dans DAUPHIN riverdolphinDurant des millions d’années, ce dauphin au long bec a navigué dans les eaux du Gange et de ses affluents. Comme tous les dauphins, il s’oriente et pêche par écholocation, et n’a donc pas besoin d’une bonne vue. Il nage souvent de côté, le cou à angle droit, utilisant les ultrasons pour repérer ses proies au fond du fleuve boueux.

A la saison des pluies, lorsque le fleuve est en crue, le dauphin du Gange remonte vers des affluents moins apportant, et, au contraire, lors des saisons sèches, il va dans des eaux plus hautes. Il nage la tête hors de l’eau, ce qui le rend invisible pour les pêcheurs

Espèce protégée en Inde depuis 1972, la population de dauphins du Gange ne cesse néanmoins de diminuer de 10% chaque année.  Il n’existe qu’une région protégé en Inde, le sanctuaire de Vikramshila à Bihar.

Les projets de protection ont été inefficace jusqu’a aujourd’hui. Par exemple:

En 1986, le gouvernement Indien a décidé de faire nettoyer la rivière, mais cela n’a pas eu beaucoup d’effets.

Ce  dauphin habite dans une des régions les plus peuplées de la terre.

Ses besoins principaux, une eau non polluée et des ressources alimentaires suffisantes, ne sont donc pas respecter.

 Il y a aussi la pêche, les dauphins se prennent dans les filets, les usines, ou autres sur les abords du Gange et de ses affluents, qui font autant de mal aux dauphins, qu’aux poissons dont se nourrissent les dauphins.

Les bruits émis par les grands navires, comme les pétroliers perturbent les écholocations des dauphins, et sont de plus en plus nombreux. Il y a bien d’autres choses, comme les barrages qui empêchent la migration des dauphins pour se reproduire, et, les laissent donc en petits groupes insuffisants pour la reproduction.

Et si il y a des tremblements de terre, ou alors trop de pollutions dans les eaux, les dauphins peuvent se faire bloquer par un barrage.

La survie des 4 espèces de dauphins d’eau douce est problématique. Sur 3 espèces connues en Asie, 2 ont pratiquement disparus. Seul le dauphin du Gange, appelé « Soussou » en Inde, a un espoir de survie.

Ce mammifère presque aveugle vit surtout en Inde mais aussi au Bangladesh et au Népal. Il y en a environs entre 4000 et 5000, nombre heureusement suffisant pour la reproduction.

La survie des 4 espèces de dauphins d’eau douce est problématique. Sur 3 espèces connues en Asie, 2 ont pratiquement disparu. Seul le dauphin du Gange, appelé « Soussou » en Inde, a un espoir de survie.

Ce mammifère presque aveugle vit surtout en Inde mais aussi au Bangladesh et au Népal. Il y en a environs entre 4000 et 5000, nombre heureusement suffisant pour la reproduction.

PlatanistaGangeticaLedauphinduGange_thumb dans DAUPHIN

Comment agir ?

-Visitez le site de l’association pour la protection des dauphins et des baleines (WDCS) pour plus d’infos: www.wdcs.org

-Soutenez l’action du WDCS au sanctuaire de Vikramshila à Bihar.

-Signez la pétition du WDCS, pour créer une autre région protégée pour le dauphin du Gange, au sud du Bangladesh.

Publié dans DAUPHIN | Pas de Commentaire »

Les dauphins et les hommes

Posté par othoharmonie le 28 mai 2012

  • Déjà dans l’Antiquité les peuples marins leur prêtaient de multiples exploits comme de guider les bateaux égarés dans la tempête ou de sauver les naufragés… Ils sont d’ailleurs très souvent cités dans la littérature grecque et étaient l’emblème de la ville de Corinthe (Grèce).
  • Les dauphins et les hommes dans DAUPHIN 320px-DolphinnfishingCertains dauphins choisissent le contact avec l’homme, ce sont des dauphins dits « ambassadeur ». Le phénomène est très répandu en Australie, à Monkey Mia, à Bunbury et à Tangalooma. En France, près de Collioure, Dolphy a été la plus célèbre. Il y a eu aussi Fanny, Jean-Louis qui était aussi une femelle et enfin Jean-Floch et Randy.
  • Bien que ce soit rare, il arrive que des dauphins soient trouvés échoués vivants sur une plage. Il est important alors de procéder à des gestes indispensables d’urgence. Tout d’abord prévenir les autorités compétentes (pompiers, services vétérinaires…). Ensuite, il faut absolument maintenir leur corps mouillé. Pour cela, il est vital de les arroser d’eau de mer et de disposer des serviettes de bain humide sur leurs corps (sans obstruer l’évent). Un parasol pourra les protéger du soleil. En attendant les secours, il ne faut surtout pas essayer de déplacer les animaux.

 

Du Dauphin et du Thon.
   Un Dauphin poursuivait un Thon, dans le dessein de se venger de quelque offense qu’il en avait reçue. Ce dernier gagne le rivage, l’autre l’y suit. Et le Thon, pour échapper, sauta sur le sable, et le Dauphin s’y lança avec lui. Mais voici que froissés de leur chute, ils y demeurèrent tous deux étendus. Cependant l’air de la terre agit sur eux. Ils s’affaiblissent hors de leur élément, et meurent, non sans s’être repentis de n’avoir consulté que leur ressentiment.

Analyse de fables d’Esope

Publié dans DAUPHIN | Pas de Commentaire »

Dauphin du Yangtsé

Posté par othoharmonie le 28 mai 2012

Adieu Dauphin du Yangtsé

 Pour la première fois depuis 50 ans, un grand animal disparaît de la planète. Une expédition internationale de 30 scientifiques ayant parcouru 1.669 Km pendant six semaines n’a pas retrouvé un seul spécimen du cétacé dans le fleuve du Yangtsé. Le dauphin a passé plus de 20 millions d’années sur la Terre pour finir sous les assauts de l’homme et de sa pollution. Le dauphin d’eau douce du Yangtsé était qualifié de famille de mammifère à part entière. Le dernier mammifère à avoir disparu est le tigre de Tasmanie chassé sans relâche par les colons européens. Le dernier s’est éteint en 1936.

 Dauphin du Yangtsé dans DAUPHIN 1846146225_1

Publié dans DAUPHIN | Pas de Commentaire »

Le Dauphin

Posté par othoharmonie le 28 mai 2012

Mammifère CÉTACÉ, le dauphin se rencontre dans toutes les mers, mais particulièrement dans les eaux chaudes ou tempérées. Excellent nageur, pouvant atteindre la vitesse de 45 km/h, il doit remonter souvent à la surface de l’EAU pour respirer. Longs de 1,50 m à 9 m, suivant les espèces, les dauphins ont un corps allongé et svelte, le dos noir et le ventre blanc. Leur tête se termine par une sorte de bec étroit armé de dents. Doués d’un sens social très développé, ils vivent en troupes et se nourrissent de POISSONS. Ils sont très familiers. Les Grecs de l’Antiquité avaient déjà apprécié cette qualité.

Le dauphin est un ANIMAL étonnamment intelligent. Outre un important cerveau, il est doté d’un véritable « SONAR » qui lui permet de déterminer l’emplacement des obstacles. Il possède aussi un langage propre et peut ainsi communiquer avec ses congénères. Décidée à exploiter ces qualités exceptionnelles, la Marine américaine a créé, dés 1960, une « Unité Dauphin ». C’est ainsi qu’en 1965, lors d’une expérience de VIE sous-marine, la liaison entre la surface et les maisons sous la MER a été assurée par une équipe de dauphins qui portaient les charges et les messages…

 Delphinus delphis 02.jpg

Publié dans DAUPHIN | Pas de Commentaire »

Les Catégories de dauphins

Posté par othoharmonie le 27 mai 2012


Dauphin Bleu et Blanc
(Stenella coeruleoalba)

 Stenella coeruleoalba

Longueur maximale : 2,30 m. Aileron dorsal falciforme. Flamme blanc argenté entre l’œil et la dorsale. Deux principales bandes sombres s’étendent de l’œil à la pectorale et de l’œil à l’anus. Bec bien marqué. 

Dauphin Commun
(Delphinus delphis)

  Delphinus delphis

Longueur maximale : 2.30 m. Dorsale falciforme. Pigmentation noire sur le dos, s’étendant sur les flancs en formant 1V dont la pointe est opposée à celle de la dorsale. Bec bien marqué. 

Dauphin de Risso
(Grampus griseus)

  Dessin de deux Grampus griseus

Longueur maximale : 4 m. Dorsale en forme de griffe, plus haute que longue. Pigmentation générale gris foncé, balafres souvent visibles. Absence de bec. Tête arrondie. 

Grand Dauphin
(Tursiops truncatus)

 Les Catégories de dauphins dans DAUPHIN

Longueur maximale : 3,50 m. Dorsale falciforme, relativement haute et peu longue. Flancs de teinte uniforme gris foncé, s’éclaircissant vers la face ventrale. Bec bien marqué. 

Globicéphale Noir
(Globicephala malaena)

  Lagenorhynchus obscurus

Longueur maximale : 7 m. Dorsale à concavité post, plus longue que haute. Coloration noir goudron, sauf une tâche argentée s’étendant sous la gorge. Pectorales longues falciformes. Absence de bec.Tête très arrondie. 

Cachalot
(Physeter macrocephalus)

 prev3 dans DAUPHIN

Longueur maximale : 18 m. Dorsale remplacée par une succession de crêtes basses situées sur la partie post du dos. Pigmentation générale sombre. Tête massive en forme de proue. Souffle oblique vers l’avant. 

Rorqual Commun
(Balaenoptera physalus)

 Rorqual%20commun

Longueur maximale : 25 m. Aileron dorsal triangulaire concave, situé sur le tiers post. Du corps. Coloration gris foncé devenant blanche sur le ventre. Tête en V vue de dessus. Souffle vertical 

Les petits delphinidés :

Dauphin de Hector – Dauphin de Commerson – Céphalorhinque noir – Dauphin de Heaviside – Lissodelphis Austral – Lissodelphis Boréal – Dauphin tacheté – Dauphin Bleu et Blanc – Dauphin à long nez – Dauphin Cyclème – Lagénorhynque à bec blanc – Lagenorhynque à flancs blancs de l’Atlantique – Dauphin à flancs blancs du Pacifique – Dauphin de Dusky – Dauphin de Hourglass – Dauphin de Peale – Dauphin de Fraser – Grampus, ou Dauphin de Risso – Sténo, ou Dauphin à bec étroit – Dauphin de l’Irrawaddy – Dauphin d’électre – Orque pygmée – Tucuxi – Dauphin à bosse de l’indo-pacifique – Dauphin à bosse de l’atlantique.

Les grands delphinidés :

Globicéphale noir – Globicéphale tropical – Faux orque, ou pseudorque – Orque.

dauphin1iq3wh9

Publié dans DAUPHIN | Pas de Commentaire »

Morphologie du Dauphin

Posté par othoharmonie le 27 mai 2012

 

Sa forme fuselée et hydrodynamique, sa peau lisse et très souple qui se déforme et absorbe les turbulences de l’eau font du dauphin un animal doué pour la vitesse. ( 44 km/h; c’est le plus rapide des petits dauphins ).

 Son dos est généralement noir, son ventre blanc avec des dessins bruns ou violets. 

Ses dimensions: longueur: de 1,7m à 4 m – poids: de 70kg (dauphin commun ou delphinus delphis) à 400kg (le tursiops) 

Morphologie du Dauphin dans DAUPHINIl possède un bec assez long appelé rostre, avec 80 à 100 dents, toutes semblables entre- elles. Le rostre est formé de deux mâchoires allongées qui lui donnent l’air de sourire Pointues et petites, ces dents ne conviennent pas à la mastication mais elles permettent de saisir solidement les proies. Les aliments absorbés sont broyés par les robustes parois de leur estomac. 

Ses nageoires
Elles servent au dauphin à s’équilibrer et se guider. 

Sa nageoire caudale, appelée aussi palette est aplatie dans un plan horizontal. Sa nageoire dorsale est bien développée. 

Dans une nageoire, le dauphin a les mêmes os que dans une main humaine. Ces os sont le vestige de l’époque où les ancêtres du dauphin étaient des animaux terrestres à 4 pattes et 220px-Sousa_chinensis_%283%29_by_Zureks dans DAUPHINqui sont allés à l’eau pour se nourrir. 

Son œil

Le dauphin a les yeux très écartés. Il peut voir en haut, en bas et même derrière lui mais il ne voit pas très bien de face. Donc pour déceler ce qu’il y a devant lui, il utilise l’écholocation, c’est à dire la localisation des obstacles et des bancs de poissons par l’écho: le dauphin émet des ultrasons et reçoit en retour les échos qui déterminent la vitesse, la taille et la direction de la proie par exemple, et cela grâce au melon, ce font rempli de graisse, de muscles et de canaux, qui permet au dauphin de choisit la direction dans laquelle il envoie les sons. Petit, l’œil ne possède qu’une seule paupière, mais sa vision est très bonne sous l’eau et à l’air libre. 

 Sousa chinensis chinensisIl voit net sous l’eau car son œil s’aplatit quand il plonge et ainsi l’image se forme exactement sur la rétine  

Une épaisse couche de graisse sous-cutanée lui sert d’isolant thermique et l’aide à toujours garder la même température (entre 35 et 36° C.)On dit qu’il est homéotherme. Cette température est indépendante de celle du milieu extérieur. Ce sont donc des animaux à sang chaud. Le dauphin évacue la chaleur par les nageoires, parties moins riches en graisse donc moins isolée et plus irriguées par les vaisseaux sanguins qui transportent le sang chaud. 

Sa longévité: Il peut vivre jusqu’à 50 ans. (tursiops) 

Le dauphin possède des poumons, restes encore de ses ancêtres terrestres ressemblant à des loups, qui, il y a 50 millions d’années se sont aventurés dans l’océan à la recherche de proies ( le Mesonyx, puis le Pakicetus et le Prosqualodon).

Son nez, l’évent, situé au-dessus de la tête, est sans odorat. Il lui sert seulement à respirer. Il ne s’ouvre que lorsqu’il est au-dessus de l’eau. 
Le dauphin commun peut rester immerger en apnée totale 3 à 4 minutes. ( 15 mn pour le grand dauphin )  

Il renouvelle jusqu’à 90% de l’air de ses poumons à chaque respiration. Ce chiffre n’est que de 15% chez la plupart des mammifères dont l’Homme. 
Pendant son sommeil, il flotte à 50 cm sous l’eau et toutes les 1/2 mn, un coup de palette le remonte à la surface, il respire sans se réveiller de façon automatique. 

Le dauphin est un animal social qui vit en troupeau de plusieurs centaines d’individus. Les groupes sont mixtes: mâles, femelles et jeunes.  

Il n’y a pas de chef.

Le Sonar du Dauphin – L’écholocalisation  

Sa bosse sur le front s’appelle le melon, c’est de là qu’il émet les ultrasons grâce auxquels il se repère et repère son  Delphinus delphisenvironnement, ce système est appelé sonar ou l’Echolocalisation , c ‘est un peu son 3° œil ! La grande particularité des delphinidés est d’émettre des ultrasons grâce à leur bosse sur la tête, le melon. C’est une sorte de radar ou sonar qui lui permet de se repérer dans son environnement, de communiquer et même de chasser. 

Des petits émetteurs placés sur son front bombés envoient des ultrasons : cris très aigus qui ne sont pas perceptibles à l’oreille humaine. Ces sons frappent les objets qui l’entourent et reviennent à lui comme un écho pour lui donner l’information. Ainsi le Dauphin sait toujours exactement où il se trouve et ce qui l’entoure ! Ses yeux placés de chaque côté de sa tête ne lui permettent pas de voir en relief, mais grâce à son sonar il peut quasiment reconstituer une image en 3 dimensions, en inondant l’objet ou le sujet d’impulsions sonar. 

Ainsi dans la nuit, le dauphin n’est jamais aveugle. Grâce à son sonar il peut s’orienter n’importe où et même repérer un petit poisson nageant à des centaines de mètres de lui! Ce sens lui est bien pratique lorsqu’il chasse et pêche car il est ainsi capable de repérer ses proies très facilement même sous le sable. 

Le dauphin passe la journée à chasser le poisson, à communiquer avec ses congénères et à jouer : le dauphin commun est le plus joueur de tous  Son principal ennemi est l’orque, bien qu’il soit lui-même un delphinidé. 

Le dauphin est un mammifère, c’est à dire qui porte des mamelles. Il est vivipare, c’est à dire que le petit se développe dans le ventre de la femelle.  Le dauphin ne forme pas de couple permanent; il choisit un nouveau partenaire chaque année. 

Il atteint sa maturité sexuelle vers 5 ou 6 ans.  Les accouplements ont lieu d’octobre à décembre dans l’Atlantique Nord. 

La gestation dure de 350 à 360 jours. La portée est d’un seul petit. 

Les naissances s’étalent de septembre à octobre. Le petit se présente par la queue et cela probablement afin d’éviter que le nouveau-né n’essaie de respirer avant qu’il ne soit totalement sorti. Il sait tout de suite nager.

 Pendant la naissance, deux autres femelles, les “tantes”, protègent la mère et le petit contre les requins attirés par le sang. Immédiatement, la femelle emmène son petit respirer à la surface. 

La mère allaite le petit pendant 12 à 18 mois, malgré les dents qui sortent dès la première semaine.  Les mamelles sont situées dans les sillons placés sur le côté du ventre. Le petit reste près de sa mère ou de ses “tantes” 2 semaines. 

Les femelles mettent au monde tous les 2 ou 3 ans.

Publié dans DAUPHIN | Pas de Commentaire »

L’épaulard

Posté par othoharmonie le 27 mai 2012

L'épaulard dans DAUPHIN 1000844-%C3%89paulardL’épaulard est un CÉTACÉ, donc un mammifère, de la famille des dauphins ou delphinidés. Encore appelé orque, l’épaulard habite dans tous les OCÉANS. Il a le dos noir et le ventre blanc; il peut mesurer jusqu’à 8 m de long et porte, en arrière de l’oeil, une tache blanche caractéristique. Il vit en bandes, comme les dauphins, mais, contrairement à ces derniers, il ne recherche pas la compagnie de l’homme et est assez difficile à domestiquer. Pourtant, les « Marineland » de Californie et de la Côte d’Azur ont pu s’assurer la « collaboration » d’épaulards qui font la joie des millions de spectateurs qui viennent assister à leurs ébats.

On a longtemps considéré les épaulards comme des BALEINES de petite taille, ce qui leur a valu de n’intéresser que médiocrement les chasseurs. Ils se nourrissent de POISSONS, OISEAUX marins, PHOQUES, marsouins et DAUPHINS : contrairement à ce que l’on raconte, les épaulards ne s’attaquent pas aux baleines en bonne santé. Tout au plus s’en prennent-ils à celles qui sont très jeunes ou déjà gravement blessées. Lors de ses nombreuses expéditions, le commandant COUSTEAU a pu étudier de façon précise les moeurs des épaulards. Il en a tiré un film que l’on projette aux visiteurs du Musée océanographique de Monaco.

 

Publié dans DAUPHIN | Pas de Commentaire »

Dauphin au cinéma

Posté par othoharmonie le 27 mai 2012

Dauphins Cinéma, télévision, jeux vidéo

Autres espèces animales

Par ailleurs, par analogie, quelques poissons sont aussi qualifiés de dauphins :

cbov8rf7 dans DAUPHIN

Publié dans DAUPHIN | Pas de Commentaire »

Bibliographie des Dauphins

Posté par othoharmonie le 27 mai 2012

Bibliographie

  • Bibliographie des Dauphins dans DAUPHIN 18_acg0zGuide des Dauphins et marsouins de Jean Pierre Sylvestre Edition Delachaux & Niestlé 1990 ISBN : 2-603-00744-0
  • Dauphins, baleines et cachalots de Eric Demay. Mai 2008. Éditions Milan
  • Baleines et Dauphins de Bronwyn Sweeney. 2006. Éditions France Loisir
  • Connaître les Cétacés de Méditerranée du Dr Alexandre Gannier. 2008. ISBN : 978-2-9532208-0-3
  • Corsica mare, dauphins, baleines et cachalots de Mediterranée décembre 2008, de corsica mare osservazione aux éditions Albiana, Ajaccio

Liens externes

 Les dauphins dans l’art sur Commons

 

Littérature

  • Ésope a consacré deux fables au dauphin : Les Dauphins, les Baleines et le Goujon et Le Lion et le Dauphin.
  • Jean de La Fontaine a consacré une fable au dauphin : Le Singe et le Dauphin.
  • Les dauphins dans le livre Un animal doué de raison de l’écrivain français Robert Merle.
  • mythologie_grande2Le roman d’anticipation d’Arthur C Clarke l’ile des dauphins imagine les raisons de l’intérêt du dauphin pour l’homme : le protéger de son seul ennemi naturel, l’orque.
  • Les « néo-dauphins » dans le roman Marée stellaire de l’auteur américain David Brin publié en 1983.
  • Les dauphins communiquent parfois avec les hommes, dans le livre basé sur des faits scientifiques d’Éric Demay, L’Homme qui parlait aux dauphins.
54c4eeb7

Publié dans DAUPHIN | Pas de Commentaire »

Histoire de la Blatte

Posté par othoharmonie le 26 mai 2012

 

Histoire de la Blatte dans BLATTES - TERMITESLes blattes peuplent presque tous les habitats terrestres. Leurs adaptations morphologiques, physiologiques et comportementales leur permettent de survivre dans quasiment n’importe quelle condition extrême. Certaines creusent leur terrier sous le sable, en plein désert, pour y trouver de l’humidité. D’autres nagent, ou même plongent sous l’eau. D’autres, enfin, sont associées à des organismes symbiotiques qui digèrent la cellulose du bois qu’elles percent.

Les blattes vivant dans les appartements sont des insectes grégaires. Elles produisent une phéromone d’agrégation. Il s’agit d’une substance odorante incitant les individus d’une même espèce à se regrouper. Des abris où leurs excréments sont abondants apparaissent (en anglais un Fecal Focal Point). A cet endroit, les insectes sont en sécurité. L’abondance des excréments et de la phéromone indique aux blattes que leur cachette n’a pas encore été découverte par leurs ennemis (les habitants du logement). Expérimentalement, on observe que les blattes se développent moins vite lorsqu’elles sont isolées. De plus, les cafards se nourrissent davantage en présence de cette phéromone.

 Les blattes vivent en petits groupes de type familial. Ces groupes se composent d’individus du même âge et probablement nés de la même mère. Dans les habitations, ces groupes se rassemblent pour former des grandes communautés de plusieurs centaines ou même de milliers d’individus. Cependant, le concept de hiérarchie ou de spécialisation des tâches est inexistant. Chaque individu est autonome.

Les blattes sont très résistantes, y compris à des doses de radiations mortelles pour l’homme. En janvier 2008, L’émission MythBusters a effectué des tests d’irradiations sur des insectes et confirmé une survie à des doses d’une dizaine de fois la dose mortelle pour un humain, ce phénomène est général aux invertébrés (les mouches du vinaigre de l’expérience ont survécu à des doses beaucoup plus fortes).

Les blattes peuvent rester un mois sans manger ni boire, et retenir leur respiration pendant 45 minutes (sous l’eau).

 Une blatte décapitée peut survivre 7 à 9 jours (il est à rappeler que le système nerveux central des insectes est constitué d’une chaîne de ganglions le long du corps, et non centré autour d’un cerveau comme pour les vertébrés), la respiration s’effectuant par des trous disséminés dans son corps, les spiracles et son abdomen pouvant stocker de l’énergie pour cette durée.

Publié dans BLATTES - TERMITES | Pas de Commentaire »

Channeling sur la blatte

Posté par othoharmonie le 26 mai 2012



Chaque espèce a une fonction en ce qui vous concerne. Les blattes qui dérangent votre vie peuvent être en relation avec des questions que vous n’affrontez pas et qui tentent de monter à la surface.

 Channeling sur la blatte dans BLATTES - TERMITESVous ne regardez pas les blattes en disant : “Oh, belles petites blattes. Comme s’est beau de vous voir sur mon évier de cuisine, ce matin“. Souvent, vous les écrasez ou vous prenez l’insecticide en aérosol. Mais elles deviennent de plus en plus fortes, n’est-ce pas ?

 Elles constituent une espèce plutôt résistante et ont survécu à bien des changements d’énergie, apprenant à transmuter les toxines à maintes reprises. Elles sont là pour vous rappeler de regarder ce qui n’est pas nécessairement habillé de façon élégante – ce qui est en vous qui a besoin de sortir.

 Qu’est-ce qui est en vous et qui vous importune ?

 Et comment pouvez-vous devenir plus résistant en tant qu’espèce ?

 Si vous vous trouvez envahi par les créatures de la nature, dites tout simplement :

Comme c’est habile de ma part de me donner une leçon à ce propos. Je comprends, petites créatures, que vous essayez de me montrer quelque chose. Alors, je vais me faire une idée par moi-même et commencer à regarder en moi“.

 Vous aimez brandir des voiles et des écrans, et anéantir ce qui vous irrite, afin de ne pas avoir à affronter qui vous êtes. Si vous le faites, vous aurez besoin de changer, et ce changement pourrait impliquer trop de choses. Souvent, vous vous accrochez à ce qui vous garde malheureux, plutôt que d’affronter l’inconnu seul.

 Veuillez vous rendre compte que vous n’êtes jamais seul.

 Les créatures sont ici pour vous servir de compagnons. Rien, en ce monde, n’est à vos trousses. Comme vous avez été formés à croire que les choses le sont, vous émettez cette vibration. Alors, parce que vous créez votre réalité, vous faites de votre mieux pour obliger la réalité à se plier dans telle direction afin de vous blesser. 

 

Channeling de Barbara Marciniak avec les Pléiadiens

Publié dans BLATTES - TERMITES | Pas de Commentaire »

Les sortes de blattes

Posté par othoharmonie le 26 mai 2012

 

Les sortes de blattes dans BLATTES - TERMITESLes blattes constituent le sous-ordre des blattoptères (Blattaria) qui constituent avec les mantes l’ordre des Dictyoptères.

 La blatte est aussi appelée cafard ou cancrelat en Europe, coquerelle au Québec, ravet aux Antilles et punaise morpin à l’Île Maurice bien qu’il ne s’agisse pas d’une punaise. Quelques espèces sont synanthropes, principalement dans les cuisines où elles se nourrissent de restes, déchets et provisions.

 Les quelque 4 000 espèces réparties autour de la planète varient en forme, couleur et taille. Elles sont apparues sur Terre il y a environ 400 millions d’années.

 En France, quatre espèces introduites en Europe au cours des derniers siècles existent :

D’autres espèces (une dizaine en tout) sont indigènes et vivent dans les buissons ou au sol.

En 2007, des études ont prouvé que les termites étaient des blattes sociales.

Publié dans BLATTES - TERMITES | Pas de Commentaire »

La blatte astrologique

Posté par othoharmonie le 26 mai 2012

Le plus ancien horoscope du monde

Découvrez votre avenir préhistorique

sous le signe de la Blatte : vous êtes né entre 18 heures et 20 heures

Vous avez survécu à tout, vous durerez longtemps, miracle de la discrétion.

 

La blatte astrologique dans BLATTES - TERMITESPrudent et bourré de complexes, persuadé qu’on ne vous aime pas, loin de chercher à plaire vous préférez vous cacher. Quand vous n’êtes pas dans le retrait c’est noyé dans la foule que l’anonymat vous dissimule. Pas un mot plus haut que l’autre, aucun signe distinctif, cette propension à suivre le mouvement peut vous entraîner à des conséquences imprévues et parfois graveleuses : vous placez l’instinct grégaire au-dessus de la morale ! Il y entre un bon penchant pour l’anéantissement, la dilution… qui ne vous a jamais empêché de durer.

En amour, peu sûr de vous et de vos charmes, vous cherchez la sérénité et ne la trouvez qu’avec un compagnon d’infortune. Vous êtes menacé que votre vie de couple se résume à une traversée d’épreuves partagées. Attiré par le groupe, c’est souvent au sein de ce groupe que se nouent les affinités électives, entre membres d’une même communauté. Et il faut que le groupe vous unisse, sans quoi, prégnant, il vous désunira !

 

Professions : ouvrier du bâtiment, éboueur, décorateur, styliste, machiniste, vigile, militaire.

Publié dans BLATTES - TERMITES | Pas de Commentaire »

12345...9
 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello